Skip to main content

MARSEILLE : En région Sud, créations d’entreprises …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
9 Jan 2024

Partager :

MARSEILLE : En région Sud, créations d’entreprises en artisanat en hausse de 9%, la bonne dynamique se confirme

La nouvelle édition du baromètre ISM-MAAF dresse le bilan 2022 de la création d’entreprises artisanales en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA).

Avec 31 000 nouvelles entreprises créées, en hausse de 9 % sur un an, la dynamique entrepreneuriale en artisanat reste forte dans la région, en particulier grâce aux entreprises de services (+ 15 %) et du BTP (+8%).

Pour autant, ces chiffres ne doivent pas faire ignorer des disparités qui émergent d’un département à l’autre.

La région PACA confirme en 2022 la bonne dynamique durable de l’entreprenariat artisanal, malgré certaines disparités entre les départements

En 2022, 31 000 nouvelles entreprises artisanales ont été créées en région PACA, en hausse de 9 % sur un an. Après une hausse de 15 % des créations en artisanat en 2021, l’attractivité de l’entreprenariat artisanal se confirme donc durablement, portée en particulier par les entreprises de services. La hausse globale de 9 % des créations à l’échelle régionale ne doit pas masquer de fortes disparités d’un département à l’autre.

Les Alpes-Maritimes (8 218 ; + 18 %) et les Hautes-Alpes (730 ; +15 %) forment le duo de tête des départements avec la plus forte dynamique entrepreneuriale

Ils sont suivis par les Bouches-du-Rhône (10 706 : +9 %) qui s’inscrit dans la moyenne régionale. Légèrement en-dessous de la moyenne régionale, le Var (7 385 ; +8 %) suivi des Alpes-de-Haute-Provence (856 ; +4 %). Les chiffres sont en recul dans le Vaucluse (3 106) où les ouvertures d’entreprises artisanales sont en repli de 6 % sur un an. Les chiffres restent cependant bien plus élevés dans ce département en 2022 qu’en 2019 (2610), avant la crise sanitaire.

Les activités de service et du BTP portent la bonne tendance des créations dans la région. Les créations reculent en revanche dans les secteurs de l’alimentation et de la fabrication.

Alors que l’artisanat comprend plus de 300 activités, la moitié des nouvelles entreprises est concentrée sur 10 secteurs, qui relèvent des services (13 845 créations en 2022 ; +15 %) et du bâtiment (12 480 ; +8 %). Après une forte hausse en 2021, les ouvertures dans les secteurs de l’alimentation (1 188 ; -6 %) et de la fabrication (3 488 ; -2 %) diminuent.

Parmi les secteurs qui enregistrent les plus fortes hausses de créations figurent les grands secteurs des services ( nettoyage des bâtiments, soins de beauté, coiffure, taxis-VTC et réparation automobile), de même que des activités spécifiques à la région comme la construction de bateaux de plaisance, de niche comme la fabrication-réparation de drones, la fabrication de papeterie, de remorques ou des secteurs de sous-traitance industrielle (fabrication de produits plastiques, traitement des métaux).

Marielle Vo-Van Liger, Directrice Marketing et Communication MAAF : « Ce nouveau baromètre témoigne de la dynamique positive durable pour l’entreprenariat artisanal en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Après une flambée de 15 % en 2021, la trajectoire des créations d’entreprises dans le secteur reste à la hausse cette année. Les services et le bâtiment, restent les premiers bassins de la création d’entreprise. »

36 % des entreprises créées en zones rurales relèvent de l’artisanat

En région PACA, l’entreprenariat artisanal est particulièrement important en zones rurales : plus d’une installation sur trois (36 %) y relève de l’artisanat. L’élan entrepreneurial positif en milieu rural, même s’il est plus fort dans les moyennes et grandes agglomérations de plus de 200 000 habitants.

Catherine Élie, directrice des études de l’Institut Supérieur des Métiers, explique : « En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la création d’entreprises artisanales reste l’un des plus importants moteurs économiques pour les communes rurales, où plus d’une ouverture d’entreprise sur trois relève de l’artisanat. Si les activités des services et du bâtiment concentrent le plus grand nombre de créations cette année, on voit bien la grande diversité des activités artisanales et la capacité des entrepreneurs à se saisir des nouveaux marchés. »

Méthodologie de l’étude

Le Baromètre de l’artisanat est réalisé par l’Institut Supérieur des Métiers avec le soutien de MAAF. Publié 4 fois par an, ce baromètre met en avant les grandes tendances d’évolution du secteur de l’artisanat dans ses différentes composantes sectorielles, économiques et sociales (caractéristiques des dirigeants, des entreprises, des emplois selon les territoires).

Sources : les données de ce baromètre sont issues de l’exploitation, par l’ISM, de fichiers de données nationaux, principalement de la base Démographie des entreprises et de l’enquête SINE.

A propos de MAAF

Marque du groupe Covéa, MAAF est l’un des premiers assureurs généralistes en France. Il propose à ses 3,8 millions de sociétaires et clients des solutions globales en assurances (auto, habitation, risques professionnels mais aussi santé, prévoyance, assurance vie…) et des services à forte valeur ajoutée (assistance, crédits…). Aux côtés des artisans depuis sa création, MAAF compte aujourd’hui plus de 790 000 clients professionnels. Promouvoir l’apprentissage, c’est #MAAFaçonDêtre  www.maaf.fr

A propos de l’Institut Supérieur des Métiers

Centre national de ressources sur l’artisanat et la petite entreprise, l’ISM conduit une activité d’observation statistique, de veille et d’études sur l’artisanat et la petite entreprise. Il publie régulièrement des Tableaux Economiques des secteurs de proximité. L’ISM assure également une mission de formation des élus socio-professionnels.