Skip to main content

MARSEILLE : Garde régionale forestière, 250 jeunes en ren…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : Garde régionale forestière, 250 jeunes en renfort dans les massifs

Depuis 2018, la Garde Régionale Forestière est déployée dans les massifs pour surveiller les départs de feu et sensibiliser le public à la prévention des incendies.

Ce dispositif, financé par la Région Sud, permet aux Parcs Naturels Régionaux et nationaux ou aux structures de gestion de massifs forestiers de renforcer leurs effectifs pour la période estivale.

Malgré les pluies, le premier incendie de l’été s’est déclaré dans le massif des Maures en juin dernier, parcourant 500 hectares, mobilisant 400 sapeurs-pompiers et nécessitant plus de 100 largages par Canadairs et Hélicoptères Bombardiers d’eau. Pour venir en aide aux acteurs de la prévention incendie, 250 gardes seront mobilisés jusqu’en septembre, sur 21 collectivités du territoire régional :

  • Pays de Sorgues et Les Monts du Vaucluse,
  • Grand Site Sainte-Victoire,
  • Parc Naturel Régional du Luberon,
  • Parc Naturel Régional des Alpilles,
  • Parc Naturel Régional de la Sainte-Baume,
  • Parc Naturel Régional du Verdon,
  • Parc Naturel Régional des Préalpes,
  • Parc Naturel Régional du Mont-Ventoux,
  • Parc Naturel Régional de Camargue,
  • Parc Naturel Régional des Baronnies,
  • Parc Naturel Régional du Queyras,
  • Parc National de Port-Cros,
  • Parc National des Calanques,
  • Communauté de Communes Méditerranée Porte des Maures,
  • Commune d’Allauch,
  • Bataillon des marins-pompiers de Marseille,
  • Commune de Roquebrune-sur-Argens,
  • Syndicat mixte du massif de l’Estérel,
  • Communauté de Communes Alpes d’Azur,
  • Parc National du Mercantour,
  • Office National des Forêts (ONF) : site des Iles de Lérins.

Le budget dédié à cette opération est passé de 1,15M€ en 2022 à 1,45M€ en 2023 et à 1,76 M€ en 2024.

Une semaine de formation

Connaissance des forêts et de ses acteurs, règlementation et moyens de lutte contre les incendies, communication, cartographie ou encore secourisme sont au programme de la formation de la Garde Régionale Forestière. L’objectif, parvenir à diffuser au plus grand nombre les bons gestes à adopter et faire comprendre de manière bienveillante la nécessité de respecter les restrictions. Pour cela, le module de communication, essentiel dans l’exercice des missions des GRF, a été revu cette année. Il sera renforcé et assuré par des professeurs de « sciences Politiques Aix » spécialistes des sciences comportementales et de la gestion des conflits.

Les GRF vont également pouvoir suivre un module pour découvrir où se cache la biodiversité en forêt grâce à l’Indice de Biodiversité Potentielle. Cet outil a été créé par le Centre National de la Propriété Forestière en s’appuyant sur de nombreuses études scientifiques. En 10 critères, il permet d’évaluer le potentiel d’accueil d’une forêt en biodiversité dite « ordinaire » (faune, flore, champignons). Cela aide les propriétaires forestiers et leurs gestionnaires à intégrer facilement la biodiversité dans la gestion de leurs forêts.

Lutter contre les incendies : dispositif « la Guerre du feu »
La Région Sud a déployé le Plan « Guerre du Feu » afin de préserver les forêts menacées par le risque incendie et de sensibiliser le public à la prévention. Il est articulé autour de 3 grands principes : Prévenir, Combattre et Reconstruire. Depuis 2018, ce sont 35 millions d’€ qui ont été mobilisés par la Région.

SOURCE : Région Sud.