Skip to main content

PARIS : 71 % des femmes et 65 % des hommes ne pensent pas…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
9 Jan 2024

Partager :

PARIS : 71 % des femmes et 65 % des hommes ne pensent pas être rémunérés à leur juste valeur en 202

En ce début d’année et en pleine période des entretiens individuels annuels, les Français envisagent-ils de prendre de bonnes résolutions financières en 2024 ?

C’est la question que Rosaly, entreprise française à impact social (certifiée B-Corp), a posé à 2 102 personnes afin de tout savoir sur les attentes des salariés pour 2024. Une enquête* qui met en lumière de grandes différences entre les femmes et les hommes mais avec des préoccupations générales communes.   

Lien officiel https://www.rosaly.com/

Après une année où les augmentations historiques de salaire n’ont malheureusement pas réussi à rattraper l’inflation, le sujet des finances reste crucial pour les salariés français. Les chiffres de ce sondage nous montrent concrètement que leur santé financière est au cœur de leurs résolutions de cette année 2024. Nous notons, de notre côté, que les entreprises sont de plus en plus concernées par le sujet et qu’elles recourent massivement à des dispositifs d’émancipation financière comme le nôtre pour accompagner leurs collaborateurs. Plus les entreprises se mobiliseront, plus les Français seront nombreux à être accompagnés au quotidien pour faire face à un stress financier qui ne décroît pas. Nous constatons par ailleurs que nos clients, en se saisissant de la santé financière de leurs collaborateurs, sont parvenus à les sensibiliser davantage à ce que l’entreprise met en œuvre dans sa politique de rémunération : une meilleure compréhension est la clé d’un plus fort engagement”, a commenté Arbia SMITI, fondatrice de Rosaly.

Des vœux de bonne année, de bonne santé et d’être mieux rémunérés !

Après une année économiquement compliquée, les Français semblent vouloir prendre les choses en main pour 2024. En effet, plus de 55 % des Français déclarent qu’ils ont prévu de demander une augmentation cette année (37 % l’ont prévu et 18 % l’envisagent mais sans savoir comment procéder). Dans le détail, ce sont les femmes qui sont les plus nombreuses à vouloir booster leurs finances. Ainsi, elles sont 42 % à vouloir discuter d’une augmentation en 2024 contre seulement 31 % des hommes.

Cette demande d’augmentation est parfaitement justifiée pour une grande majorité de Français. En effet, 71 % des femmes et 65 % d’hommes ne pensent pas être rémunérés à leur juste valeur pour leur travail et mériter beaucoup plus. Seulement 28 % estiment être correctement payés mais dont 22 % dans la fourchette basse.

Un BSI ?

Pourtant lancé depuis le début des années 2000, le BSI ou encore Bilan Social Individuel est un outil de gestion RH encore méconnu. En effet, seulement 1 Français sur 2 (49 %) a déjà reçu de la part de son entreprise ce bilan professionnel comprenant l’ensemble des éléments de sa carrière et de sa rémunération. Ainsi, plus de 51 % des femmes et 46 % des hommes n’en ont encore jamais entendu parler !

Une année bien gérée ?

Pour 2024, parmi toutes les bonnes résolutions classiques, les Français ont prévu de mieux gérer leur argent. C’est ce que déclarent 79 % des personnes interrogées qui ont décidé de s’attaquer de plus près à leurs finances : 49 % ont prévu de le faire mais 31 % ne savent pas du tout comment s’y prendre. Les hommes sont d’ailleurs plus nombreux à être dans le flou, avec une représentativité de 35 % contre 26 % pour les femmes.

1 Français sur 2 perdu dans ses finances…

À la question « En matière d’argent, en dehors de vos proches, savez-vous à qui vous adresser ? (par exemple pour préparer l’arrivée d’un enfant, économiser davantage, préparer votre départ à la retraite, construire un projet qui vous tient à cœur, etc.) », près de 50 % des Français ne savent absolument pas vers qui se tourner. Seulement 25 % disposent de conseils avisés dans leur entourage et 24 % estiment ne pas en avoir besoin.

*Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 2 102 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne à partir du panel de répondants BuzzPress (27 200 personnes en France). Entre le 20 décembre 2023 et le 2 janvier 2024, un sondage électronique a été envoyé par email et publié en ligne sur les réseaux sociaux Facebook et LinkedIn. Les réponses ont ensuite été compilées et pondérées en fonction de quotas préétablis visant à assurer la représentativité de l’échantillon et afin d’obtenir une représentativité de la population visée. Toutes les pondérations s’appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE.

À propos de Rosaly

Rosaly est une entreprise française à impact social (certifiée BCorp), fondée fin 2019 par Arbia SMITI, serial entrepreneure Tech, qui accompagne les entreprises dans l’amélioration du bien-être financier de leurs salariés. Rosaly propose un dispositif d’émancipation financière permettant aux entreprises de renforcer leur politique sociale et ainsi de fidéliser leurs salariés.

Côté salariés, Rosaly a développé une application mobile offrant aux collaborateurs un moyen d’aborder plus sereinement les fins de mois et d’éviter les conséquences du découvert bancaire et des crédits à la consommation à travers : l’acompte sur salaire automatisé et instantané, un simulateur d’aides sociales, un module d’échange avec des experts en budgétisation, un bouclier anti-découvert, etc.

Côté entreprises, Rosaly impacte fortement la marque employeur des sociétés qui utilisent sa solution, favorise la rétention et l’engagement des collaborateurs et supprime des coûts administratifs importants notamment ceux liés à la gestion des demandes d’acomptes en interne.

Rosaly a réalisé une première levée de fonds de 1,5 M€ en avril 2021 et une seconde levée de 10M€ en septembre 2022 auprès de grands fonds américains dont Fin Capital, The Treasury VC, FJ Labs, etc.

Élue “Meilleure Innovation RH” en 2023, Rosaly compte déjà plus de 100 000 utilisateurs et 300 clients en France de toutes tailles dans les secteurs du retail, de la restauration, des services à la personne, de la logistique, etc.

Plus d’informations : https://www.rosaly.com/