Skip to main content

NICE : Episode de pollution atmosphérique dans les Alpes-…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

NICE : Episode de pollution atmosphérique dans les Alpes-Maritimes – Alerte de niveau 1

Les températures élevées favorisent la photochimie et donc la formation d’ozone à partir des polluants précurseurs émis dans l’atmosphère.

Peu de vent entraîne une accumulation des polluants dans l’atmosphère. Les concentrations en ozone seront élevées sur l’ensemble de la région. Sur les Alpes Maritimes, les concentrations en ozone sont montées plus vite que prévu hier.
Le département des Alpes-Maritimes est donc placé en alerte de niveau 1 (vigilance tout public) épisode de pollution atmosphérique à l’ozone pour la journée de demain et pourrait être maintenu
à ce niveau mardi 22 août 2023.
Pour rappel, il existe trois niveaux d’alerte : information – recommandation, niveau de vigilance 1 (actuel) et niveau de vigilance 2.

Les mesures d’urgence de niveau 1 sont déclenchées pour limiter les émissions de polluant des activités concourant à l’élévation du niveau de pollution :

En conséquence, au moins pour la journée de lundi 21 août 2023, les mesures d’urgence suivante sont mises en place :

1. Secteur industriel : concerne particulièrement le bassin grassois et notamment les entreprises de parfumerie
• Mise en œuvre des prescriptions particulières prévues dans les autorisations d’exploitation des ICPE de façon systématique en cas de dépassement du seuil d’alerte de niveau 1.
2. Secteur des transports :
• Les vitesses maximales autorisées sont abaissées de 20 km/h, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h ;
• Transport maritime : raccorder électriquement à quai les navires de mer en substitution à la production électrique de bord par les groupes embarqués, dans la limite des installations
disponibles ;
• Limitez, pour les déplacements privés et professionnels, l’usage des véhicules automobiles et favorisez le recours au covoiturage et aux transports en commun;
• Privilégiez pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo) ;
• Différez, si possible, les déplacements pouvant l’être.
3. Secteur résidentiel et tertiaire :
• Suspendre l’utilisation d’appareils de combustion de biomasse non performants ou groupes électrogènes ;
• Reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage effectués par la population ou les collectivités territoriales avec des outils non électriques (tondeuses, taille-haie…) ou des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile…) ;
• Faire respecter l’interdiction des brûlages à l’air libre des déchets verts (cf. arrêté préfectoral n° 2014-453 réglementant l’emploi du feu du 10 juin 2014).
4. Secteur agricole :
• Suspendre la pratique de l’écobuage et les opérations de brûlage à l’air libre des sousproduits agricoles ;
• Reporter les épandages de fertilisants minéraux et organiques en tenant compte des contraintes déjà prévues par les programmes d’actions pris au titre de la directive 91/676/CEE du conseil du 12 décembre 1991 concernant la protection des eaux contre la pollution par les nitrates à partir de sources agricoles.
5. Recommandations comportementales pour l’ensemble de la population :
• Réduisez les activités physiques et sportives intenses ;
• En cas de gêne respiratoire ou cardiaque prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin.
6. Pour les populations vulnérables ou sensibles, évitez :
• Les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords aux périodes de pointe ;
• Les sorties en début d’après-midi, en cas d’épisode de pollution à l’ozone.
Vous trouverez, ci-jointe, l’affiche relative aux recommandations sanitaires, à relayer largement.
Suivi de la pollution en temps réel et prévision actualisée sur le site ATMOSUD : https://www.atmosud.org