Skip to main content

MANDELIEU LA NAPOULE : J-100 avant les JO, portrait de Lo…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
17 Avr 2024

Partager :

MANDELIEU LA NAPOULE : J-100 avant les JO, portrait de Louise CERVERA, jeune espoir de la voile en préparation à Mandelieu !

De Pékin à Paris, un voyage olympique vers l’excellence en voile.

Dix ans après avoir marqué l’histoire personnelle de Louise Cervera aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Pékin, la navigatrice française se trouve à l’aube d’un moment décisif. En pleine préparation pour les Jeux Olympiques de 2024 à Paris, son parcours reflète la persévérance et l’ambition d’une athlète déterminée à laisser son empreinte dans le monde de la voile.

Une préparation stratégique à Mandelieu

La localisation géographique de Mandelieu joue un rôle clé dans le programme d’entraînement de Louise Cervera. La similitude entre les conditions météorologiques de Mandelieu et le site des régates olympiques à Marseille offre à Louise un avantage considérable. Elle s’entraîne dans un environnement qui reproduit fidèlement les défis qu’elle affrontera à Paris. Cet avantage tactique et technique, couplé à sa détermination, la place dans une position idéale pour conquérir les Jeux.

Les Voiles de Lérins : Un pilier de soutien

Affiliée au Centre nautique municipal « Les Voiles de Lérins » depuis trois ans, Louise Cervera bénéficie d’un encadrement et d’un soutien exceptionnels. Le club n’est pas seulement un lieu d’entraînement ; c’est une communauté qui encourage le partage d’expériences et la croissance mutuelle. Sa proximité avec le club permet à Louise d’interagir quotidiennement avec de jeunes espoirs et de leur transmettre les valeurs et les compétences acquises au fil de sa carrière. Ce rôle de mentor renforce sa motivation et enrichit sa préparation pour les défis à venir.

Vers les jeux olympiques de Paris : une vision renouvelée

La participation de Louise Cervera aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2014 a été plus qu’une compétition ; elle a été le début d’un engagement profond avec la voile de haut niveau. Aujourd’hui, avec les Jeux de Paris 2024 en ligne de mire, Louise incarne l’esprit olympique dans sa quête d’excellence. Sa préparation, son environnement et son engagement auprès de la prochaine génération de navigateurs sont les piliers de sa démarche vers la réalisation de son rêve olympique.

La route de Louise Cervera vers les Jeux Olympiques de Paris 2024 est un témoignage de la passion, de la détermination et de la stratégie. Elle incarne l’ambition de tout athlète : transformer les défis en triomphes et les rêves en réalité.

Mandelieu-la Napoule, un écrin pour la voile et le sport

Nichée au cœur de la Côte d’Azur, Mandelieu-La Napoule se distingue comme un territoire privilégié pour la pratique de la voile et d’une multitude d’activités sportives. Réputée pour ses paysages à couper le souffle entre mer et montagne, cette ville offre un cadre naturel exceptionnel pour l’entraînement des athlètes. La présence de conditions météorologiques variées et de plans d’eau adaptés fait de Mandelieu-La Napoule un véritable laboratoire à ciel ouvert pour les navigateurs, leur permettant de se préparer aux défis les plus exigeants. La communauté locale, profondément ancrée dans les valeurs sportives, contribue à créer une atmosphère de soutien et d’excellence. Pour Louise Cervera, ainsi que pour de nombreux autres sportifs, Mandelieu-La Napoule représente bien plus qu’un lieu d’entraînement ; c’est une source d’inspiration et un pilier de leur réussite.

À propos de Mandelieu-La Napoule

Ville balnéaire, Mandelieu-La Napoule affiche une certaine douceur de vivre, chic et décontractée en Côte d’Azur France. Discrète, à dimension humaine, elle est l’incontournable commune à l’Ouest des Alpes-Maritimes. Elle est au cœur d’un territoire d’exception entre Méditerranée, Estérel et Forêt du Tanneron, irriguée par de multiples canaux qui traversent ses quartiers et longée par les bucoliques berges de Siagne.

Le sport y est à l’honneur tout au long de l’année, du fait de son histoire, puisque c’est l’aristocratie qui y importa les sports élégants dès la fin du 19ème siècle. Aujourd’hui, ses équipements et sa géographie entre mer, rivières et collines permettent la pratique des sports nautiques et équestres, du golf, du tennis, du VTT, de la randonnée notamment dans les collines qui se couvrent en début d’année de mimosa, fleur emblématique du soleil d’hiver sur la Côte d’Azur.