Skip to main content

PARIS : 10 ans d’étude sur le risque routier professionn…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : 10 ans d’étude sur le risque routier professionnel, hausse des comportements dangereux au volant

Pour ses 10 ans, MMA a interrogé les actifs pour connaître leurs comportements au volant lors de leurs trajets professionnels et leur connaissance du risque lié à ces trajets.

Les résultats, dévoilés pour les Journées de la sécurité routière au travail, sont alarmants en 2024 :

  • Téléphone:80 % des actifs déclarent recevoir des appels téléphoniques au volant lorsqu’ils travaillent et 74 % en passer (respectivement + 7 points et + 14 points depuis 2015). 57 % des actifs déclarent lire des SMS (+4 points) et 48 % en envoyer (+ 6 points).
  • Vitesse: 7 actifs sur 10 déclarent rouler au-dessus des limitations lors de trajets professionnels.
  • Somnolence : 80 % des actifs déclarent avoir déjà conduit en étant fatigué sur un trajet professionnel (+ 2 points vs 2015). 66 % ont conduit en étant très fatigués, 60 % plus de 2h sans faire de pause et 33 % ont déjà somnolé au volant

Des véhicules de plus en plus connectés GPS, régulateur de vitesse, applications mobiles, avertisseur de zones dangereuses ou de radars…, les outils d’aide à la conduite se sont largement répandus depuis 2015. Si ces fonctionnalités permettent une conduite plus sereine pour 76 % des actifs qui effectuent des déplacements professionnels au moins une fois par jour, 25 % considèrent leur voiture comme un deuxième bureau. Une vision qui interroge alors que les distracteurs au volant sont aujourd’hui l’une des principales causes d’accident mortel sur la route. Concernant le droit à la déconnexion, seuls 38 % des actifs déclarent que leur entreprise étend ce droit à leurs déplacements professionnels.

SOURCE : OTRE News.