Skip to main content

PARIS : Assurance-chômage, objectif le plein emploi, non …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Assurance-chômage, objectif le plein emploi, non sans garde-fou !

Fabien Léon, ⁠Secrétaire national de l’UDI chargé de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage et Conseiller délégué à Montargis (45).

Les récentes annonces de Gabriel Attal visant à rapprocher l’assurance-chômage française des standards européens suscitent de nombreuses interrogations.

Ces actions, menées dans un esprit de dynamisation du marché du travail, aspirent à préparer l’économie française pour un rebond prévu en 2025. Les mesures annoncées peuvent être résumées par trois mots clés : inciter, protéger et préserver.

La réforme de l’indemnisation, avec ses périodes de cotisation allongées et ses durées réduites, vise à stimuler la reprise d’emploi. Elle incite les demandeurs d’emploi à intensifier leurs recherches pour prévenir le chômage de longue durée, une situation souvent inextricable dépassée une certaine période. Il est crucial d’assurer que cette dynamisation ne se fasse pas au détriment de la stabilité en offrant un soutien suffisant à ceux qui rencontrent des difficultés particulières sur le marché du travail.

Concernant les séniors, leur réintégration pose un défi majeur. La mise en place du « bonus emploi senior » tend à réduire l’écart entre le salaire précédemment perçu et celui d’un nouvel emploi, favorisant ainsi leur retour au travail. Cette initiative, suivie de près par le groupe Union centriste au Sénat, cherche à protéger et à encourager plutôt qu’à sanctionner, reconnaissant l’importance de soutenir activement cette démographie historiquement négligée.

Il est également impératif de considérer les perceptions de la classe moyenne qui constitue la colonne vertébrale de notre économie et le pilier de notre système social. Toute estimation que les aides qu’ils financent en grande majorité ne leur seront pas attribuées, le moment venu, pourrait créer un sentiment de sanction et donc engendrer une impression de pénalisation. Une stratégie de communication transparente et des politiques bien équilibrées, en concertation avec les organisations syndicales, sont indispensables pour préserver la confiance et l’engagement de ces travailleurs et travailleuses.

Les nouvelles mesures de l’assurance-chômage naviguent donc entre le besoin d’efficacité économique et la nécessité d’équité sociale. En s’alignant sur les modèles européens tout en respectant les spécificités françaises, ces mesures peuvent à la fois soutenir le rebond économique et protéger les droits des travailleurs. Il est essentiel de stimuler l’embauche dans nos entreprises pour que la France conserve son attractivité économique.

SOURCE : UDI – Les infos de la semaine.