Skip to main content

MARSEILLE : Complètement baba des baleines

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
23 Fév 2024

Partager :

MARSEILLE : Complètement baba des baleines

Et non vous ne rêvez pas, nous ne sommes pas dans l’océan Indien, ni sur les plages de la Polynésie française mais bien en région Sud.

Saviez-vous que nous pouvons les observer au large de nos côtes ? En été, la mer Méditerranée est l’endroit de prédilection des cétacés.

Plus besoin de partir à l’autre bout du monde pour observer les baleines. Au départ de nombreux ports de la Provence-Alpes-Côte d’Azur vous pourrez observer ces cétacés dans leur milieu naturel. Au printemps, les baleines remontent vers le nord de la Méditerranée, considéré comme un hotspot de la biodiversité. Au fil du temps on en trouve de plus en plus puisqu’elles viennent se nourrir de crevettes et de planctons au large de nos côtes. Si vous naviguez l’été ou en début d’automne, en fin de journée par beau temps et évidemment sans moteur, vous aurez de bonnes chances de faire la rencontre de votre vie.

Alors ne vous méprenez pas si vous apercevez un jet de vapeur perçant la mer, ou un dos interminable à la surface de l’eau accompagné d’un chant apaisant, installez-vous et observer le spectacle.

Où les observer ?

Un bon nombre d’activités en mer vous sont proposées le long de la côte varoise, afin d’aller à la découverte des cétacés. Vous pourrez prendre le large au départ de Six-Fours, Sanary-sur-Mer, Bandol ou encore Hyères.

Du côté des Alpes-Maritimes, plus précisément entre les plages de la Côte d’Azur, du Nord de la Sardaigne et la côte italienne est l’endroit de prédilection des baleines, alors prenez le large capitaine, et faites de votre croisière un souvenir impérissable.

Si vous n’avez pas d’expérience, attention à ne pas vous y aventurer seul, en effet l’activité humaine peut fortement affecter la tranquillité des mammifères et donc dérégler leur environnement, informez-vous ou soyez accompagné d’experts pour les préserver.

Une espèce à préserver

Le sanctuaire Pélagos, espace maritime de 87 500 km², fait l’objet d’un accord entre l’Italie, Monaco et la France pour la protection des mammifères marins. Cette zone, particulièrement fréquentée par de nombreuses espèces de cétacés nécessite un code de bonne conduite afin de limiter le dérangement des mammifères marins.

Observer des dauphins, des baleines ou d’autres mammifères marins en mer est un émerveillement pour tous. Cependant, ce n’est pas une activité sans danger pour ces animaux sauvages : lorsque les bateaux sont nombreux, lorsque les approches sont rapides ou encore lorsqu’une distance de précaution n’est pas respectée, les risques de perturber les individus sont importants. La vie des cétacés est ponctuée de phases d’activités tout au long de la journée : sommeil, chasse, reproduction, socialisation, déplacements. Les navires cherchant à observer les mammifères marins dérangent ces activités, ce qui peut induire des effets nocifs à long terme (désocialisation, chasse moins efficace, sommeil perturbé, etc.).

Le saviez-vous ? On estime à 1500 le nombres de rorquals communs présents en mer Méditerranée, des mammifères marins qui mesurent en moyenne 20 mètres de long pour un poids supérieur à cinquante tonnes. Ils peuvent vivre jusqu’à une centaine d’années.

SOURCE : Région Sud