Skip to main content

NICE : Une année record avec près de 600 jours de tournag…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
22 Déc 2023

Partager :

NICE : Une année record avec près de 600 jours de tournages !

Nice accueille le cinéma !

Année record pour les tournages à Nice avec près de 600 jours de tournages !

Nice n’a cessé d’inspirer les grands noms du cinéma avec en 2023, un nombre record des tournages et d’accueil des productions à Nice avec près de 600 jours de tournage sur le domaine public (contre 328 jours en 2022) et 160 jours de tournage sur les plateaux de la Victorine, soit une augmentation de 82% par rapport à 2022.

De plus, en 2023, le projet de renouveau des Studios de la Victorine a été désigné lauréat de l’appel à projet « La Grande Fabrique de l’Image » dans le cadre du plan France 2030. 

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

« Quelle fierté de constater que Nice reste et restera le plus beau décor de cinéma mais aussi un lieu de production à la hauteur de sa réputation. Nous avons, en 2023, reçu à nouveau des équipes venues du monde entier qui nous ont fait confiance pour la réalisation de leurs productions. Qu’il s’agisse de tournages en plateau ou en plein air, de publicités comme de long-métrages, nous n’avons pas fini de voir Nice sur nos écrans et je remercie vivement les équipes de la Direction du Cinéma, sous l’égide de mon adjoint Patrick Mottard, dont le travail contribue activement au rayonnement de Nice à l’international ».

Le domaine public a été le théâtre de tournages de :

11 longs métrages

5 séries télévisées ou téléfilms

25 documentaires

32 émissions télévisées

14 publicités

10 courts métrages

13 films corporate

7 clips vidéo

39 shootings photos

Les Studios de la Victorine ont accueilli les équipes de production d’une centaine de productions audiovisuelles parmi lesquelles :

10 longs métrages :

7 séries télévisées ou téléfilms

20 films publicitaires ou campagnes photographiques

4 clips musicaux

Parmi les productions accueillies sur le territoire de la Ville de Nice notamment :

  • Niki de Céline Sallette avec Charlotte Le Bon (Ciné France Studios)
  • Brûle le sang d’Akaki Popkhadze avec Nicolas Duvauchelle (Adastra Films)
  • Nice Girls de Noémie Saglio avec Alice Taglioni et Stéfi Celma (Les Films du Kiosque) ;
  • Sulak de Mélanie Laurent avec Lucas Bravo (Sulak Films)
  • N’avoue jamais d’Ivan Calbérac avec André Dussollier et Sabine Azéma (Nac Films)
  • Reflet dans un diamant mort d’Hélène Cattet et Bruno Forzani (Kozac Films)
  • Sirènes d’Adeline Picault avec Alice Pol et Shirine Boutella (Mandarins & Cie)
  • Pompei de Nathalie Najem avec Zita Hanrot et Bastien Bouillon (31 juin Films)
  • Diamant Brut d’Agathe Riedinger avec Malou Khebizi et Idir Azougli (Silex Films)
  • Blackbird, blackberry d’Elene Naveriani (Firstep)…

La Ville de Nice a également accueilli des séries télévisées et téléfilms :

  • La Peste d’Antoine Garceau avec Frédéric Pierrot (4x52mn/ France 2)
  • Tout Pour Agnès de Vincent Garenq avec Michèle Laroque (4 x42mn/France 2)
  • Carpe Diem de Pierre Isoard avec Samuel Le Bihan et Barbara Schulz (6 x 52 mn/TF1)
  • Meurtres aux Iles de Lerins de David Crozier et Camille Guichard (90mn – France 3)
  • Plus belle la vie (construction des décors aux Studios de la Victorine)
  • A Summer in Méditerranée (Cactus Films)
  • Kaiser Karl avec Daniel Brühl et Alex Lutz (Gaumont)…

Mais aussi des tournages de publicités de marques prestigieuses : Celine, Vanessa Bruno, Gucci Lacoste, Salomon, Façonnable, la nouvelle campagne Dior Sauvage avec Johnny Depp intégralement tournée aux Studios de la Victorine, Aston Martin Hugo BossEt des clips musicaux, The Gipsy Queens, Kaotik, Arleen et le groupe U2 !

De plus, dans le cadre de sa politique de développement de la filière cinématographique et audiovisuelle, la Ville de Nice propose, depuis 2011, une aide à la réécriture et au rayonnement à des projets dont le scénario, le casting ou les lieux de tournage contribuent à la mise en valeur du territoire et à son rayonnement artistique et culturel. Cette aide, qui concernait jusqu’à présent des projets en cours de réécriture et de production a été élargie aux films en postproduction.

En 2023, la Ville de Nice a apporté son soutien à 4 longs métrages : Brûle le sang de Akaki Popkhadze (Adastra Films), Qui brille au combat de Joséphine Japy et Olivier Torres (Cowboys Films), Pompéi de Nathalie Najem (31 juin Films), Les Arènes de Camille Perton (Les Films du Bal), N’avoue jamais d’Ivan Calberac (Nac Films)

Les tournages de Diamant brut d’Agathe Riedinger et Yaël Langmann (Silex films) et Tonie de Marielle Gautier-Loreti (Artisans du film), ainsi que la série télévisée La Peste d’Antoine Garceau (Siècle production), soutenus par la ville en 2022 ont été tournés sur le territoire en 2023. Sont attendus, pour des tournages en 2024, les documentaires Riviera (s) : l’invention de la Côte d’Azur de Stéphane Benhamou (Siècle production) et Nathalie Baye, sa vie américaine de Camille Hamet et Séréna Robin (Day for night production) soutenus en 2022 au titre de l’aide à la réécriture.

Depuis sa création, l’aide a été attribuée à 14 longs métrages ou œuvres télévisuelles : Espèces Menacées de Gilles Bourdos, De toutes nos forces de Nils Tavernier, L’Homme qu’on aimait trop d’André Téchiné, Papa Lumière d’Ada Loueilh, Brice 3 de James Huth, Brillantissime de Michèle Laroque, J’ai perdu Albert de Didier van Cauwelart, Rêves de jeunesse d’Alain Raoust, La Peste d’Antoine Garceau,Diamant brut d’Agathe Riedinger et Yaël Langmann, Tonie de Marielle Gautier-Loreti, Brûle le sang d’Akaki Popkhadze, N’avoue jamais d’Ivan Calbérac.

Les Studios de la Victorine poursuivent également leur objectif de développement d’un pôle de formations aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

En 2022, les Studios de la Victorine ont accueilli Studio M, l’école des métiers de la création du design et de l’audiovisuel. La Victorine a aussi accueilli les travaux de l’Ecole Supérieure de Communication et publicité (ISCOM), de l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques de Monaco (le Pavillon Bosio) ou de Sophia Ynov Campus, spécialisé dans la formation des métiers du digital et a poursuivi sa collaboration avec l’Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA). Le partenariat avec le Cours Florent a également donné lieu, en 2023, à des stages de pratique actorale aux Studios de la Victorine.