Skip to main content

NICE : L’agenda culturel de la Ville en juillet

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

NICE : L’agenda culturel de la Ville en juillet

L’agenda de vos sorties culturelles.

Musée Matisse (164, avenue des Arènes de Cimiez)

« MiróMatisse – Au-delà des images » – Jusqu’au 29 septembre 2024

La Fundació Joan Miró, à Barcelone, et le Musée Matisse de Nice s’associent pour organiser une exposition consacrée aux rapports entre les œuvres d’Henri Matisse et de Joan Miró. « MiróMatisse. Au-delà des images » donne à voir les liens profonds, durables et constructifs que les deux artistes ont entretenus, ainsi que leurs conceptions de l’art. L’exposition entend aller « au-delà des images » en dépassant les clichés sur Matisse, peintre de la « joie de vivre », et sur Miró, inventeur de monstres, tout en montrant qu’ils ont fondé leur création sur une critique de la tradition des images en Occident.

Galerie du Musée de la Photographie (Place Pierre Gautier)

« Marine Foissey – You were not chosen » – Du 6 juillet au 8 septembre 2024

La galerie du Musée de la Photographie Charles Nègre accueille une exposition de l’artiste Marine Foissey. Diplômée de l’Ecole de Photographie Icart Photo en 2010, Marine Foissey a participé à de nombreuses expositions, salons et festivals et ses séries ont plusieurs fois été récompensées à l’international.

Palais Lascaris (15, rue Droite)

« Dans l’intimité des collections du Palais Lascaris » – Du 13 juillet 2024 au 10 mars 2025 > Vernissage le vendredi 12 juillet 2024 à 18h

Que se passe-t-il derrière le portail monumental du Palais quand il est fermé au public ? Conservation préventive, restauration, récolement…  Ces activités conduites en coulisses sont souvent méconnues du public. Pendant six mois les agents du Palais Lascaris auront à cœur de partager leur passion, leur objet coup de cœur, de montrer au public leur quotidien. L’exposition « Dans l’intimité du Palais » est une invitation à explorer les 7 500 objets qui composent les collections du Palais Lascaris. Elle offre une opportunité unique de pousser les portes du Palais, de découvrir les réserves et les lieux gardés secrets, habituellement inaccessibles au public. C’est aussi l’occasion de rencontrer l’équipe qui officie dans l’ombre, afin de découvrir leurs coups de cœur et leur métier.

Forum d’Urbanisme et d’Architecture (89, route de Turin)

« Californie d’Azur, territoire du même » – Du 11 juillet au 19 octobre 2024

Le Forum se met à l’heure californienne avec une exposition qui interroge les correspondances entre la Côte d’Azur et celle du Pacifique. En architecture, dans les formes urbaines ou dans les paysages, il y a entre ces deux territoires comme des airs de déjà-vu, un rapport aux infrastructures et à la mobilité, des typologies de programmes ou de modèles architecturaux mais aussi des manières d’habiter ces lieux. Articulée autour d’une frise temporelle et spatiale construite en miroir entre Côte Ouest et Riviera, l’exposition met en lumière des enjeux contemporains qui parlent à tous, mais d’une manière à laquelle tous n’auront pas pensé.

Musée d’Archéologie Nice / Cimiez (160, avenue des Arènes de Cimiez)

« Les Olympiades de Céménélum » – Les 27 et 28 juillet 2024

Le sport est omniprésent dans l’antiquité grecque et romaine. On le retrouve dans le quotidien des thermes et des palestres avec de la musculation, de la gymnastique ou des jeux de balles mais également, à une échelle beaucoup plus importante, au travers des grand jeux publics.

A l’occasion des JO 2024, le musée d’archéologie de Nice / Cimiez mets le sport à l’honneur en faisant dialoguer les athlètes d’hier et d’aujourd’hui. Entre archéologie expérimentale et clubs sportifs actuels, venez découvrir l’évolution de ces pratiques à travers l’Histoire.

 Galerie Lou Babazouk 1 (8, rue de la Loge)

« Voyage dans l’imaginaire » de Gilda Repole-Estrade – Du 24 juin au 14 juillet 2024

Native du Vieux-Nice, Gilda Repole est une artiste autodidacte qui propose une exposition basée sur ses voyages. Le figuratif et l’abstrait s’entremêlent, l’acrylique et huile, agrémentées de feuilles d’or rencontreront ses sculptures en argile.

« Horizon céleste » – Du 16 juillet au 4 août 2024

Exposition de sculptures d’Egor et Mykyta Zigura présentées par l’AFUCA (Association Franco- Ukrainienne de la Côte d’Azur), sculpteurs contemporains ukrainiens, auteurs d’installations et d’objets d’art. Les sculptures combinent des formes canoniques avec des notions contemporaines, soulignant la question de l’identité dans un monde multiculturel, le consumérisme, les défis écologiques et d’autres problèmes de la société.

Galerie Lou Babazouk 2 (5, rue Benoît Bunico)

Samuel Rossi – Du 24 juin au 14 juillet 2023

Après des études de concepteur paysagiste à Paris, Samuel Rossi est parti quelques années à l’étranger pour revenir en France à la fin des années 90 et se consacrer à son art. Une quinzaine de toiles seront présentées

A REDECOUVRIR

 Musée des Beaux-Arts (33, avenue des Baumettes)

« Berthe Morisot à Nice. Escales impressionnistes » – Jusqu’au 29 septembre 2024

En cette année qui célèbre les 150 ans de la naissance du mouvement impressionniste, la Ville de Nice et le musée des Beaux-Arts Jules Chéret consacrent une exposition de premier plan à Berthe Morisot. Conçue dans le cadre de l’opération territoriale du musée d’Orsay « Les 150 ans de l’impressionnisme », en partenariat avec le Palazzo Ducale de Gênes, et avec le soutien déterminant de la famille de l’artiste, « Berthe Morisot à Nice, escales impressionnistes » évoque les deux séjours de la peintre sur la Riviera lors des hivers 1881-1882 et 1888-1889. Ce projet exceptionnel, autour de la première femme à avoir participé aux expositions impressionnistes, explore des moments de la vie et de la création de la peintre qui n’avaient jusqu’ici jamais fait l’objet de recherches dédiées. Le musée des Beaux-Arts Jules Chéret rassemble pour la première fois une soixantaine de ses œuvres créées sur la Riviera.

Musée de la Photographie Charles Nègres (Place Pierre Gautier)

« Pourquoi m’as-tu abandonnée ? Bettina Rheims » –   Jusqu’au 29 septembre 2024

Le Musée de la Photographie Charles Nègre présente pour la première fois à Nice une exposition consacrée à Bettina Rheims, portraitiste et photographe de mode de renommée internationale, lors d’une exposition jusqu’au 29 septembre 2024. 29 clichés, pris entre 1994 et 2013 en France et aux Etats-Unis seront mis en lumière. L’artiste a produit, au début des années 1990, une série de photographies de mode pour de nombreux magazines internationaux et des images de promotion pour le cinéma et réalisé également de nombreux portraits de célébrités comme Charlotte Rampling, Catherine Deneuve, Madonna ou Monica Bellucci.

Musée Masséna (65, rue de France)

« Cabu, Vive le sport ! » – Jusqu’au 22 septembre 2024

300 dessins de Cabu, mêlant humour, sport et politique, sont présentés au Musée Masséna, rendant hommage à l’artiste disparu dans l’attaque de Charlie Hebdo, défendant la liberté d’expression et honorant toutes les victimes d’attentats.

« Casino Disparu » redécouvrez le Casino Jetée Promenade

La Ville de Nice propose, une visite virtuelle et immersive de l’ancien Casino de la Jetée Promenade. Cet édifice mythique du front de mer niçois est représentatif de la Belle Epoque sur la Côte d’Azur et de son art de vivre exubérant. Démantelé en 1944 sur décision allemande, il est possible de le (re)découvrir pendant près de 10 minutes lors d’un voyage narratif qui explique la genèse du bâtiment, ses références architecturales, la source d’inspiration qu’il a été pour de nombreux artistes et la richesse de l’offre artistique, culturelle et de loisir que le casino hébergeait.

Musée national Fernand Léger (Biot)

Les collections du MAMAC à Biot : « Fernand Léger et les nouveaux réalismes » – Jusqu’au 18 novembre

Le musée national Fernand Léger de Biot et le MAMAC présentent, dans le cadre d’un partenariat inédit, une exposition fondée sur un dialogue fructueux entre leurs deux collections majeures. L’exposition permettra aux riches collections du MAMAC de se déployer dans les espaces du musée Léger pour venir à la rencontre de l’œuvre d’un des pionniers de l’art moderne, le peintre Fernand Léger.

Palais Lascaris

Domani. Œuvres de Jacques Martinez – Jusqu’au 1er septembre 2024

Peintre et sculpteur, Jacques Martinez vit entre le Tessin en Suisse et son atelier de Saint-Paul de Vence. Quatre expositions, deux en Italie, une en Suisse et une à Nice, au Palais Lascaris sont organisées cette année. Le Grand Salon de l’étage noble accueillera 9 œuvres importantes de sa période niçoise, prêts de collectionneurs privés et du MAMAC de Nice.

Muséum d’Histoire naturelle (Boulevard Risso)

Petite histoire de la biodiversité au Muséum d’Histoire naturelle – Quand les LEGO® s’en mêlent – Jusqu’au 10 novembre 2024

Le Muséum d’Histoire naturelle de Nice ouvre ses portes aux minifigurines Lego® qui s’approprient les collections. Une brique après l’autre, elles nous racontent la richesse et la fragilité de notre biodiversité.

Musée de Préhistoire de Terra Amata (25, Bd Carnot)

« Outils, entre Art et science » de François Mauplot – Jusqu’au 22 septembre 2024

À travers cette exposition, François Mauplot nous propose une déambulation dans une galerie de portraitsd’outils de pierre taillés préhistoriques, il y a 400 000 ans. Cette exposition, à mi-chemin entre art et science, permet de porter un nouveau regard sur les collections d’outils mis au jour sur le site de Terra Amata, en 1966.

Musée d’Archéologie Nice / Cimiez (160, avenue des Arènes de Cimiez)

Exposition « Du Geste à la flamme » – jusqu’au 22 septembre 2024

Venez découvrir les techniques d’allumage du feu des origines jusqu’à nos jours ! L’histoire de la production du feu est aussi longue que celle de l’Homme.  Au travers d’une rétrospective des techniques, cette exposition abordera tous les moyens d’allumer un feu : des méthodes traditionnelles aux techniques les plus modernes et les plus originales.

109 (89, route de Turin)

UMANoïd, Festival des arts numériques, contemporains et des technologies actuelles – Jusqu’au 13 juillet 2024

Le 109 accueillera une exposition autour de la photographie numérique, de l’art digital vidéo, des NFT, du crypto art et de la réalité virtuelle.

Ouverture tous les mercredis, jeudis, vendredis et samedis de 11h à 18h jusqu’au 13 juillet.

Pajama Party – Jusqu’au 21 septembre

La Station accueille l’exposition Pajama Party, une carte blanche à Olivier Millagou, artiste et commissaire d’exposition pour l’occasion. La proposition de cette exposition, qui s’inscrit dans le cadre d’Éclairage public au 109, est de réenchanter notre présence au monde par le biais du surf, de la mer, de l’océan, de ses abords. Le miroir de sa surface nous masque les dégâts que nous infligeons à l’univers océanique. Les artistes réunis ici proposent par humilité, de faire monde autrement, en créant de nouveaux imaginaires.

 Centre du Patrimoine – Le Sénat (14 rue Jules-Gilly- Nice)

Jànluc Sauvaigo, « les 36 vues du mont chauve » li 36 vistas de mont cauc – jusqu’au 30 novembre

Entre 2004 et 2010, Jànluc Sauvaigo illustre une série de saynètes du « récit populaire nissard », ayant pour décor le mont Chauve. Ainsi naissent les 36 vues du mont Chauve. La première carte s’inspire d’abord du peintre japonais Hiroshige puis d’Hokusai et ses célèbres Trente-six vues du mont Fuji. Celles de Jànluc Sauvaigo racontent une Nice en pleine mutation qui d’une société rurale, principalement basée sur la culture (olivier, fleurs, agrumes) devient capitale de la villégiature d’hiver. Une ville nouvelle éclot en un temps record.

 Archives Nice Côte d’Azu(7, avenue de Fabron)

« Nice. Carnavals sportifs (1877-2024) » labellisée « Olympiade Culturelle Paris 2024 » – jusqu’au 2 aout 2024

2024 est placée sous le signe du sport à Nice : ville étape de la flamme olympique le 18 juin dernier, accueil d’épreuves des Jeux Olympiques Paris 2024 au stade de l’Allianz-Riviera en juillet, arrivée inédite du Tour de France les 19, 20 et 21 juillet. Les Archives Nice Côte d’Azur présentent une exposition sur le carnaval et l’événementiel sportif, deux composantes essentielles de l’identité niçoise, en partenariat avec le Musée National du Sport et le Musée du Carnaval de Contes. Du XIXe siècle à nos jours, disciplines et compétitions sportives, personnalités du monde du sport mais aussi rituels sportifs n’ont cessé d’inspirer « ymagiers » et carnavaliers.

L’Artistique (27, boulevard Dubouchage)

« Martine Doytier, une rétrospective » – jusqu’au 31 juillet 2024

La Ville de Nice organise une grande exposition rétrospective de Martine Doytier dans les espaces dédiés à la Collection Donation Ferrero, grand admirateur du talent de l’artiste et qui fut son mécène. Pour constituer cette exposition, et retracer au mieux l’histoire de Martine Doytier, de véritables recherches ont été entreprises par Marc Sanchez, commissaire de l’exposition.

 EN MUSIQUE !

 Jardin des Arènes de Cimiez

Concerts gratuits de Gautier Capuçon – lundi 8 juillet à 20h30 et mardi 9 juillet à 19h

Pour cette cinquième édition du festival itinérant Un Été en France, 18 jeunes musiciens lauréats se produiront du 4 au 18 juillet 2024 aux côtés du violoncelliste Gautier Capuçon lors de 12 concerts dans 9 villes et villages français dont Nice. 18 jeunes musiciens professionnels, qui avaient été sélectionnés à l’issue d’auditions exigeantes en 2021, 2022 et 2023, assureront la première partie des concerts.

  • Sans réservation. Entrée libre dans la limite des places disponibles

Nice Jazz Fest : Jazz Off à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Quai Virgile Allari)

Concerts « Piano du Lac » – du 3 au 24 juillet 2024 à 20h

Dans le cadre de Jazz Off, en marge du Nice Jazz Fest, des déambulations musicales sont organisées, visibles depuis le port de Saint-Jean-Cap-Ferrat tous les mercredis de juillet.

Programme :

  • 3 juillet « Un piano sur la croisette »
  • 10 juillet « Soul Touch »
  • 17 juillet « Cédric Granelle et Louise Perret »
  • 24 juillet « Voloswing

Cathédrale Sainte-Réparate (3, Place Rossetti)

« Festival de Musique sacrée » – Jusqu’au 5 juillet

Pour cette toute nouvelle édition du Festival de Musique sacrée, après une messe en l’honneur de l’Abbé Navarre, qui fut l’éminent directeur de la Maîtrise de la Cathédrale, trois concerts de prestige vous attendent.

Théâtre de Verdure

« Tour d’orchestre(s) à bicyclette » – Dimanche 14 juillet à 20h30

En préambule des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, l’Opéra de Nice organise un spectacle atypique, alliant l’excellence de l’orchestre classique et l’univers du vélo, la magie et l’humour. Cette performance, à la fois sportive et artistique, a comme marraine Jeannie Longo et accueillera également, tout au long du parcours, de nombreux champions olympiques et paralympiques. Porté par Dylan Corlay, chef d’orchestre profondément original, le spectacle consiste en une rencontre entre un chef et un orchestre, duo complice et humoristique mis en scène avec une sobriété élégante pour le plus grand plaisir du public !

Neon Festival – Du 16 au 28 juillet

Le Neon Festival rassemble les fans de l’électro, dans un lieu magique pour des moments festifs et d’émotions. Constitué de plusieurs artistes de talents, internationaux ou locaux, le Neon accueille des DJs du monde entier.

Les Plages du Rire – Du 29 au 31 juillet

Depuis 13 ans, le festival les Plages du Rire de Nice s’est imposé comme un évènement important de l’humour sur la Côte d’Azur. Une nouvelle édition donne rendez-vous aux Niçois dès le 29 juillet au Théâtre de Verdure avec une programmation exceptionnelle.

Parc Chambrun – Temple de Diane (10, avenue Georges Sand)

Concert Candlelight – Les 12 et 27 juillet

Ces concerts illuminés à la lueur des bougies sont interprétés en direct par des musiciens dans des lieux atypiques et inédits à travers le monde. Ils s’installent au Parc Chambrun, dans le fameux temple de Diane pour deux soirées magiques.

 109 (89, route de Turin)

BELAPREM’ – les 3, 10, 17, 24 et 31 juillet

Panda Events et Le 109 proposent chaque mercredi de juillet une installation éphémère en open air regroupant DJ set, marchés de commerçants, bar, restaurations, ateliers et animations pour les jeunes publics (ping-pong, défilé de mode, stand de frippe, molky, babyfoot et bien d’autres)

THEATRE

 Théâtre Francis Gag (4, rue de la Croix)

« Les petits lutins » de la Cie L’inattendu – Mercredi 3 juillet à 20h

Après une dispute explosive avec sa mère, Enzo, un adolescent rebelle, se retrouve propulsé dans les années 80. Là, il découvre une version adolescente de sa mère, entourée de ses amies, déterminées à changer le monde avec leur journal. Embarqué dans une course contre le temps, Enzo doit naviguer dans ce passé vibrant entre secrets et rires, rêves et espoirs. Pour retourner chez lui, il devra percer les secrets de sa mère et jouer un rôle crucial dans leur mission révolutionnaire. Une aventure trépidante et émouvante qui transformera sa vision de la vie et de sa famille.

AU CINEMA (en plein air !)

 Cet été, la Ville de Nice propose une nouvelle programmation riche et éclectique de cinéma en plein air dans la ville !

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Cinémathèque de Nice en plein air

Tous les mercredis de l’été à 21h30, du 3 juillet au 28 août (sauf le 17 juillet et le 14 août) – Quai de la Douane /Port de Nice

Mercredi 3 juillet >> Les Trois mousquetaires : D’Artagnan de Martin Bourboulon – VF avec sous titres anglais

Mercredi 10 juillet >> Breaking Away de Peter Yates – VOSTF – A l’occasion de l’arrivée du Tour de France

Mercredi 24 juillet >> Fanfan la tulipe de Christian-Jaque – VF – Film tourné aux Studios de la Victorine

Mercredi 31 juillet >> Moi, Tonya de Craig Gillespie – VOSTF

Parcours Cinéma dans les Quartiers

Vendredi 5 juillet> Place Saint Roch >> Le Cinquième élément de Luc Besson

Samedi 6 juillet> Jardin des Arènes (Cimiez) >> Super Mario Bros, le film de Aaron Horvath et Michael Jeleni

Mardi 9 juillet> Square Notre Dame >> Tous en scène de Garth Jennings

Jeudi 11 juillet> Caucade >> Top Gun 2 : Maverick de Joseph Kosinski

Vendredi 12 juillet> Las Planas >> L’Ascension de Ludovic Bernard

Retrouvez également la Cinémathèque de Nice en ligne avec une programmation spéciale « Films de Sport » et un forfait de 3 films offerts aux abonnés de la Cinémathèque.

A l’affiche au choix ce mois-ci : Le Ballon d’or de Cheik Doukouré, Le Stratège de Bennet Miller, La Grande Boucle de Laurent Tuel, Sport de filles de Patricia Mazuy, La Couleur de la Victoire de Stephen Hopkins, Million Dollar Baby de Clint Eastwood, Pelé, naissance d’une légende de Jeff et Michael Zimbalist, En solitaire de Christophe Offenstein, Foxcatcher de Bennett Miller et The Wrestler de Darren Aronofvsky.

BIBLIOTHEQUES

 Du 2 au 26 juillet : la Bibliothèque de Nice sort dans les places et jardins de la ville
Avec la « Bibliothèque sous les arbres », retrouvez la BMVR dans les parcs et jardins de Nice avec des lectures, ateliers, jeux, échecs… pour grands et petits :  Lisez, jouez, participez !
Tout public sans inscription

Les bibliothèques du réseau sont ouvertes tout l’été avec des horaires étendus :

Tous les horaires

CONFERENCES, ATELIERS & VISITES

 MAMAC nomade

Stages Môm’Art – S’amusée grâce au MAMAC pendant les vacances d’été – du 15 au 19 juillet

Laissez-vous aller à votre imagination en vous mesurant aux pratiques des artistes phares des collections du MAMAC.

Durant cette semaine, mobiles, assemblages zoomorphes, empreintes, histoires d’objets et gestes à la mer seront de la partie !

Les ateliers se déroulent à l’AnimaNice Costanzo, 13 rue Georges Ville.

Du lundi au vendredi, de 10h à 12h, dès 6 ans

Tarif : 8,50 euros/participant, réservation en ligne uniquement

Informations : mediationmamac@ville-nice.fr

M.I.I.M – Médiations Innovantes et Itinérantes du MAMAC – vendredi 26 juillet à 14h et 16h

Dans le cadre de sa programmation hors les murs, le MAMAC se réinvente et crée des performances uniques qui mêlent le spectacle vivant aux artistes majeurs et aux grandes thématiques de la collection.

Le 26 juillet, deux représentations d’Inbal Yomtovian – A la carte, sont ouvertes à tous au Centre Social « Le Village », avenue Emile Ripert – Jardins Lécuyer.

Gratuit, sur réservation préalable au 04.83.06.06.11

Informations : mediationmamac@ville-nice.fr

 MAMAC online – Chaine YouTube du musée

Raconte-moi une œuvre : Le Jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle

En quelques minutes, les équipes du MAMAC vous racontent l’histoire d’une œuvre emblématique de la collection du musée sur la chaine YouTube du musée. En ce mois de juillet, et pour mettre à l’honneur les expositions « Fernand Léger et les Nouveaux Réalismes » à Biot ainsi que « Niki de Saint Phalle : rébellion et joie » à Kansas City, laissez-vous conter l’histoire du Jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle.

Matisse Technique : atelier pour adulte

Découverte de technique d’artistes par la pratique.

A partir de 16 ans

Tarif inscription par séance : 8,50€

 Musée de Beaux-Arts Jules Chéret

Visites guidées – tous les samedis matin

Des visites guidées du musée sont proposées tous les samedis matin à 11h pour le grand public et à 15h en anglais.

Les mercredis après-midi, des visites familles à partir de 7 ans sont organisées.

Tarif : prix du billet d’entrée + 6,20 euros (gratuit pour les moins de 13 ans).

Réservation : 04.92.15.28.25 ou à l’adresse julie.valladier@ville-nice.fr

 Centre du Patrimoine – Le Sénat (14 rue Jules Gilly Vieux Nice)

Nouveau programme : visites de site et balades patrimoniale

Archives Nice Cote d’Azur (9 avenue de Fabron)

Visites-ateliers