Skip to main content

MARSEILLE : Semaine de la QVT, la Fondation Projet 41-21 …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : Semaine de la QVT, la Fondation Projet 41-21 appelle 1 000 entreprises à la rejoindre

À l’occasion de la Semaine de la Qualité de Vie au Travail, je vous propose de mettre en lumière le Projet 41-21, un projet inédit de recherche d’intérêt général auquel participent les entreprises.

Pourquoi un tel projet ?  La santé physique et mentale est loin d’être acquise pour tous les salariés, dirigeants inclus. Le nombre d’accidents graves et mortels ne baisse pas, la souffrance psychique au travail augmente, le turn-over explose et la performance des entreprises est impactée.

Fort de ces constats, des experts reconnus de la SQVT se sont donc regroupés au sein de la Fondation Projet 41-21 (dont le siège social est à Marseille), dont notamment Sophie Thiéry, consultante, co-garante des Assises du travail, Jean-François Naton, rapporteur du CESE et ancien président de l’INRS, Michel Ledoux, avocat fondateur du cabinet Ledoux & associés,  Cyril Cosme, président du Bureau International du Travail pour la France, ou encore Hervé Lanouzière, Directeur INTEFP, ancien directeur de l’ANACT.

Ainsi, jeudi 13 juin dernier, la Fondation Projet 41-21 a donné le coup d’envoi au projet en appelant 1000 organisations de toutes tailles et de tous secteurs confondus, à s’engager. Il s’agit pour elles de déployer une politique de SQVT en suivant le référentiel du Projet 41-21 (disponible en libre accès via www.projet4121.org) qui place l’écoute des salariés au cœur du dispositif. Le Projet 41-21 est basé sur le triptyque « Écouter- Évaluer – Agir » > Écouter les salariés sur tout ce qui les empêche de bien faire et de bien vivre leur travail, leur demander quelles solutions ils préconisent, les évaluer, trier les chantiers par ordre de priorité pour ensuite agir.

Une fois engagées, les organisations auront 3 ans pour se mettre en conformité avec l’ensemble des engagements pris.  Leur engagement sera public, de même que leur feuille de route et l’état d’avancement annuel. Un partenaire indépendant analysera les résultats obtenus à l’issue des expériences pour déterminer les gains en matière de santé physique et mentale, de turn-over, et de performance économique des entreprises engagées.

L’idée du projet de recherche est d’arriver à prouver par un test à grande échelle que le fait de déployer une politique de SQVT qui place l’écoute des travailleurs au cœur de son dispositif, améliore leur santé physique et mentale, celle du dirigeant, l’attractivité et la performance globale de l’entreprise.

4 jours après son lancement, le bilan est très encourageant :

– de nombreuses entreprises ont déjà pris contact avec la Fondation Projet 41-21. La prochaine étape pour elles, la signature d’une lettre d’engagement par le dirigeant.

– et des préventeurs souhaitant les accompagner bénévolement comme Référents Projet 41-21 ont déjà rejoint l’aventure !