Skip to main content

PARIS : 4 questions à Lionel GROTTO, Directeur général de…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
2 Mai 2024

Partager :

PARIS : 4 questions à Lionel GROTTO, Directeur général de Choose Paris Région

Quelles sont les actions de Choose Paris Region dans le cadre des JOP 2024 ?

Les dispositifs mis en place par Choose Paris Region dans le cadre des JOP sont de trois natures : des actions vers des cibles investisseurs, influenceurs, presse ou VIP ; de la production et diffusion de contenu ; et des actions liées à l’accueil des visiteurs.

Sur le volet de l’influence vers des VIP : hospitalités Jeux Olympiques et Jeux Paralympiques (réceptions pendant la période de la compétition sur les épreuves et hors épreuves, hospitalités pendant les épreuves, places pour la cérémonie d’ouverture, etc.), explorer tours, visibilité JOP autour des salons (Vivatech, MIPIM, etc.), animation des acteurs locaux institutionnels et privés, guichet unique dédié à l’accompagnement de projets d’entreprises étrangères, accueils de presse, dispositif VIP Hospitalités mis en place par l’agence et On Location pour des VIP qui cherchent des places, évènements organisés tous les 2 mois depuis janvier en partenariat avec On Location pour présenter le détail de l’organisation des JOP et des opportunités à notre réseau, dispositif spécifique avec le réseau diplomatique et les agences d’attractivités, Club des Ambassadeurs Paris Region, partenariat avec l’association américaine Athletes Soul qui accompagne l’intégration de champions olympiques dans le milieu professionnel, œuvre d’art engagée offerte aux contacts VIP…

Sur le volet de la création et diffusion d’informations : diffusion de supports de communication notamment « Key messages », support des « Lieux remarquables d’Ile-de-France », création d’une press room pour alimenter les 7000 journalistes non accrédités présents sur les villages des médias, présence de l’agence au village du Carreau du temple, création de pages dédiées aux JOP sur tous nos sites, Success Stories, mise en valeur des offres de l’Olympiade culturelle, animation éditoriale et réseaux sociaux, partenariat avec le COJOP pour qu’il relaie nos informations sur leurs envois de mails et sites internet..

Sur le volet de l’accueil des visiteurs, nous avons conçu un film de bienvenue avec Air France, des clips de 45 secondes réalisés avec ADP et diffusés dans la zone d’attente de la Police aux Frontières (PAF). On trouve 10 Points d’Informations Tourisme aux couleurs de Paris 2024 aux aéroports, tout comme un carnet de voyage numérique téléchargeable gratuitement, des outils d’information destinés aux professionnels du tourisme (Do you Speak Touriste, Serious Game, formations…), et le déploiement de 210 Volontaires du tourisme pour faire de Paris une fête à l’occasion de ces Jeux.

Sur le volet de la production cinématographique et audiovisuelle, nous accompagnons les professionnels de la filière dans l’organisation de leurs tournages en amont, pendant et après la période des Jeux. Nous proposons aux professionnels une base de 2 500 décors en Ile-de-France dont 75% sont en dehors des zones concernées par les Jeux. Enfin nous mettons en place un dispositif destiné à faciliter l’obtention des autorisations de tournage sur quarante communes d’Ile-de-France du 1er juillet au 15 septembre 2024.

Choose Paris Region reste évidemment en veille pour identifier de nouvelles actions à mener en lien avec ses partenaires.

2 – Qu’est-ce qui fait de l’Île-de-France un territoire inspirant et innovant ?

Depuis le Brexit, l’Ile-de-France est la seule métropole globale de l’Union Européenne. C’est une force mais aussi une responsabilité que nous avons désormais en Europe pour tirer le reste du train. Nous voulons incarner les valeurs européennes d’ouverture, de responsabilité, de curiosité, d’ambition. Nous voyons que les acteurs à l’international avec qui nous sommes en contact, même dans le monde du business, ont des étoiles dans les yeux quand ils disent « les Jeux à Paris ». Ce concept d’épreuves et de cérémonies réparties sur l’ensemble du territoire métropolitain et même régional sont un choix unique dans l’histoire des Jeux Olympiques.

Les Jeux vont nous offrir une belle vitrine pour donner à voir des entreprises, des innovations, des territoires. Les innovations concernent de nombreux secteurs et c’est ce que nous allons nous attacher à montrer : matériaux innovants, nouvelles techniques de construction, bateaux électriques, engins électriques volants, taxis à hydrogène, systèmes de chauffage urbains, pour ne citer que quelques exemples. Ces innovations sont le fait à la fois d’entreprises franciliennes, françaises et internationales et ce dans de nombreux domaines clés : transports, énergie, construction, deep tech, marketing, tourisme et hôtellerie, numérique, santé, etc.

Parmi les projets que nous mettrons en avant dans le cadre des Jeux, on peut citer :

·                    Volocopter exploitera des routes de mobilité aérienne urbaine dans une ville en environnement réel pour la première fois dans l’histoire de l’humanité et a installé des activités en Ile-de-France pour ce faire.

·                    Hydrolift Smart City Ferries, une entreprise norvégienne sélectionnée par Voies navigables de France (VNF) pour lancer un ferry électrique pouvant accueillir 50 passagers et qui fonctionnera sur la Seine pendant les Jeux.

·                    Ecocem (Irlande) produit du béton qui émet 8 fois moins d’émissions que le béton courant. Ils ont établi leur centre de R&D mondial à Paris. Leur solution est mise en œuvre dans le Grand Paris Express et la construction du Village des Athlètes.

·                    Le Pavé produira les sièges à partir de déchets plastiques pour les deux nouvelles installations sportives créées pour les Jeux, l’Aréna et le Centre Aquatique Olympique.

·                    Il y aura 1000 taxis hydrogène Hype à Paris, ce qui est un record au niveau mondial

·                    Mathis, une entreprise alsacienne, a créé la charpente en bois du Centre Aquatique Olympique, un exploit technologique qui permet des économies d’énergie significatives dans le chauffage du bâtiment.

·                    les premières capsules d’Urbanloop, un mode de déplacement révolutionnaire (petite navette électrique autonome sur rails qui reliera gratuitement le parking de la base de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines jusqu’à la fan zone sur l’île de loisirs

Plus généralement et au-delà des JOP, l’Ile-de-France est en général très bien positionnée sur les projets de centres de R&D et d’ingénierie. De grandes entreprises comme des startups localisent souvent leur R&D européenne voire mondiale en Ile-de-France, c’était historiquement le choix de beaucoup de groupes du CAC40 mais cela devient le choix de plus en plus d’acteurs américains, japonais, européens, etc. La capacité à recruter des talents formés et très réputés et reconnus, les aides CIR, thèses CIFRE, le soutien régional à l’innovation, l’écosystème d’innovation (French tech, Station F, Saclay…), et de startups dynamiques expliquent ces réussites.

La division Investissements étrangers du Financial Times (fDi) a d’ailleurs accordé à l’Ile-de-France le prix de la 1ère du classement des « grandes régions européennes du futur » (février 2024), et « meilleure stratégie d’attractivité en Europe » (Royaume-Uni inclus) pour la deuxième année consécutive.

Quelques chiffres clés complémentaires :

·                    plus de 774 200 ingénieurs

·                    4 611 brevets déposés en 2022 (41,8 % des brevets déposés en France).

·                    8 600 startups

·                    1 200 laboratoires

·                    135 200 chercheurs

3 – Qu’est-ce qui fait de l’Île-de-France un pôle économique incontournable ?

La Région Ile-de-France a toujours été une grande capitale économique. Notre enjeu est de le faire savoir. Les Américains, qui sont les premiers investisseurs en Ile-de-France avec 36% des emplois créés en 2023, le savent. Nous avons encore des améliorations possibles de la notoriété en Asie. Des évènements comme la Coupe du monde de rugby nous ont aidé à renforcer des relations économiques et institutionnelles avec des pays comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, mais aussi l’Afrique du Sud ou des pays d’Amérique latine.

Le Brexit a aussi rebattu les cartes : depuis 2017, la place de Paris a attiré près de 6000 emplois bancaires et financiers et la majorité des grandes banques anglo-saxonnes ont choisi d’établir à Paris leurs activités de marché dans la zone euro.

En 2023, les investissements directs étrangers avaient pour provenance 46 pays, et ce chiffre est en augmentation. Notre objectif est que l’Ile-de-France soit clairement identifiée comme une capitale économique partout dans le monde, et un point d’entrée naturel pour établir des activités en Europe, que ce soit des centres de décision et de vente, d’ingénierie et de R&D, mais aussi de fabrication manufacturière, de logistique, et d’infrastructures d’accueil car nous voulons continuer d’améliorer notre qualité et capacité d’accueil (hôtellerie, restauration, notamment dans des territoires moins connus et moins bien servis en infrastructures touristiques).

Nous comptons sur les Jeux Olympiques et Paralympiques pour continuer de renforcer ces tendances.

Rappelons là aussi quelques chiffres :

·                    1ère région économique d’Europe, avec un PIB de 765 milliards d’euros, soit 5,3 % du PIB de l’Union européenne.

·                    1ère capitalisation boursière européenne en 2023 devant Londres et Francfort selon Bloomberg

·                    1ère destination touristique mondiale. Une destination riche de son offre touristique (Escalade à Fontainebleau, Village fortifié de Provins).

·                    1ère région d’Europe en dépenses de Recherche et Développement (R&D), soit 21,7 milliards d’euros.

De plus, nous portons la culture en étendard grâce à nos 175 musées et plus de 4 000 Monuments historiques.

Notre territoire est désiré et désirable ; dynamique, attractif, innovant et inspirant. Il existe un engouement autour des Jeux. Il faut le rappeler. Preuve en est les 15 millions de visiteurs qui sont attendus sur notre territoire à cette occasion.

 4 –  Qu’est-ce qui fait de l’Île-de-France une destination durable ?

Les choix qui sont faits en termes de politiques publiques sont cohérents, et ce à tous les niveaux de collectivités, pour impulser une vision durable du territoire, que ce soit en termes de mobilités, d’énergies, de construction, de tourisme, etc. Cela nous paraît parfois évident mais ne va pas forcément de soi et n’est pas le cas partout dans le monde. Par exemple, même si les Franciliens s’en plaignent parfois, les internationaux sont souvent surpris de l’étendue du réseau de métro surtout lorsqu’on leur explique qu’un métro de 200 km de long, soit l’équivalent du linéaire actuel, va sortir de terre entre 2024 et 2030, et pour une bonne part avant 2027.

A Choose Paris Region, notre objectif est de montrer que la région offre un cadre propice à l’accueil des visiteurs et des investisseurs du monde entier, et qu’ils pourront trouver, ici, de nombreuses raisons de s’y installer dans la durée. Le sens de la fusion entre le Comité régional du tourisme et l’agence d’attractivité Choose Paris Region depuis juillet 2023 est aussi celui-là : mêler les données relatives à l’accueil des investisseurs (bassins d’emploi, filières économiques, écoles internationales, etc.) et celles relatives à la qualité de vie (musées, restaurants, offres culturelle et sportive, etc.) pour construire des cartographies « globales » et présenter à nos interlocuteurs une vision « 360 » du territoire qui inclut cette dimension désormais essentielle de la qualité de vie.

Il faut aussi rappeler que si elle est connectée au monde, l’Ile-de-France l’est aussi à la nature. Les ¾ de la Région sont en effet composés d’espaces naturels, agricoles et forestiers qui constituent autant de poumons verts, d’espaces de détente et de préservation de la biodiversité, accessibles via un Pass Navigo dézoné. La région dispose en effet de 4 parcs naturels régionaux (18 % de la surface totale) : le Vexin français, la  haute vallée de Chevreuse, le Gâtinais français et l’Oise-Pays de France.

Concernant les jeux olympiques et paralympiques, l’ambition de durabilité se traduit sur la manière dont ces Jeux ont été pensés. Par exemple, seuls deux  équipements sportifs ont été construits contre 9 pour Tokyo et Rio et 6 pour Londres. Par ailleurs, 60 % des équipements sportifs, technologiques ou de sécurité utilisée sont loués. La construction même du Village olympique, conçu pour permettre que les logements ne soient pas à plus de 28°C plus de 2 jours de l’année en 2050, est le résultat d’une prouesse technologique, d’une coordination publique – privé sans faille et de l’implication d’entreprises françaises et internationales. Avec un résultat donc nous pouvons être tous très fiers.

Ce seront aussi les premiers jeux où les sites olympiques seront tous accessibles via un moyen de transport durable, et ce malgré le nombre de sites et leur répartition dans la plupart des départements d’Ile-de-France. L’arrivée de la ligne 14 à St Denis Pleyel va permettre la desserte de plusieurs sites olympiques, et d’incarner un Paris qui s’élargir et incarne de nouvelles centralités. Afin de promouvoir les mobilités douces, 418 kilomètres de voies cyclables ont été construites pour desservir les sites olympiques, et 300  millions d’investissements sont programmés pour conforter le maillage du territoire en pistes cyclables. 750  kilomètres de pistes sont en attente de livraison.

L’empreinte carbone de ces Jeux ne devrait pas dépasser 1,5 millions de tonnes de CO2  produit au total contre 3,5 millions de tonnes lors des précédents Jeux d’été. L’engagement environnemental se traduit également dans les approvisionnements, notamment alimentaires. Les produits alimentaires utilisés seront 100 % certifiés (label rouge, bio, etc.). Grenier à blé de la France, la région est la 4ème région exportatrice de produits agricoles et 1ère région en conversion bio. Enfin, 84 % du mobilier utilisé pendant les Jeux de Paris 2024 sera réemployé, dans un souci d’économie circulaire et de préservation des ressources. Nous pouvons en être fiers.

Découvrez les belles histoires qui s’écrivent sur notre territoire

#1 – Façonner l’avenir des athlètes en Île-de-France : Athlètes Soul

À l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, nous sommes ravis de vous parler d’Athletes Soul, une association soutenue par Choose Paris Region.

Athletes Soul est fondée et dirigée par d’anciens athlètes bénévoles qui se sont donnés pour mission de soutenir les athlètes d’élite dans leur transition vers le prochain chapitre de leur vie. L’association offre gratuitement aux athlètes de tous les sports des services d’éducation, de mentorat, de coaching et de soutien communautaire.

Pour aller plus loin : nous vous proposons, si vous le souhaitez, de vous entretenir avec Myriam GLEZ, l’une des cofondatrices.