Skip to main content

PARIS : Campagne de communication contre les violences fa…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
19 Déc 2023

Partager :

PARIS : Campagne de communication contre les violences faites aux professionnels de santé

Lancement de la campagne de communication contre les violences faites aux professionnels de santé.

Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé, lance une campagne de communication contre les violences faites aux professionnels de santé.

Le 29 septembre dernier, Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé a annoncé un plan national pour la sécurité des professionnels de santé décliné en 42 mesures, parmi lesquelles une campagne de communication auprès du grand public pour rappeler que face aux violences, la seule réponse sera la tolérance zéro.

Pour rappel, les données de l’Observatoire National des Violences en milieu de Santé (ONVS) mettent en avant près de 65 signalements de violences à l’encontre de professionnels de santé par jour. La meilleure manière de protéger les professionnels de santé est d’abord d’éviter que des situations de tension ne surviennent et donc d’agir en amont pour circonscrire au mieux l’irruption des violences. Les patients et les professionnels de santé doivent s’engager dans une démarche de tolérance zéro face aux violences et à leurs auteurs.  
Agnès Firmin Le Bodo lance ce mardi 19 décembre 2023 une campagne de communication pour lutter contre les violences faites aux professionnels de santé.

Cette campagne répond à un double objectif :

Rappeler auprès du grand public, des patients, et donc des potentiels agresseurs, que face à toute forme de violence un seul principe s’applique : la tolérance zéro.
Redire le soutien du ministère de la Santé et de la Prévention aux professionnels de santé, exerçant en ville comme à l’hôpital : chaque fait de violence doit être signalé et faire l’objet d’un dépôt de plainte.

Cette campagne sera diffusée au plus près des professionnels de santé et des patients, dans les lieux de soins (écrans des hôpitaux, cabinets médicaux en ville et pharmacies) et sur les réseaux sociaux.
C’est la première fois que le ministère de la Santé et de la Prévention lance une telle campagne, ce qui est révélateur de l’ampleur du phénomène. Tous les professionnels de santé recevront, via les Ordres, les Fédérations professionnels, un kit de communication comprenant : les affiches, une fiche réflexe  » que faire en cas de situation de violences  » et un courrier type qu’ils pourront adresser aux patients qui se comportent mal.
 
Dans le détail : 

Trois affiches viennent illustrer trois situations qu’un professionnel de santé peut être amené à subir dans son quotidien : une infirmière agressée aux urgences de l’hôpital, un médecin violenté au sein de son cabinet médical et une pharmacienne décontenancée face à la dégradation de son lieu de travail. Un QR code invite les patients à découvrir des témoignages de professionnels, qui ont été victimes d’agression.

Ces témoignages sont visibles sur www.sante.gouv.fr/soignonsnotrecomportement.
 
Ces affiches sont déclinées également à destination des professionnels de santé, pour diffusion dans leurs lieux de repos. Le QR code invite à porter plainte. Enfin, en vue d’une diffusion libre au niveau de l’accueil des établissements de santé, avec comme volonté de rappeler le soutien du ministère envers les secrétaires médicales, parfois en première ligne face aux patients violents :

Le ministère met également à disposition des professionnels de santé qui ont été victimes d’agression une page d’informations afin de les accompagner dans les démarches (alerter et porter plainte) et un kit de sensibilisation.

Rendez-vous sur www.sante.gouv.fr/tolerancezero.