Skip to main content

MARSEILLE : Provence-Alpes-Côte d’Azur célèbre Fréd…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
21 Fév 2024

Partager :

MARSEILLE : Provence-Alpes-Côte d’Azur célèbre Frédéric Mistral, inventeur de la Provence

Ce mercredi 21 février, Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France, représenté par Jean-Pierre RICHARD, Conseiller régional, Président de la Commission Patrimoine, traditions et langues régionales, a tenu à l’Hôtel de Région, la conférence de presse « Une année, un auteur » consacrée à Frédéric Mistral.

Entouré de Terry CHABERT, Directeur de l’Observatoire de la Langue et de la Culture provençale et de Paulin REYNARD, Président du Félibrige, ils ont ensemble présenté le dispositif ainsi que les temps forts qui rythmeront cette année. Ils ont également rappelé le rôle fondamental de Mistral pour la reconnaissance de la langue et de la civilisation provençale.

Provence-Alpes-Côte d’Azur célèbre Frédéric Mistral, inventeur de la Provence

« Ecrivain talentueux, Fondateur du collectif le Félibrige, ardent défenseur de la Provence et de ses traditions, de sa langue et de son identité : on ne présente plus Fréderic Mistral ! Son prix Nobel de littérature en 1904 a offert à la langue provençale une reconnaissance internationale. Par son œuvre littéraire, il a mis en lumière l’imaginaire et la poésie provençale. En cela, il fut l’inventeur de la Provence. A l’occasion des 110 ans de sa mort, et du 170ème anniversaire de la création du Félibrige, la Région Sud ne pouvait que lui consacrer un vibrant hommage ».
Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur,
Président délégué de Régions de France

Valoriser l’identité régionale, les mémoires et les traditions

L’identité culturelle spécifique de Provence-Alpes-Côte d’Azur se fonde sur un ensemble de traditions, de mémoires collectives et sur une pluralité linguistique remarquable, reflets des divers territoires.

Deux dispositifs régionaux contribuent à préserver, transmettre et valoriser cet héritage :

– Le dispositif « Lieux de conservation des traditions régionales » dont l’objectif est de soutenir la création et la rénovation de lieux dédiés à la conservation et la transmission des traditions et de la culture régionale ;
– Le dispositif « Valorisation et diffusion des traditions régionales » dont l’objectif est de soutenir des projets et manifestations d’intérêt régional conçus dans la perspective de valoriser les expressions artistiques et les pratiques culturelles traditionnelles matérielles et immatérielles auprès des publics, et de transmettre et renouveler les approches de la culture et des traditions régionales.
Chaque année, une centaine d’opérations sont soutenues par la Région sur le secteur des Traditions dans le cadre d’un budget dédié d’un peu plus d’1 million d’€.
Toujours dans le cadre de cette valorisation de l’identité régionale, des mémoires et des traditions, la Région a lancé en 2020 le dispositif « une année, un auteur » afin de mettre en lumière les grandes figures littéraires qui ont marqué le Sud. Ce dispositif est notamment l’occasion d’associer et de mobiliser le plus grand nombre d’acteurs culturels en région. Après Jean Giono et Albert Camus, cette 3ème édition met Fréderic Mistral à l’honneur pour une programmation culturelle riche en découvertes sur l’ensemble du territoire.
A ce jour, plus d’une cinquantaine d’actions ont été labélisées, témoignant de l’engouement suscité par le dispositif auprès des acteurs culturels. Cette labellisation permet aux manifestations de bénéficier d’une plus grande visibilité sur les différents réseaux régionaux. La programmation de cette année Mistral (en annexe) les recense par ordre chronologique.
Mistral, inventeur de la Provence
Mistral consacra huit ans de sa vie à son œuvre majeure en provençal « Mireille » qui il lui valut le prix Nobel de littérature en 1904. « Mirèio » terminé en 1859, a été traduite en une quinzaine de langues européennes, dont le français, par Mistral lui-même. Cette œuvre est toujours enseignée de nos jours et en 1863, Charles Gounod en fit même un opéra.
Ce Nobel est le premier qui reconnait une langue « non officielle ». Il donne au provençal une reconnaissance internationale. Quant à Frédéric Mistral, il consacre le montant de ce prix à la création du Museon Arlaten en Arles, classé monument historique depuis 1930.
Viscéralement attaché à sa terre, il demeura fidèle à sa ville, Maillane, à laquelle il lègue par testament sa maison et ses terrains à la condition que les meubles, livres, tableaux et objets d’art restent à leurs places.
Ces exigences ont permis de conserver cette demeure en l’état. Elle est devenue le Musée Frédéric Mistral (actuellement en restauration) et témoigne aujourd’hui d’une part de la vie en Provence au XIXe siècle.
Par son œuvre poétique, Frédéric Mistral s’affirmera comme « le chantre de la Provence », il le vivra comme un acte de résistance. En réveillant les légendes provençales, Mistral a fabriqué un imaginaire avec ses héros, ses ennemis héréditaires, sa poésie et ses grands moments. En cela, il fut l’inventeur de la Provence.