Skip to main content

MARSEILLE : Respect pour les femmes, agir et dire stop au…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
26 Nov 2023

Partager :

MARSEILLE : Respect pour les femmes, agir et dire stop aux violences faites aux femmes

Le 16 novembre 2023, l’Hôtel de Région accueillait la seconde édition du forum interactif Respect pour les Femmes de la Région Sud et ses partenaires, en présence de Bérengère Couillard, Ministre déléguée, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. 

Cet événement, rythmé par des masters class et tables-rondes, appelait les participantes et participants à se mobiliser en faveur de l’égalité femmes-hommes et à lutter contre les violences faites aux femmes.

Cette année, plus de 800 personnes se sont mobilisées pour dire stop aux violences faites aux femmes à l’occasion du Forum Respect pour les Femmes. Cette seconde édition, présentée par Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Région de France, a été marquée par la venue de Bérengère COUILLARD, Ministre déléguée, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations et de Jennifer SALLES BARBOSA, Conseillère régionale de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Présidente de la Commission lutte contre les inégalités, solidarités, défense des droits des femmes. Leurs discours d’accueil ont rappelé l’attachement tant régional que national, à la cause de la lutte contre les violences faites aux femmes, et ouvert la voie à un après-midi d’échange sur le sujet.

Partenaires institutionnels, associatifs, acteurs du monde économique et personnalités de la société civile : nombreux sont les intervenants à s’être mobilisés pour partager leurs expérience et connaissance, ou animer des ateliers. Les centaines d’inscrits ont ainsi pu partager leur après-midi à l’Hôtel de Région entre l’assemblée plénière et différentes masterclass pour comprendre les mécanismes de ces violences faites aux femmes, apprendre à se protéger du cyberharcèlement, ou encore s’affirmer au travail. Tant d’ateliers pour comprendre les situations de violence et apprendre à s’en prémunir.

Des ateliers et masterclass d’utilité publique

Plusieurs sessions ont accueilli des pointures dans leurs domaines, venues animer des ateliers et mastercalss d’utilité publique. Marie-Alice Devoille, monitrice et coordinatrice de l’association Femmes en défense, partageait par exemple différentes techniques de self-défense accessibles à toutes au cours d’ateliers pratiques. Ces stages d’autodéfense permettent de se protéger et d’agir en cas d’agressions, qu’elles soient physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles. Margaux Barou, chargée de projet chez Solidarité Femmes 13, a animé un atelier pour apprendre réagir au harcèlement de rue. Nathalie Lebrun quant à elle, executive coach et ancienne dirigeante d’entreprise animait une masterclass autour de différentes thématiques pour apprendre à s’affirmer au travail. Tant d’ateliers pour comprendre ces violences et s’en prémunir.

POUR PLUS D’INFOS 

Mettre des mots et agir ensemble

En parallèle de ces ateliers dans le salon d’honneur, le public a salué au fil de l’après-midi la qualité des interventions. L’important ? Mettre des mots sur ces violences faites aux femmes au quotidien, quelle qu’en soit la forme, et apporter des solutions pour agir et lutter. Tout au long de l’après-midi, les invités se sont enchainés aux côtés de Anne-Cécile Sarfati, animatrice de l’assemblée plénière. Elus, représentants des forces de l’ordre, présidents d’associations, membres du personnel soignant ont livré leurs analyses et partagé leurs experience pour venir en aide aux victimes de violence et accompagner les femmes pour plus d’égalité. Prévention, prise en charge des victimes, cyberharcèlement, sexisme, justice sont autant de sujets cruciaux qui ont été abordés pour comprendre et éradiquer les violences.

Nos habitantes d’exception

En parallèle de cette riche programmation, les inscrits ont pu découvrir une exposition de portraits présentée dans le hall de l’Hôtel de Région. A l’image de l’évènement, l’exposition Respect met en valeur le parcours inspirant de 20 femmes de notre territoire. 20 personnalités de la Région Sud sont ainsi mises en lumière par leur choix de carrière, leur passion, leur détermination. Cette exposition est l’occasion de raconter l’histoire de ces femmes du territoire, de faire la lumière sur ces parcours loin des clichés, dans toute leur diversité, pour rendre hommage à des habitantes qui font du territoire régional, un lieu unique. Elle sera ouverte au public  jusqu’au 29 février prochain.

Alerter, accompagner et prévenir : la Région Sud dit stop aux violences faites aux femmes

Humiliations, menaces, agressions verbales ou physiques, cyberharcèlement, chaque année, en France, des milliers de femmes sont victimes de violences, la Région Sud dit stop !

Grande cause du mandat, la Région a mis en place dès 2021 un plan de lutte contre les violences faites aux femmes, adossé à l’égalité femmes-hommes, pour un budget annuel d’1,5 millions d’€ afin de protéger, sécuriser, et mettre en place des actions de prévention. L’action régionale s’articule autour de trois piliers alerter, accompagner et prévenir. La Région intervient en prévention dans tous les domaines : culturel, professionnel, éducatif et sportif afin d’endiguer ce fléau.

Si tous ces dispositifs ont déjà montré leur efficacité, la Région Sud continue son engagement pour protéger les victimes de violences, prévenir de nouveaux passages à l’acte et assurer un accompagnement et un soutien continu aux victimes. En effet, les violences sexistes et sexuelles ont lieu partout, dans tous les milieux, et par tous types d’agresseurs.

Depuis juin 2022, 30 projets ont vu le jour notamment :

  • Le déploiement de 130 Téléphone Grave Danger en plus des 160 existants dans le cadre du partenariat Justice Région,
  • 100 boutons d’alerte connectés ont été distribués dans le Département du Vaucluse,
  • La création de 5 maisons régionales des femmes, dans le Var, les Alpes-de-Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse,
  • Le soutien à l’accompagnement des femmes au sein des Centres d’Informations des droits des femmes et des Familles et des Mouvements Français de Planning Familial. Au cours de l’année 2022, plus de 16 500 femmes ont été accompagnées ou prise en charge,
  • Le soutien régional à hauteur de 600 000 € par an, dans le cadre de la Convention Justice-Région signée avec le ministère de la Justice. Ce partenariat a permis d’accompagner et de protéger 36 000 victimes dont 11 500 de violences intrafamiliales.

A l’occasion de ce Forum, 1 000 boutons Monsherif, boutons d’alerte, on été remis aux associations présentes. Ce bouton discret permet une parfaite géolocalisation de la personne qui le porte. D’un simple clic, elle peut alerter ses proches pour qu’ils puissent prévenir les forces de l’ordre en cas de danger.

SOURCE : Région Sud