Skip to main content

MARSEILLE : Des filets anti insectes pour les pommiers, u…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : Des filets anti insectes pour les pommiers, une démarche d’agriculture bio

2ème édition du Concours « Les Etoiles de l’Europe en région Sud ».

Aujourd’hui, vendredi 17 mai, Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France, représenté par Chantal EYMEOUD, Vice-présidente de la Région Sud, a remis les trophées aux lauréats de la 2ème édition du Concours « Les Etoiles de l’Europe en région Sud » qui valorise les initiatives exemplaires dans le domaine du climat financées par les fonds européens.

En effet, avec 4,6 milliards d’€ de crédits européens captés pour notre région entre 2014 et 2020 (tous programmes confondus), la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur illustre un savoir-faire exemplaire dans ce domaine et se place dans le top 10 des Régions européennes pour la consommation des fonds. Pour la période 2021-2027, l’objectif est d’atteindre 10 milliards d’€ de captation.

LE CONCOURS « LES ÉTOILES DE L’EUROPE EN RÉGION SUD » 2e ÉDITION

PRIX SPÉCIAL DU JURY

DES FILETS ANTI-INSECTES POUR LES POMMIERS

UNE DÉMARCHE D’AGRICULTURE BIO

Le projet consiste en l’acquisition et l’installation de filets mono-rangs anti-insectes sur les pommiers des 9 ha de l’exploitation arboricole Saint Félix. L’agriculture participe pleinement de la préservation de la biodiversité si les modes de production sont adaptés : le projet illustre parfaitement la possibilité de concilier les deux enjeux.

LE + DU PROJET

 Le projet présente des avantages multiples dans le cadre de l’agriculture biologique de fruitier en réduisant les traitements, la consommation d’eau, les passages de tracteurs et donc leurs émissions de GES. Finalement, les bénéfices touchent le producteur et, en bout de chaîne, le consommateur. Installés dans le cadre de la démarche de conversion et de certification en Agriculture Biologique (AB) de l’exploitation, les filets installés sur l’exploitation de la SARL Saint Félix (Cavaillon, 84) lui permettent de réduire les traitements phytosanitaires d’environ 70 %. L’évapotranspiration entraîne en effet une baisse de la consommation d’eau d’environ 10 %, le nombre de passages en tracteur – et donc d’émissions de gaz à effet de serre est réduit d’environ 70 % – et l’exposition de l’exploitant aux produits de traitement et de la pénibilité du travail est limitée. Ces équipements ont permis à l’exploitation de conforter sa démarche AB et de valoriser la qualité de ses produits pour la santé des consommateurs et la préservation de la biodiversité