Skip to main content

MARSEILLE : Enquête de conjoncture CPME sur la rémunérati…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
14 Jan 2024

Partager :

MARSEILLE : Enquête de conjoncture CPME sur la rémunération des dirigeants

Alors qu’en 2023 on a beaucoup parlé du partage de la valeur et que le débat ne manquera sans doute pas de resurgir sur les augmentations de salaires en 2024, la CPME a mené une enquête auprès de 1 331 dirigeants de TPE/PME sur leur rémunération mensuelle.

Le résultat est sans appel : non, les chefs d’entreprise ne s’en « mettent pas plein les poches » !

Les trois quarts d’entre eux (76%) disent percevoir une rémunération mensuelle moyenne inférieure à 4 000 €, un dirigeant sur cinq (20%) gagnant même moins qu’un SMIC.

Pour Corinne Innesti, Présidente de la CPME des Bouches-du-Rhône

« Ces résultats mettent en lumière une réalité souvent méconnue sur le quotidien des dirigeants de TPE-PME et remet en question la perception d’une séparation entre dirigeants et employé. Loin de l’image idéalisée – confortable et lucrative – souvent associée au statut de chef d’entreprise, ces chiffres montrent une toute autre réalité. Beaucoup de ces dirigeants, malgré l’ampleur des responsabilités et des risques qu’ils portent, se retrouvent avec des revenus ne surpassant pas, voire inférieurs à ceux de leurs employés. Ces ‘risque-tout’, terme que j’utilise pour les caractériser, sont aux prises avec d’immenses défis administratifs et opérationnels. Leur dévouement est profond, souvent premiers à arriver et derniers à partir. A la CPME 13, cette réalité ne fait que renforcer notre détermination à soutenir ces piliers de notre économie locale et à plaider pour un cadre plus propice à leur épanouissement et une meilleure protection. « 

Être entrepreneur, c’est croire à son projet, faire vivre et grandir son entreprise, créer de la richesse et de l’emploi. C’est aussi faire le choix de cette indépendance à laquelle il est si difficile de renoncer ensuite.

Mais, il est parfois bon de rappeler les difficultés auxquelles sont confrontés les chefs d’entreprise sur le dos desquels les règles et contraintes s’accumulent, un grand nombre de textes allant même jusqu’à les mettre en cause pénalement, en cas de non-respect de règles dont ils n’ont parfois même pas connaissance.

Une TPE/PME n’est pas une grande entreprise en modèle réduit, personne ne doit l’oublier.

Télécharger l’enquête de conjoncture CPME