Skip to main content

PARIS : 23% des femmes dans un état de santé mentale crit…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
7 Mar 2024

Partager :

PARIS : 23% des femmes dans un état de santé mentale critique ou à risque en France

teale, la première plateforme santé mentale à destination des collaborateurs et des entreprises, a dévoilé le 4 mars les résultats du premier Baromètre de la santé mentale des salariés.

En cette veille de la Journée internationale des droits des femmes, teale a analysé les réponses des femmes spécifiquement afin de comprendre la santé mentale des femmes au travail, offrant des insights précieux pour les employeurs, les professionnels de la santé et les décideurs.

Menée sur 10 000 personnes, le focus “femmes” est réalisé depuis les réponses des 64% de femmes que composent le panel du Baromètre de la santé mentale des salariés de teale (disponible ici).

Principaux enseignements

La moyenne du score WHO-5 des femmes se situe sous le seuil optimal, indiquant un état de santé mentale dégradé pour près d’un quart d’entre elles. Cependant, une minorité montre un état de santé excellent, soulignant l’importance d’un soutien ciblé.

  • 23% des femmes sont dans un état de santé mentale critique ou à risque (score WHO-5 inférieur à 30)
  • seulement 13% se situent à un score au-dessus de 70/100, ce qui signifie qu’elles témoignent avoir un excellent état de santé mental, à réussir à faire face aux difficultés de la vie, à créer du lien social et à être productives.

Pour Anaïs Roux, Responsable Scientifique (Head of Care) de teale : “La santé mentale, un prisme complexe et multifacette, se trouve au carrefour d’influences variées : situation financière, dynamiques sociales, événements marquants de la vie, héritage génétique, environnement professionnel, violences subies et discriminations. Au cœur de ce tissu d’interactions, le genre émerge comme un déterminant majeur, sculptant notre bien-être psychologique. Les statistiques parlent d’elles-mêmes : 15% des hommes naviguent dans les eaux troubles d’une santé mentale critique ou à risque (score WHO-5 inférieur à 30), tandis que cette réalité s’aggrave pour 23% des femmes. Déjà en 2000, l’Organisation Mondiale de la Santé mettait en lumière la vulnérabilité accrue des femmes, attribuable aux multiples rôles et responsabilités qu’elles assument, les prédisposant davantage à des troubles psychologiques. Ajoutons à celà que le tabou de la santé mentale chez les hommes participe clairement à accroître cette différence de genre…”

 Top 5 des dimensions où les femmes indiquent le plus de satisfaction

Les femmes montrent une grande capacité d’adaptation et de bonnes relations interpersonnelles, mais luttent avec le sentiment de fraîcheur, d’énergie, et la gestion du stress.

  • 85% ont estimé avoir été capables de s’adapter à la nouveauté ou aux imprévus (Capacité d’adaptation
  • 84% estiment avoir une bonne relation avec son/sa supérieur(e) hiérarchique direct (Relationnel avec le manager)
  • 83% estiment que comprendre les besoins et les désirs des autres est quelque chose de naturel pour elles (Empathie)
  • 87% ont pu avancer avec préparation (Contrôle des impulsions)
  • 81% ont eu suffisamment de relations chaleureuses et confiantes avec les autres (Relations positives)

Flop 5 des dimensions où les femmes sont le plus en difficulté

  • 31% des femmes seulement se sont senties “fraîche et disposée” au réveil
  • 38% pleines d’énergie et vigoureuses
  • 40% en forme physiquement
  • 43% calme et tranquille
  • 44% ont réussi se débarrasser de leurs pensées négatives

Le Stress des femmes et le travail

Près de la moitié des femmes rapportent un stress récent, avec une majorité estimant pouvoir gérer le stress professionnel. Et pour 6 femmes stressées sur 10, le stress proviendrait d’éléments de la vie personnelle.

  • 47% déclarent avoir été stressées ces dernières semaines et parmi elles, 61% estime avoir un niveau de stress gérable au travail.

 Pourquoi les femmes veulent-elles quitter l’entreprise et pourquoi elles restent ?

Un tiers des femmes envisagent de quitter leur poste pour protéger leur santé mentale, reflétant un besoin urgent pour les entreprises de valoriser la reconnaissance, le développement des compétences, et un environnement respectueux aligné sur les valeurs personnelles.

  • 32 % des collaboratrices déclarent avoir déjà envisagé de quitter leur entreprise pour protéger leur santé mentale. Ce chiffre permet d’établir un lien entre la capacité de l’entreprise à prendre soin de la santé mentale de ses salariés et son aptitude à fidéliser et retenir les talents.
  • Les facteurs de motivation à quitter son emploi chez les femmes :

–          58% le manque de respect

–          34% le manque de reconnaissance

–          34% le manque d’évolution des compétences

–          31% le manque d’alignement des valeurs

–          29% le manque de motivation

“La disparité entre hommes et femmes ne se limite pas à la prévalence des troubles mentaux ; elle s’étend aux obstacles rencontrés dans l’accès aux soins et à la représentativité dans la recherche psychologique. En cette année 2024, le chemin vers l’égalité de genre en matière de bien-être psychologique, de qualité de vie et d’accès aux soins médicaux, psychologiques et sociaux est encore semé d’embûches. Ce débat, situé à la frontière floue entre science et société, illustre la convergence de la psychologie et du féminisme, soulignant l’urgence et la complexité de s’attaquer aux racines profondes des inégalités de genre pour cultiver une société où la santé mentale de chacun est préservée et valorisée.” conclut Anaïs Roux.

Cette infographie révèle des défis significatifs mais aussi des pistes d’amélioration pour la santé mentale des femmes au travail. Il est impératif d’agir maintenant pour créer des environnements de travail plus soutenants et inclusifs.

Lien vers le “Baromètre de la santé mentale des salariés” de teale

A Propos de teale

La première plateforme santé mentale à destination des collaborateurs et des entreprises.

Créée en 2021, teale est la première plateforme de santé mentale au service des collaborateurs et des entreprises.

Solution unique mêlant Tech, Data et Sciences cognitives & comportementales au service de l’humain et des organisations, teale permet d’engager et de soutenir durablement les collaborateurs dans la préservation de leur santé mentale grâce à un accompagnement individuel et de transformer la culture d’entreprise et de prévenir les risques grâce à un accompagnement collectif.

Grâce à la data et à ses algorithmes, l’entreprise peut identifier sur un dashboard les signaux faibles en amont, et mettre en place des actions de prévention pertinentes avec l’intervention de psychologues partenaires teale (communications, conférences, ateliers, tables rondes, formations).

Ses 70 programmes digitaux et plus de 1000 contenus (vidéos, audios, …) touchent à tous les domaines (professionnels et personnels), comme la gestion du stress, le sommeil, le sujet des aidants, les difficultés relationnelles, le deuil, l’infertilité, et bien sûr la prévention du burn-out. Ces programmes sont construits avec le réseau de plus de 100 experts, qui sont également disponibles pour des séances individuelles.

En deux ans, teale a créé la plus grande bibliothèque “Self-Care” et la plus grande base de données dans le domaine de la santé mentale.

teale c’est une équipe de 40 collaborateurs, épaulée par une centaine de professionnels de la santé mentale, au service de plus de 100 clients tels que Sanofi, SNCF, Adecco, Carrefour, Air Liquide, Bearing Point, Cartier, BETC qui permettent à plus de 50 000 collaborateurs et 500 000 agents de la fonction publique de prendre soin de leur santé mentale.

Alors que 22% des arrêts maladie sont en lien direct avec la santé mentale et que près de 70% des millennials ont déjà quitté une entreprise pour protéger leur santé mentale, ses fondateurs Julia Néel Biz (CEO), Geoffroy Verzat (COO), Nicolas Merlaud (CRO) et Gilles Rasigade (CTO) se sont donnés pour mission de démocratiser la santé mentale et d’en faire un pilier stratégique de la performance des entreprises.

Après une première levée de fonds de 2 millions d’euros en 2021, teale a levé 10 millions d’euros en 2023 et vise à devenir à horizon 2025 le leader européen de la santé mentale pour les collaborateurs. https://teale.io/