Skip to main content

PARIS : BTP – Le dispositif Geiq, un outil d’…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Déc 2023

Partager :

PARIS : BTP – Le dispositif Geiq, un outil d’insertion professionnelle créateur d’emplois

En France, 52 Geiq BTP fédérant 3473 entreprises adhérentes agissent pour l’emploi au sein de 98 implantations territoriales.

En 2022, 2842 contrats de travail signés dans les Geiq ont concerné le secteur du BTP. Parmi ces salariés, 90 % ont obtenu leur qualification et 71 % un emploi à la sortie. En matière de recrutement, le dispositif proposé par les Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Geiq) est un outil d’insertion professionnelle efficace.

Les Geiq Bâtiment et Travaux Publics ont été créés par des entreprises locales afin de s’unir en réseau pour répondre, en matière d’emploi, à leurs besoins en matière de recrutement. Sous statut associatif, les Geiq sont pilotés par des chefs d’entreprises motivés et engagés sur le territoire. Leur rôle est de recruter, organiser, gérer et accompagner des parcours de salariés mis à disposition dans les entreprises. Leur but est de former et qualifier en alternance afin de favoriser la pérennisation de l’emploi. Pour leurs entreprises adhérentes, ces Geiq sont devenus des outils indispensables pour penser formation en alternance.

En France, 52 Geiq BTP fédérant 3473 entreprises adhérentes agissent pour l’emploi au sein de 98 implantations territoriales. En 2022, 2842 contrats de travail ont été signés dans le cadre du dispositif Geiq, dont 91 % au bénéfice de publics dits prioritaires : jeunes de 26 ans sans qualification, personnes éloignées du marché du travail depuis plus d’un an, issues de quartiers ou zones prioritaires, bénéficiaires des minima sociaux ou encore bénéficiant du statut de la protection internationale. Parmi eux, 90 % ont obtenu leur qualification et 71 % un contrat pérenne à la sortie. Ces très bons résultats prouvent l’efficacité du dispositif Geiq qui permet de lever les freins à l’emploi : mobilité, démarches administratives, logement, financier, santé, etc.

L’exemple du Geiq BTP Vaucluse, engagé pour promouvoir l’insertion des femmes dans les métiers du BTP

Si le taux de public féminin intégré par les Geiq dans le secteur BTP reste faible, certains Geiq ont décidé de prendre le contre-pied en mobilisant partenaires et entreprises autour de cet objectif de mixité. C’est le cas du Geiq BTP Vaucluse, comme en témoigne sa directrice Christelle GOUGELIN (en photo ci-contre) : “Nous avons débuté un travail d’information sur les métiers du BTP auprès des collèges et des lycées. Il nous semble indispensable de développer ces interventions afin d’élargir les choix professionnels en luttant contre les représentations stéréotypées. Nous souhaitons aussi présenter les métiers du BTP et ses opportunités d’emploi et de formation aux étudiantes de l’université d’Avignon car nous nous rendons compte que de nombreuses jeunes femmes vont à l’université par dépit ou par défaut et qu’un grand nombre abandonne dès la première année d’étude pour travailler à cause d’une mauvaise orientation. Nous souhaitons les informer sur les possibilités de continuer leurs études par l’apprentissage ou l’alternance et leur présenter des réussites de parcours.”

Au-delà de rechercher des candidates et des candidats, le Geiq BTP Vaucluse accompagne aussi les entreprises : “Aujourd’hui, encore, les métiers du BTP restent en tension en termes de recrutement et il est indispensable de mobiliser les entreprises sur la mixité. C’est aussi dans leur intérêt économique car la mixité professionnelle est source de richesse, de créativité, d’innovation et de dynamisme.” Ce projet est également axé sur de la communication, en travaillant avec les deux centres d’information et d’orientation dans le Vaucluse (Avignon et Carpentras), les partenaires de l’emploi du territoire et sur les réseaux sociaux, en s’appuyant sur des vidéos de témoignages de femmes travaillant dans le BTP, qui expliqueront en quelques secondes leur parcours et leur intérêt d’avoir intégré notre projet.

Damien, Pierre-François et Alimou, trois exemples de parcours d’insertion professionnelle réussis

Le magazine La plus belle façon d’embaucher, publié par la Fédération Française des Geiq, raconte des parcours d’insertion professionnelle réussis grâce au dispositif Geiq. Parmi eux, trois exemples significatifs dans le secteur de l’industrie : ceux de Damien et Pierre-François, accompagnés par le Geiq BTP 56 (n°6, novembre 2023, pages 14 à 16) et celui d’Alimou, accompagné par le Geiq BTP 85 (n°3, juin 2022, pages 9 à 11).

Du côté de Lorient (Morbihan), Damien, salarié en alternance, a été mis à disposition par le Geiq BTP 56 au sein de la SARL Sylvestre. À la tête de cette entreprise de BTP, Pierre-François, un professionnel averti et haut en couleurs, qui mène sa barque avec intelligence. Tombé dans la marmite Geiq lorsqu’il était plus jeune, accompagné lors de sa reconversion, lui‑même emploie plusieurs salariés en formation sous l’égide du Geiq BTP 56, auquel bien évidemment son entreprise adhère.

Arrivé en France à l’âge de 15 ans, Alimou a été pris sous l’aile du Geiq BTP 85 et du groupe Eiffage, pour devenir quelques années plus tard un des meilleurs apprentis de France en installation sanitaire. Il témoigne : “J’ai remporté le concours de meilleur apprenti départemental, puis régional, et enfin le titre d’un des meilleurs apprentis de France au niveau national !”

Les Geiq, un tremplin efficace vers l’emploi

Il faut l’avoir vécu pour le comprendre : la recherche d’emploi pour une personne relève parfois du parcours du combattant, comme en témoignent les histoires de parcours réussis que la Fédération Française des Geiq relate dans La plus belle façon d’embaucher, son magazine consultable en ligne. Pour la fédération, l’enjeu est important : que ce dispositif s’adresse à un plus large public parmi celles et ceux qui se retrouvent éloignés du marché du travail. Les Geiq permettent, aux personnes qui en bénéficient, d’être rémunérées, formées, aidées, avec un emploi durable à la clé.

Les Geiq accompagnent les structures créatrices d’emplois dans leurs recrutements via l’alternance. En proposant des profils différents, accompagnés tout au long du parcours de formation et d’insertion, ils permettent de répondre à leurs besoins en main-d’œuvre dans de nombreux secteurs en tension. À l’issue, les structures adhérentes des Geiq ont la possibilité de recruter directement en CDI le salarié. Et ça marche ! En 2022, les Geiq de France ont accompagné 15 647 personnes avec un taux de réussite à l’examen exemplaire : 91 %. Parmi les sortants du dispositif, 71 % ont été embauchés.