Skip to main content

NICE : Logement, les professionnels consultés par Christi…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
21 Déc 2023

Partager :

NICE : Logement, les professionnels consultés par Christian ESTROSI opposés à un encadrement des loyers

Les professionnels de l’immobilier consultés par Christian Estrosi opposés à un encadrement des loyers.

Conformément aux engagements pris par le Maire de Nice, Christian Estrosi, lors de sa conférence de presse du 11 décembre dernier, une réunion s’est tenue hier en mairie avec l’ensemble des professionnels de l’immobilier du territoire.

Les professionnels réunis autour de la table : Marc Raspor, Président de la Fédération des Professionnels de l’Immobilier Côte d’Azur et Corse, Patrick Moulard, Président de la Fédération du BTP des Alpes Maritimes, Christophe Bousquet, Président du Club Immobilier Côte d’Azur, Emmanuel Poulard, Directeur de l’Agence Départementale de l’Information sur le Logement, Stéphanie Ghibaudo, chargée d’études de l’Observatoire Départemental des Loyers du Parc Privé ADIL, Benjamin Mondou, Président de CENTURY 21 Lafage Transactions, Renaud Dalbera, Président de l’Unis Côte d’Azur, Pierre Ippolito, Président de l’Union pour les Entreprises 06 et Cyril Messika, co-Président de la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) Côte d’Azur.

Lors de cette réunion les professionnels ont fait part de leurs inquiétudes et se sont opposés à l’encadrement des loyers. Une des premières raisons est que, chaque année dans les zones tendues, les modalités de l’évolution maximale des loyers des logements vacants et des baux renouvelés sont fixées par décret. Les professionnels souhaitent ainsi un bilan des communes ayant mis en œuvre la mesure expérimentale de l’encadrement du niveau de loyer se terminant fin 2026.

Les professionnels pointent le risque d’accroissement de la pénurie de logements locatifs, si l’encadrement des loyers devait être appliqué, alors que le territoire souffre déjà d’un manque de logements locatifs. Les propriétaires pourraient en effet se désengager de l’investissement locatif et préférer d’autres investissements plus sûrs et moins contraignants.

Par ailleurs, tant qu’un moratoire sur la loi climat et résilience ne sera pas mis en place et que des mesures plus fortes contre les squats n’auront pas été prises, il n’est pas question pour les professionnels de soutenir une telle mesure. Christian Estrosi a donc conclu cette réunion en indiquant qu’il n’était pas question de mettre en place cet encadrement des loyers.

Etant donné les spécificités du territoire niçois, des solutions adaptées doivent être trouvées. Sur leur proposition, un groupe de travail sera organisé en 2024 pour envisager des actions permettant de faciliter la production de logements locatifs à prix abordables afin de répondre aux besoins des actifs du territoire.