Skip to main content

PARIS : Asterès analyse la tendance baissière des prix de…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
22 Déc 2023

Partager :

PARIS : Asterès analyse la tendance baissière des prix de production en novembre

Dans l’Alerte Eco d’aujourd’hui, Asterès analyse la tendance baissière des prix de production en novembre (le calendrier de publication des série d’indice de prix est perturbé par les fêtes) et en conclut que la désinflation devrait se poursuivre.

Inflation en fin d’année : des premiers chiffres plutôt encourageants

Le calendrier des publications par l’Insee des chiffres d’indice de prix est perturbé par les fêtes de fin d’année. Les chiffres d’inflation du mois de décembre ne seront publiés que le 4 janvier. Cependant, des séries de prix de production (sortie d’usine) et d’importation pour le mois de novembre ont été publiés aujourd’hui. Ils pointent globalement une poursuite de la tendance désinflationniste, surtout dans l’alimentaire.
 Les prix de production dans l’industrie (prix sortie d’usine) sont en baisse sur un an. Les prix des importations envoient des signaux contradictoires selon les produits considérés.

 Les prix de production industriels, qui avaient explosé en 2022, sont en baisse en glissement annuel depuis l’été 2023. Le rythme de la baisse a ralenti en novembre (-1 % en glissement annuel) mais l’évolution des prix de production sur un an reste négative, ce qui indique que l’inflation sur les produits manufacturés devrait rester modérée dans les mois à venir.
 Le prix des importations de pétrole a fortement baissé en novembre (que ce soit en variation mensuelle ou annuelle) du fait du repli des cours du brut. En revanche, le prix des importations industrielles a légèrement rebondi en novembre (+0,3 % en glissement annuel) du fait d’une forte hausse du prix des importations des métaux ferreux (+30,8 %).
 L’inflation alimentaire est en baisse, une évolution qui semble durable au vu des évolutions en amont de la chaîne de valeur.
 L’inflation alimentaire, qui avait atteint environ 15 % en glissement annuel en début d’année, a reculé pour atteindre 7,7 % en novembre. La poursuite de cette tendance baissière de l’inflation alimentaire est confortée par les prix de production : les prix « sortie de ferme » sont en baisse de -10,0 % et l’inflation « sortie d’usine agroalimentaire » est en baisse notable, à 2,5 % en glissement annuel en novembre.
 Les prix d’achat des agriculteurs sont également en baisse notable. La dynamique des prix de production dans l’agriculture est assez semblable aux prix d’achat des agriculteurs. En novembre, ces derniers ont baissé de -7,3 % en glissement annuel, comparé à une inflation de plus de 25 % au printemps 2022.

Sylvain BERSINGER
chef économiste