Skip to main content

NICE : Les 7 « Bandiere Arancioni » à deux pas de la fron…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
13 Déc 2023

Partager :

NICE : Les 7 « Bandiere Arancioni » à deux pas de la frontière

Le vade-mecum des villages labellisés « Bandiere Arancioni » du département d’Imperia, à deux pas de la frontière.

Pour les habitants de la Côte d’Azur, la Ligurie est vraiment à portée de main. Pour dissiper l’idée « Ligurie = mer », pourtant, il y a plusieurs localités de l’arrière-pays qui valent la peine d’être visitées. Dans le département d’Imperia, par exemple, sept excellents villages perchés sur les montagnes sont labellisés Bandiere Arancioni par le Touring Club Italien. La visite de ces villages, à la saveur traditionnelle, caractéristique et authentique, se fait exclusivement à pied et offre des paysages à couper le souffle.

APRICALE, le village des artistes

Le village remonte au IXe siècle et a conservé intacte sa structure urbaine originale, une partie des murs médiévaux et l’ancien château ; aujourd’hui encore, les rue du village sont animées par des peintures murales et des dessins.
Les incontournables d’Apricale : le Chateau de la Lézard, son musée, l’église de Notre-Dame des Anges, la foire de la Pinsarola (gâteau typique d’Apricale) en septembre.

DOLCEACQUA, le village avec le pont de Monet

Village médiéval de la Vallée de la Nervia, Dolceacqua est célèbre pour son caractéristique pont en pierre “en dos d’âne” peint par Monet dans un série de quatre œuvres ; ce pont relie la partie basse du village à la partie haute, où est situé le Château des Doria.
Les incontournables de Dolceacqua : les églises de Saint George et de Saint Antoine Abate, le Sanctuaire de l’Addolorata, la Chapelle de Saint Bernard, le festival Caruggi in fiore (en avril) et le festival de la michetta (en août).

PERINALDO, le village de l’astronome du Roi Soleil

Perinaldo prend son nom du comte Rinaldo, qui a fait construire le premier château en l’an 1000. Comme Dolceacqua, l’histoire de Perinaldo est également liée à un personnage célèbre : Gian Domenico Cassini, astronome du Roi Soleil, dont les études sont documentées dans le musée et dans l’observatoire astronomique communale.
Les incontournables de Perinaldo : le Sanctuaire de la Visitation, l’observatoire astronomique et le musée Cassiniano, la foire de l’artichaut de Perinaldo (certifié Slow Food), le réseau de parcours de randonné qui connectent le village aux localités voisines.

PIGNA, le village des chibi

Pigna se caractérise par un fascinant centre historique aux ruelles sinueuses et pittoresques. Le village offre une vue panoramique depuis la place du Château, le point le plus élevé du village. Vous pourrez y admirer les »chibi », des allées couvertes qui offraient autrefois un abri contre les attaques ennemis, la pluie et le froid.
Les incontournables de Pigna : l’église de Saint Michel, l’église de Saint Bernard, le musée de l’Art paysanne, le haricot blanc de Pigne, accompagné de viande de chèvre.

SEBORGA, le village-principauté

Seborga, qui ne compte aujourd’hui que 315 habitants, était une minuscule principauté entre le IXe et le XVIIIe siècle. Aujourd’hui encore, elle se proclame principauté indépendante avec son propre roi, ses propres lois et sa propre monnaie, les luigini ; la principauté, naturellement, n’est pas reconnue par l’État italien. Le village en pierre offre une position panoramique sur la mer Ligure et les Alpes Maritimes.
Les incontournables de Seborga : le Palais des moines, ancien siège de la Monnaie, l’exposition d’instruments musicaux et la culture des fleurs.

TRIORA, le village des sorcières

Ancien village datant de l’an 1000, Triora est traditionnellement connu comme le village des sorcières. Le village ressemble à une grotte artificielle enchanteresse, avec ses ruelles, ses maisons perchées sur les montagnes, ses falaises et ses bois environnants.
Les incontournables de Triora : la Collegiata de l’Assunta, le musée ethnographique et de la sorcellerie, la Cabotina (lieu où les sorcières se réunissaient pour jeter leurs sorts), le festival du Rédempteur (première semaine d’août), la Strigora, une journée entière consacrée aux sorcières, avec des spectacles et des stands vendant des produits locaux traditionnels (en août).

AIROLE

Pour tout renseignement sur ce village, lisez notre article du 17 août 2023 !

SOURCE : Chambre de Commerce Italienne