Skip to main content

MARSEILLE : Marché immobilier, une légère augmentation au…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : Marché immobilier, une légère augmentation au printemps 2024

Hosman, la première néo-agence immobilière, analyse le prix de vente des biens publiés sur les portails réservés aux professionnels de l’immobilier pour apporter un éclairage sur l’évolution des prix de l’immobilier et des comportements d’achats.

Les prix des biens actuellement en vente représentent l’information la plus récente disponible sur les prix pratiqués sur le marché. L’analyse porte sur 8 558 biens immobiliers publiés sur les portails à Marseille en mai 2024.

La baisse des taux de crédit et l’entrée dans la haute saison relance les prix 

La légère baisse des taux de crédit offre des conditions plus avantageuses pour les emprunteurs et une meilleure visibilité pour leur projet immobilier. Dans ce contexte, les prix affichés repartent à la hausse. A Marseille, on observe une légère augmentation des prix entre le mois d’avril et le mois de mai (1,82%), en ligne avec l’évolution générale du marché immobilier marseillais depuis le mois de janvier (+1,49%), avec néanmoins une grande disparité entre les arrondissements.

Certains arrondissements n’ont pas connu la crise… 

Dans un contexte général baissier, certains arrondissements n’ont pas connu la crise et ont même vu leurs prix affichés augmenter depuis le mois de janvier. C’est le cas pour le 6ème arrondissement, dont le prix au mètre carré a augmenté de 6,51% pour s’installer au mois de mai à plus de 5 000€ (5 024€/m² précisément). Le 8ème arrondissement quant à lui reprend des couleurs avec la saison. En début d’année les prix affichés étaient en baisse mais depuis le mois d’avril, le prix au mètre carré affiché a augmenté de presque 3% pour retrouver un montant à 5 895€. Il est à noter que cet arrondissement est très grand, des disparités existent entre les quartiers de ce secteur.

…quand d’autres continuent de baisser

Alors que la tendance générale est à la stabilisation, la tendance baissière du début d’année semble se poursuivre dans certains arrondissements. Dans le 11ème arrondissement marseillais, les prix ont chuté de 5,57% et sont affichés à la vente au mois de mai sous la barre des 4 000€ du mètre carré. Même tendance dans le 13ème arrondissement, qui affichait un mètre carré à 3 646€ au mois de janvier et qui baisse de 4,55% pour s’établir à 3 480€ le mètre carré.

Clément Masuet, Expert Immobilier Hosman à Marseille commente : “Le printemps en immobilier est une période propice pour les ventes à Marseille. Cependant après la succession de jours fériés et l’arrivée de la flamme Olympique, le marché s’est quelque peu figé ces dernières semaines. On peut tout de même noter un certain regain d’activité. D’une part, le stock de biens sur le marché est plus important qu’il y a quelques mois, les vendeurs sont désormais biens plus enclins à lancer les projets. D’autre part, les acquéreurs sont présents et les visites s’enchaînent sur des biens dits « fluides ». A noter que nous remarquons que les visiteurs sont bien plus attentifs qu’avant aux caractéristiques de chaque bien (Environnement/Copropriété/DPE/travaux etc) et visitent deux fois plus, ce qui freine certains acquéreurs à se positionner. Une nouvelle baisse des taux est à prévoir; qui devrait ainsi faciliter les acquéreurs à valider leur budget et à se décider à passer à l’acte d’achat”.

Méthodologie du baromètre Hosman des prix en temps réel

Pertinence de l’échantillon

1- la 1ère étape lors de la vente d’un bien est la diffusion d’une annonce immobilière précisant le prix de vente envisagé (“prix de vente affiché”). C’est donc l’information la plus récente qu’il soit possible d’obtenir sur les prix de l’immobilier.

2- Les annonces immobilières de l’échantillon sont uniquement issues des sites d’annonces immobilières réservés aux professionnels. Chaque prix de vente indiqué dans l’annonce est donc le fruit de l’estimation d’un professionnel.

3- L’échantillon initial a été retraité des annonces non normatives afin de ne garder que les plus pertinentes.

Limites de la méthode

Les prix de vente mentionnés dans les annonces immobilières sont les prix de vente envisagés. En aucun cas ils ne représentent le prix de vente final qui intervient après négociation et sur lesquels sont calculés les prix moyens de l’immobilier présentés par les Notaires de France (avec les limites sur l’obtention de données récentes évoqués précédemment).

Conclusions

1- Les annonces immobilières constituent l’information objective la plus récente qu’il soit possible d’obtenir sur l’évolution des prix de l’immobilier.

2- L’évolution des prix de vente affichés est une excellente manière de comprendre les anticipations faites par les professionnels des prix immobiliers.

3- Dans un contexte de marché relativement tendu comme à Lyon, les prix de vente affichés sont un excellent proxy des prix de vente finaux (après négociation).

À propos de Hosman

La néo-agence immobilière Hosman a été créée en 2018, suite à un constat simple : le prix trop élevé des frais d’agence pour un service souvent mal perçu. Elle s’est alors donné comme mission de révolutionner le marché de l’immobilier en proposant un service plus simple, plus transparent avec un tarif plus juste. Concrètement un expert immobilier local accompagne ses clients depuis l’estimation jusqu’à la signature chez le notaire, des outils digitaux développés en interne permettent de suivre la vente en temps réel et d’accélérer les délais de vente (prise de rendez-vous en ligne, réception des offres d’achat en temps réel…) et son tarif fixe permet d’économiser en moyenne 15 000 euros sur les frais d’agence. Hosman est présent à Paris, Nantes, Bordeaux, Lyon, Marseille et leurs régions où elle a accompagné plus de 15 000 clients dans leur projet de vente.