Skip to main content

LES ARCS : Break Summit – B-Girl CARLOTA en route p…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
10 Fév 2024

Partager :

LES ARCS : Break Summit – B-Girl CARLOTA en route pour les sommets

En route pour les JO pour la première fois de son histoire, le breakdance fascine toute une génération.

Discipline spectacle où le show et le style sont partie prenante, deux étoiles montantes de la discipline sont venues poser leur flow aux Arcs en Savoie. Esprit d’équipe, et partage, que du beau et du bonheur. L’occasion de découvrir B-Girl Carlota & B-Boy Alvin.

Imaginez : un battle sous la neige, dans les lueurs orange de l’aube et du crépuscule entre deux superstars du breakdance, la B-Girl Carlota, numéro une française, et le Colombien B-Boy Alvin. Tous deux dansant tour à tour, se répondant en passant devant la flamme olympique d’Arc 2000 – petit clin d’œil à Paris 2024 – pour atterrir au couchant au sommet des pistes. 4 Battles qui s’enchaînent en plein soleil, au couchant et sous la neige, en passant par les fresques lumineuses du sommet de Varet à 2 730 m d’altitude.

Comme d’habitude, lors d’un Summit, l’unité de temps a été respectée : le film évoque une journée, du lever au coucher du soleil. « Chaque année on s’adapte », explique Sébastien Laugier, le créateur et réalisateur de l’événement. Cette année il a invité deux athlètes au lieu d’un, pour une sixième édition encore plus spectaculaire célébrant l’apparition aux JO de la discipline du Breakdance.

Autre petite entorse au concept : la tempête de neige qui a privé les breakdancers du vrai sommet de la station des Arcs, situé à 3 226 m sur les pentes du glacier de l’Aiguille Rouge.

N’empêche : lors de ces 3 jours de tournage intense, les sportifs ont dansé par un froid glacial, et vu leur cardio exploser sous les effets de l’altitude. Et comme le confie B-Girl Carlota, « C’est l’environnement extérieur, l’altitude, le souffle et les changements de température qui ont été les plus durs à anticiper pour nous ! ».

« On a toujours du mal à transmettre aux athlètes ce qu’ils vont vivre, la beauté mais aussi la difficulté. Dans de telles conditions, impossible de s’activer 10 minutes d’affilée sur un sol gelé. Un lino a été emporté partout pour faciliter les sessions. Car, malgré tout, il faut que ça reste crédible dans le milieu » insiste le réalisateur. « À chaque fois, c’est une véritable aventure ! »

Leur ambiance favorite ? « Les fresques lumineuses de la gare du télécabine du Varet ! C’était irréel à cet endroit d’évoluer dans un style complètement différent des autres sites. Aux Arcs nous avons pu jouer avec les éléments extérieurs, intérieurs. C’était véritablement une expérience unique et une belle parenthèse dans mon programme d’entraînement ultra intense. » nous confiait B-Girl Carlota au moment du tournage.

B-GIRL CARLOTA, LES JO POUR HORIZON

La franco-cubaine Carlota Dudek, 21 ans a commencé la danse à 6 ans et a fait ses débuts dans le crew junior Break The Mars pour “break de Marseille”. Elle fait aujourd’hui partie de l’équipe de France de breaking et est en lice pour les JO de Paris où la discipline fait son apparition pour la première fois. Elle rêverait d’y décrocher une médaille, en imposant son style tout en élégance et en féminité dans un milieu assez masculin.

À noter : « Memento », le morceau de musique qui accompagne ce Summit Les Arcs 2024 est signé Omega One, artiste et producteur new-yorkais. Il ne s’est pas fait prier bien longtemps pour participer au projet.

Durée : 3 minutes. Sortie le jeudi 8 février et à retrouver en exclusivité sur papier glacé le samedi 10 février dans Le magazine L’’Equipe.

Photo & copyright : Andy Parant – www.andyparant.com

Production & réalisation : Sébastien Laugier – Philéas Images

Avec le soutien de la station des Arcs, du Domaine de Montagne Les Arcs / Peisey-Vallandry, de Fujifilm et de l’hôtel Altezza à Arc 1800.

SUMMIT LES ARCS, UN CONCEPT GIVRÉ

Créé en 2019 par le producteur Sébastien Laugier (Philéas Images), Summit Les Arcs consiste à amener un champion sportif au sommet de la station (3 226 m), dans des disciplines qui n’ont rien à voir avec la montagne. Le premier à avoir dit oui à cette session hors-normes, à oser sortir de sa zone de confort et braver le froid : la star du BMX flat, Matthias Dandois, auteur d’un inoubliable show en pleine montagne. Lui ont succédé le vététiste Yannick Granieri accompagné du skieur Léo Slemett (2020), le batteur Manu Katché (2021), la footballeuse Mélody Donchet (2022), les escrimeuses Eva Lacheray et Jade Maréchal (2023).