Skip to main content

NEUILLY SUR SEINE : Un témoignage de l’histoire du footba…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
10 Mai 2024

Partager :

NEUILLY SUR SEINE : Un témoignage de l’histoire du football en vente aux enchères publiques

Le 6 juin 2024 à Neuilly-sur-Seine, la maison de ventes Aguttes présentera aux enchères un morceau d’anthologie du football mondial : le trophée Adidas Golden Ball de Diego Maradona (1960 – 2020) récompensant le meilleur joueur de la Coupe du Monde Mexico 86.

Il s’agit de la plus importante distinction individuelle décernée à Maradona.

Diego Armando Maradona a été élu « joueur du XXe siècle » par la FIFA, avec Pelé. Son prime, l’apogée de sa carrière, est en 1986. Ce trophée en est le symbole.

« Employé bien trop souvent à tort, le mot « légende » colle parfaitement à la peau de Diego Maradona. Il est au football ce que Mohamed Ali est à la boxe ou Michael Jordan au basket-ball, une icône emblématique qui dépasse largement les frontières de son sport. Il s’agit certainement de l’un des sportifs les plus humains que l’on ait connus, avec ses forces et ses faiblesses. Le gamin en or « El Pibe de Oro » surnommé également « le Dieu du foot », est un cas à part dans l’histoire du football mondial, un talent brut et instinctif, dans une carrière jalonnée de coups d’éclat et d’excès. L’histoire du football avec un grand H est intimement liée à celle de Maradona ». François Thierry, expert sports chez Aguttes.

Depuis la Coupe du Monde de la FIFA 1982, l’Adidas Golden Ball, récompense le meilleur joueur du tournoi, et constitue ainsi l’une des distinctions individuelles les plus prestigieuses dans le monde du football.

1986, Coupe du Monde au Mexique mythique et seul trophée individuel majeur, directement lié à une compétition, reçu par le « Dieu du football »

Maradona reçoit au Lido (Paris, France) le 13 novembre 1986, le trophée Adidas Golden Ball, en tant que meilleur joueur de la Coupe du Monde. Pièce unique dans l’histoire du football, cette récompense remise à l’un des joueurs les plus emblématiques de ce sport constitue une première en salle des ventes : aucun trophée Adidas Golden Ball n’a été présenté comme tel aux enchères, jusqu’à ce jour. Le musée de la FIFA (Zurich, Suisse) conserve, quant à lui, l’Adidas Golden Ball de 1990.  Alors que les Adidas Golden Ball changent de design à chaque Coupe du Monde, le trophée de 1986 reprend les motifs du ballon officiel « Azteca » Adidas utilisé pour cette Coupe du Monde au Mexique.

Un témoignage de l’histoire du football

Si les années 80 se caractérisent par des moments emblématiques, des monstres sacrés, tels Diego Maradona ou Michel Platini, et une médiatisation croissante du football, l’année 1986 se démarque des autres, avec une Coupe du Monde mémorable.

« Dire que cette Coupe du Monde avait tout pour elle serait un euphémisme : des buts phénoménaux ont été marqués et d’innombrables talents de classe mondiale ont été exposés. Il s’agit aussi et surtout du tournoi où Diego Maradona a vraiment montré au monde entier ce qu’il pouvait faire avec ses pieds, et même avec ses mains… », selon François Thierry, expert sports chez Aguttes.

Diego Maradona et « la main de Dieu », suivi 4 minutes plus tard du but du siècle. Ce doublé contre l’Angleterre en 1986 le fait rentrer dans l’histoire (Copyright Presse Sports). Parmi les moments mythiques de cette Coupe du Monde, on retient notamment le 22 juin, date à laquelle se tint l’un des trois matchs les plus marquants de tous les temps : le quart de finale de la Coupe du Monde de la FIFA. Seulement quatre années après la guerre des Malouines, l’Argentine et l’Angleterre s’affrontent, cette fois sur un terrain de foot au Mexique.

Dans son autobiographie, Maradona se confiait sur ce quart de finale rentré dans la grande histoire : « C’était comme battre un pays, pas une équipe de football. Même si nous avions dit avant le match que le football n’avait rien à voir avec la guerre des Malvinas, nous savions que beaucoup d’enfants argentins y étaient morts, qu’ils nous avaient fauchés comme des petits oiseaux… C’était notre revanche, c’était… récupérer une partie des Malouines. »

Dans un contexte politique encore très tendu, « El Pibe de Oro » – Le gamin en or – inscrit alors deux buts magistraux, le plus controversé de l’histoire « la main de Dieu » suivi quatre minutes plus tard par son chef-d’œuvre, le « But du siècle », désigné comme tel par une étude de la FIFA en 2002. Sur un espace de 68 mètres, la star argentine récupéra le ballon dans sa propre moitié de terrain avant de se lancer dans une course effrénée dans la surface de réparation anglaise, dribblant quatre adversaires avant le gardien et plaçant le ballon dans le but vide.

Mais Maradona poursuivit ses exploits au-delà du quart de finale ; il élimina à lui seul la Belgique en demi-finale, en inscrivant les deux seuls buts du match. Puis il participa à la victoire de l’Argentine en Coupe du Monde sur la RFA, en offrant une énième passe décisive à Jorge Burruchaga (interview exclusive en p. 22-23 du catalogue de la vente, à télécharger sur la page indiquée en fin de CP). Ainsi, Diego Armando Maradona a été élu « joueur du XXe siècle » par la FIFA, devant Pelé. Son prime, l’apogée de sa carrière, est en 1986. Ce trophée en est le symbole. Celui-ci disparut par la suite et provoqua l’apparition de plusieurs légendes. Il réapparut dans un lot de plusieurs trophées acquis en salle des ventes. Confié aux équipes Aguttes, il fut l’objet d’une investigation approfondie et son expertise permit de l’authentifier comme le trophée Adidas Golden Ball de Diego Maradona.

La maison de ventes Aguttes s’attend à ce que ce souvenir atteigne des millions en raison de son caractère unique, mais elle précise que fixer une estimation s’avère complexe car aucun objet comparable n’est déjà passé aux enchères. Il s’agit d’une première mondiale.

TROPHÉE ADIDAS GOLDEN BALL DE DIEGO MARADONA EN QUALITÉ DE MEILLEUR JOUEUR DE LA COUPE DU MONDE MEXICO 86

Alliage cuivreux doré avec inclusions noires dans les réserves des motifs « Azteca » emblématiques. Commande présumée de la FIFA en 1986. Hauteur : env. 28 cm. Diamètre : env. 15,8 cm. Poids brut : env. 4 kilos  (Traces de frottements et rayures, plaque nominative manquante). Diego Armando Maradona a été élu « joueur du XXe siècle » par la FIFA, avec Pelé. Son prime, l’apogée de sa carrière, est en 1986. Ce trophée en est le symbole. Remis au Lido à Paris (France) par Adidas et le magazine sportif France Football à Diego Maradona (1960 – 2020) le jeudi 13 novembre 1986.  Vente Drouot-Montmartre, 2016. Collection particulière. Estimation sur demande.

Photo Copyright AGUTTES crédit Yann Vernerie

Informations complémentaires https://www.aguttes.com/trophee-adidas-golden-ball-de-diego-maradona

E-catalogue : e-catalogue

Un témoignage de l’histoire du football. Vente aux enchères publiques le jeudi 6 juin 2024 à 15 h. Exposition publique : Mardi 4 et mercredi 5 juin 2024 de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h. Jeudi 6 juin 2024 de 10 h à 12 h.

Aguttes Neuilly

164 bis, avenue Charles-de-Gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine

Suivez Aguttes sur Instagram

AGUTTES, l’art de la transmission à la française – 50 ans de passion des enchères :

Restée indépendante, sans actionnaire extérieur, la maison Aguttes s’est hissée au fil des années, au rang d’acteur majeur du marché de l’art. Cette croissance s’articule autour des valeurs primordiales de transparence dans l’intermédiation, de discrétion, de rigueur et d’audace. Fondée à Clermont-Ferrand en 1974 par Claude Aguttes, et restée familiale avec trois enfants actifs au sein de la maison, elle se compose d’une équipe de 60 personnes aujourd’hui qui constitue sa qualité première. Avec une salle des ventes internationale située dans l’ouest parisien et des bureaux de représentation à Lyon, Aix-en-Provence, Bruxelles et Genève, la maison se distingue par son service personnalisé et sa réactivité. Les experts internalisés dans 15 départements permettent la valorisation et la vente de grandes collections, de tableaux, d’objets, de bijoux et d’automobiles exceptionnels. Avec sa force de frappe en communication et ses acheteurs à 50 % internationaux, la maison atteint régulièrement des records mondiaux. Consciente de la confiance que lui accordent ses vendeurs, elle reste au service de ces derniers avant tout.