Skip to main content

NICE : Nice Côte d’Azur, première Métropole de France lab…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

NICE : Nice Côte d’Azur, première Métropole de France labellisée « Ma Métropole se Ligue »

Alors que le cancer est la première cause de mortalité prématurée en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et face à l’ampleur des défis de cette maladie, Christian Estrosi a souhaité en février dernier que la Ville de Nice s’engage dans le dispositif national « Ma Ville se Ligue ».

Cet engagement exemplaire vise à renforcer les actions déjà fortes de la Ville de Nice prises au service de la santé des Niçoises et des Niçois.

Souhaitant s’engager plus loin pour venir en aide aux personnes touchées par le cancer et afin de favoriser la prévention, Christian Estrosi a signé ce matin à Paris lors du Salon SantExpo la convention « Ma Métropole se ligue » en présence du Professeur Vernant, Président par intérim de la Ligue contre le Cancer, de Laurence Cressin Bensa Présidente du comité département des Alpes Maritimes de la Ligue contre le Cancer et du Docteur Richard Chemla, Adjoint délégué à la transition écologique et énergétique, à la santé, au bien-être, à la protection animale et au suivi de l’organisation du Sommet de l’Océan 2025.

La Métropole Nice Côte d’Azur devient ainsi la première Métropole de France à s’engager dans ce dispositif et s’articule autour de trois axes :

  • Promouvoir et favoriser des environnements physiques favorables à la santé par le biais de l’aménagement du territoire afin de limiter les expositions aux facteurs de risque de cancer.

La Ville de Nice met déjà en œuvre « la règle des 3-30-300 » pour verdir ses quartiers et améliorer la santé :

  • Chaque habitant doit voir 3 arbres depuis son domicile,
  • Bénéficier de 30% de verdure,
  • Vivre à moins de 300m d’un jardin public.
  • Développer les aptitudes individuelles et collectives par la prévention des facteurs de risque de cancer et accroître l’information et la sensibilisation aux facteurs protecteurs de la santé :
  • Plages sans tabac initiées dès la fin de l’année 2023, avant l’annonce du ministre de la Santé et de la prévention,
  • Université sans tabac depuis un mois après avoir testé un dispositif sur les 14 lycées professionnels sans tabac,
  • Lancement de programmes sportifs pour les familles dans les parcs et jardins pour 2€.
  • Plaider pour la dénormalisation des facteurs de risque de cancer dans l’espace public, tant au niveau local que national, afin de réduire l’accessibilité des substances psychoactives et de réduire la consommation de produits alimentaires ultra-transformés et additifs, en particulier pour le jeune public avec un Plan territorial de santé qui limite fortement la présence de perturbateurs endocriniens.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur : 

« En ma qualité de Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, je souhaite que nous allions plus loin sur le sujet des cancers évitables, sujet majeur car il représente 40% des cancers. En tant que décideur public, je me dois d’agir dans le champ de la prévention, afin de promouvoir les espaces favorables à la santé et je souhaite mobiliser les communes de la Métropole en jouant un rôle de facilitateur. Il s’agira de faciliter par exemple l’accès aux locaux municipaux, de proposer des formations et un relai des lettres d’information de la Ligue Nationale Contre le Cancer et de coconstruire un plan de communication. Depuis la fin de l’année 2023, 100% des plages Niçoises sont sans tabac et nous devons aller encore plus loin. Nous accompagnerons les villes de notre Métropole qui souhaitent s’engager dans ce dispositif ».