Skip to main content

LE REVEST LES EAUX : Législatives 2024 – Florian F…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

LE REVEST LES EAUX : Législatives 2024 – Florian FIMBEL : « Quelles perspectives pour l’avenir » ?

Florian Fimbel est candidat dans la 2ème circonscription du Var.

Déjà candidat en 2022, nous sommes allés à sa rencontre.

– Comment vous projetez-vous après ces élections législatives ?

Le fonctionnement de nos démocraties use les gens à un rythme effrayant. De plus en plus de Français ont perdu foi dans le système actuel et se détourne des élections (les records d’abstentions battus élection après élection en sont un bien triste symptôme).
Il va falloir redonner espoir aux Français et en particulier à ceux du plus grand groupe politique français : les abstentionnistes.
Nous devons tous prendre conscience que l’heure est grave !
Alors que nous subissons déjà de multiples crises avec un accroissement inédit des inégalités, nous sommes maintenant au bord d’une crise de régime : aucun des  » 3 blocs  » n’aura de majorité absolue et le pays va devenir ingouvernable.
Dans ce contexte historique, c’est à nous, Peuple de France, de choisir la voie que notre pays va prendre. Nous ne pouvons plus nous laisser distraire avec les changements superficiels qui nous sont proposés (1 milliard de plus par ci, 1 milliard de moins par là…) mais devons faire advenir des changements structurels, profonds, et qui auront un réel impact sur nos vies et celles de nos enfants.

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ! » Albert Einstein.

Ne nous satisfaisons plus de ce duel trompeur entre Macron et Le Pen, nous valons mieux que ça, notre pays vaut mieux que ça !
Il va nous falloir changer de paradigme politique, réapprendre à vivre avec le conflit. C’est sain en Démocratie de ne pas être d’accord. Chacun d’entre nous doit accepter de s’ouvrir aux arguments contraires et de ne plus rester arc bouté sur ses positions coûte que coûte. On s’enrichit des opinions contraires.

– C’est bien beau tout ce que vous dîtes, mais n’est-ce pas un peu trop utopique ?

Tout comme les utopies d’hier sont les réalités d’aujourd’hui, les utopies d’aujourd’hui seront les réalités de demain.
Il n’y a pas d’apathie politique en France. On n’a jamais vu de citoyens aussi impliqués, aussi engagés. Savez-vous que la France est le pays au Monde qui, en pourcentage de sa population, s’engage le plus dans le milieu associatif ? Il y a un réel besoin d’engagement, de donner du sens à sa vie, chez un nombre croissant de nos concitoyens.
Les sondages que nous avons vus précédemment corroborent cette réelle soif de changement, cette envie forte d’arrêter d’être spectateur mais de devenir acteur !
Soyons donc résolument optimistes et gardons le pessimisme pour des jours meilleurs.
Je suis convaincu que les Français ont la force et l’énergie pour répondre aux défis de notre temps.
L’avenir n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire !

– Et comment à titre personnel pensez-vous vous engager par la suite ?

Comme expliqué précédemment chaque vote des électeurs ce dimanche rapportera 1,64€ par an. 20% seront reversés à  » Décidons nous-mêmes !  » pour aider ce mouvement à grandir et 80% seront utilisés pour réaliser des actions démocratiques dans notre circonscription.

Je m’emploierai ainsi à donner la possibilité à chaque citoyen de s’informer, initier, débattre et voter, indépendamment de l’endroit où il vit, sur tous les sujets.
Cela permettra que chacun éprouve la force de cette idée que j’incarne dans cette élection : la souveraineté, la capacité de décider pour soi-même et pour les autres. Ces outils d’émancipation citoyenne donneront progressivement confiance au plus grand nombre sur leur capacité à agir. Naturellement, les citoyens décideront alors de ne plus subir, ce qui ouvrira le champ des possibles.
Dans la mesure où les innovations démocratiques passent toujours du local au national, il viendra le temps où je m’engagerai pour faire vivre cet idéal dans le village où j’ai grandi, Le Revest-les-Eaux.

– Un mot pour conclure ?

Il n’y a plus qu’une solution pour sortir par le haut des temps troubles que nous traversons : prendre en main nous-mêmes la destinée de notre pays, décider nous-mêmes des grandes décisions qui nous concernent !
Sortons donc de ce cadre qui nous est imposé en arrêtant de nous diviser, en comprenant qu’il n’est plus question de changer les joueurs mais de changer les règles du jeu !
Oui, il est venu le temps de changer en profondeur le système de gouvernance de notre pays.
Dès lors, défendons une idée plutôt qu’un camp : instaurons une Démocratie Réelle grâce au RIC en toutes matières ! La Démocratie c’est de décider, ce n’est pas de décider qui va décider.
Rassemblons-nous autour de cette idée forte et inspirons à nouveau le Monde !

  » La droite a gagné les élections. La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagnera les élections ? Coluche.
Réenchantons la Politique, inventons, ensemble, la Démocratie du 21ème siècle.
Je souhaite mettre toute mon expérience et ma passion dans cette nouvelle campagne pour faire le meilleur score possible et montrer au Monde entier que oui, le Peuple de France renoue enfin avec ses racines profondes en osant sortir des sentiers battus, en inventant un nouveau système de gouvernance, bien plus à même de répondre aux défis de notre temps, dans la concorde et l’ambition retrouvées.