Skip to main content

ORCIERES : Une neige de culture, un réseau par gravitation

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
28 Sep 2023

Partager :

ORCIERES : Une neige de culture, un réseau par gravitation

Orcières, c’est la force et la puissance des grands territoires alpins empreints de convivialité, profitant de l’ensoleillement exceptionnel du Sud.

Perchée dans le massif des Hautes- Alpes à 1850 m d’altitude aux portes du Parc national des Écrins, son domaine culmine à 2725m et offre une vue imprenable sur les plus beaux 3000 de la barre des Écrins. La station est idéalement située entre la Méditerranée et les Alpes du Nord (à environ 2h de Marseille et de Grenoble).

Ses 100 km de pistes font d’elle l’un des plus grands domaines skiables des Hautes-Alpes, tout en restant accessible à tous les pratiquants.

La grande diversité de paysages entre forêts de mélèzes, faces abruptes de granite, pentes enneigées et vastes plateaux sont autant de terrains de jeux pour des expériences natures et insolites : chiens de traîneau, ski de rando, bouées sur neige, tyrolienne XXL, raquettes, snakegliss, ski nordique, cascade de glace, parapente, nuit en igloo …

Pionnière dans l’accueil des familles dès 1962, ce paradis des vacances faciles est aussi le camp de base des sportifs, des amateurs de fête et des férus d’aventures en pleine nature.

Les 22 hameaux historiques regroupés sur la commune sont les gardiens d’un terroir unique et de traditions qui perdurent : génépi, tourtons, agriculture de montagne, travail du bois, éleveurs, fromagers, etc.

Une neige de culture : un réseau par gravitation

Le réseau de neige de culture permettant de couvrir 60 % du domaine consomme peu d’énergie, grâce à un circuit par gravité qui permet de réduire la production d’énergie – à la différence d’un système de pompage et de refroidissement -, la principale réserve d’eau naturelle provenant du lac des Estaris à 2600 m d’altitude. Le tout est œuvré dans le respect des recommandations du Parc national des Écrins. Malgré ses détracteurs, la neige de culture est un complément pour une garantie d’exploitation minimale du domaine skiable en cas d’enneigement naturel déficitaire. Elle sécurise 120 000 emplois toutes activités confondues, d’où l’importance de préserver l’équilibre nature / exploitation. La neige de culture, ce n’est que de l’eau transformée en cristaux de neige sous l’effet des basses températures. La ressource d’eau prélevée est ensuite restituée en fin de saison avec la fonte des neiges.