Skip to main content

PARIS : Bilan d’Ecoantibio 3 et annonce d’un premier appe…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
10 Avr 2024

Partager :

PARIS : Bilan d’Ecoantibio 3 et annonce d’un premier appel à projets

La résistance aux antimicrobiens représente toujours l’une des dix principales menaces mondiales pesant sur l’humanité selon l’OMS.

En France, l’antibiorésistance cause plus de 5 000 décès par an et d’ici 2050, on estime que 238 000 personnes mourront des suites de l’antibiorésistance. Selon des projections récentes de l’OCDE, les infections résistantes aux traitements antibiotiques pourraient tuer quelque 2,4 millions de personnes en Europe, en Amérique du Nord et en Australie entre 2015 et 2050 si l’on ne redouble pas d’efforts pour enrayer l’antibiorésistance. Dans un récent rapport publié le 4 avril par le groupe de direction mondial sur la résistance aux antimicrobiens, il est estimé qu’en l’absence de réponse appropriée, l’antibiorésistance engendrera d’ici 2035 une diminution moyenne de l’espérance de vie de 2 ans. Le coût mondial en matière de soins supplémentaires est évalué à 412 Mds $ par an tandis que les pertes de productivité engendrées sont évaluées à 443 Mds $ par an.

POINT OFF :

Afin d’annoncer le premier appel à projets du plan Ecoantibio 3 lancé en novembre 2023 par le MASA,

Hadrien JAQUET, conseiller Une seule santé, Santé et bien-être animal, Sécurité sanitaire auprès de M. Marc FESNEAU, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire,

Jeudi 11 avril 2024

A 15h

en visioconférence