Skip to main content

NICE : Sécurité aux Moulins – Une vingtaine d’agent…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
30 Nov 2023

Partager :

NICE : Sécurité aux Moulins – Une vingtaine d’agents privés pour la tranquillité des résidents dès 2024

Si la sécurité reste une prérogative de l’Etat, la Ville de Nice prend toute sa part pour garantir le bien-être et la sécurité des Niçoises et des Niçois dans tous les quartiers de la ville.

C’est grâce à cette action qu’à Nice, il n’existe pas de territoires perdus de la République. Néanmoins, et malgré l’ensemble des actions conduites et le classement en Quartier Prioritaire de Reconquête Républicaine en février 2019, la situation en matière de sécurité s’est particulièrement dégradée dans le quartier des Moulins depuis quelques mois.

Souhaitant aller encore plus loin, Christian Estrosi a souhaité une présence permanente avec des agents spécifiquement chargés de la sécurité des résidents de ce quartier.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

« En mars dernier, nous nous sommes tournés vers tous les bailleurs sociaux du territoire pour leur proposer de mettre en place une organisation similaire à ce qui existe à Toulouse où un groupement interbailleurs a été développé pour assurer la tranquillité des résidents. 

Nous avons donc choisi d’accompagner les bailleurs qui ont souhaité créer un groupement d’intérêt économique afin de recruter des agents de sécurité chargés d’assurer la sécurité dans le domaine privé des résidences. Côte-d’Azur Habitat et Erilia ont répondu à cet appel, tandis que d’autres bailleurs – Logirem et CHC Habitat – vont rejoindre le groupement.

 Baptisé « GAIDA (Groupement d’Agents Interbailleurs contre les Désordres et les Abus aux Moulins) », qui signifie « Garde » en niçois, ce groupement comptera 17 agents armés et assermentés qui ont été recrutés et prendront leur fonction de manière progressive pendant le premier trimestre de l’année 2024. Ils auront pour mission de prévenir les mauvais usages (rappel au règlement) et de lutter contre les troubles à la tranquillité (éviction des regroupements, opérations coordonnées avec les forces de l’ordre, interpellation des agresseurs, constatation des infractions relevant de leurs prérogatives…).

 Ils assureront également une veille technique pour les bailleurs en faisant des remontées quotidiennes des dysfonctionnements remarqués lors des tournées.

 Maillons essentiels de l’apaisement que tous les résidents de ce quartier appellent de leurs vœux, ils seront en contact permanent et quotidien avec la Police Municipale puisque la coordination avec les forces de l’ordre sera essentielle pour la définition des interventions et pour l’échange d’information.

 C’est une promesse que j’avais faite pour ce quartier et c’est une promesse tenue : le dispositif sera opérationnel dès le début de l’année 2024 ».