Skip to main content

NICE : Un projet européen pour optimiser la consommation …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

NICE : Un projet européen pour optimiser la consommation d’eau

Dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Eau du 22 mars 2024 et qui a pour objectif de sensibiliser l’accès à l’eau potable des populations, les partenaires du projet transfrontalier INTERREG GOUTTE À GOUTTE financé par l’Union Européenne se mobilisent pour rappeler la nécessité de préserver et optimiser la consommation de cette ressource.

L’eau douce représente à peine 3% de l’eau totale de notre planète qui est majoritairement stockée sous forme de glace dans les pôles. Ainsi il y a très peu d’eau douce disponible pour la consommation, cette denrée
qui nous semble inépuisable est rare et précieuse. Les problématiques liées à la gestion de la ressource Eau sont similaires en France et en Italie. La consommation quotidienne en eau par habitant exerce une pression sur la ressource en eau disponible. Notamment lors de la période estivale, avec une augmentation de la population et la recrudescence de fortes chaleurs. Cela génère des tensions sur l’ensemble des usages de la ressource : économique, touristiques, alimentation humaine, agricole etc. Ainsi les entreprises rencontrent des difficultés d’utilisation d’une ressource dont la disponibilité se raréfie avec le changement climatique.

Un projet transfrontalier coopératif

Pour répondre à tous ces besoins, il est essentiel de développer un partenariat du projet qui associent des entreprises tranfrontalières privées et institutionnelles avec des partenaires experts et une forte volonté de
déployer des actions pilotes et des outils communs. A travers le projet transfrontalier ALCOTRA INTERREG «GOUTTE À GOUTTE» financé par l’Union Européenne, l’ensemble des partenaires ont pour objectif principal d’améliorer l’efficacité des systèmes de production pour optimiser la consommation d’eau dans les entreprises de la chaine agroalimentaire. Le projet est articulé autour de deux grands axes : observation et expérimentation.

Les partenaires travaillent sur :

1. l’identification des filières et des entreprises consommatrices d’eau, l’identification de technologies et de solutions permettant de réduire l’impact des activités de production sur le prélèvement de la ressource en eau.
2. l’accompagnement des entreprises dans la mise en place d’équipements et de solutions efficaces qui permettront l’atténuation de leurs impacts dans le respect d’une compétitivité économique.

Afin d’atteindre les objectifs, les partenaires du projet s’engagent à réaliser :

• une étude rétrospective et prospective sur l’utilisation de l’eau en 2050

• une cartographie de la quantité d’eau utilisée dans les entreprises des filières agroalimentaires

• la création d’un diagnostic d’accompagnement des entreprises • l’identification de dispositif innovant dans la gestion de l’eau en entreprises

• le déploiement de chantiers et sites pilotes pour tester des solutions innovantes de gestion d’eau

• le test d’un schéma de certification GAG norme Iso/IEC

Le projet se développe sur les territoires transfrontaliers des Alpes-Maritimes, du Piémont (Province du Cuneo) et de la Ligurie (Province d’Imperia) pour une durée de trois ans (2023/2026) et pour un budget de
deux millions d’euros.

Les partenaires :

• La Chambre de Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur (chef de file)
• La Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur
• L’Université Aix-Marseille
• La Chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat de Cuneo
• La Chambre de Commerce Riviere di Liguria
• L’Ecole Polytechnique de Turin
• La Fondation pour la recherche, l’innovation et le développement technologique de l’agriculture piémontaise (Agrion)

Programme de financement : Interreg ALCOTRA 2021-2027.