Skip to main content

LE LAVANDOU : Le préfet du Var s’intéresse à la lut…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
30 Jan 2024

Partager :

LE LAVANDOU : Le préfet du Var s’intéresse à la lutte contre l’érosion du littoral

La lutte contre l’érosion du littoral du Lavandou et la création d’une zone de mouillage et d’équipements légers (ZMEL) parmi les dossiers majeurs de la station balnéaire.

Le Préfet répond à l’invitation du maire Gil Bernardi pour suivre sur le terrain ces sujets littoraux

Dans un large bilan des actions et projets menés au Lavandou, parmi les préoccupations première du maire, Gil Bernardi, s’inscrit un plan d’envergure dans la lutte contre l’érosion côtière de la Commune et sa protection environnementale.

En 2020, un constat de disparition d’une portion de plage, située après le poste de secours dans le suivi de la plage du centre ville, a donné le signal d’alerte. L’eau recouvrait le sable venant caresser les fondations du perré bordant l’avenue du Général Bouvet.

Pour faire face à cette situation d’urgence, le service « Mer et littoral » a sollicité la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) aux fins d’implanter des sacs de sable aidant à maintenir le cordon dunaire. Trois ans après, cette opération a permis de recharger la plage.

En 2023, le maire a alors souhaité expérimenter une autre solution qui fut celle d’installer, durant l’hiver, des piquets de bois sur cette portion de sable pour freiner la puissance des vagues, soit 300 piquets plantés sur la partie la plus érodée. « Un dispositif naturel qui avait prouvé son efficacité sur les côtes atlantiques et qui a joué un rôle intéressant sur notre littoral », a-t-il confirmé en les faisant remettre après la saison.

Une forêt de piquets que le Préfet Philippe Mahé est venu constater avec intérêt en abordant aussi dans le même temps l’existence d’une zone de mouillages et d’équipements légers (ZMEL) dans l‘Anse de Cavalière, conciliant les intérêts de la navigation de plaisance, la sécurité et la protection de l’environnement.

Des dossiers répondant a une même logique : adapter le littoral au changement climatique tel que défini dans le cadre d’une Stratégie Locale de Gestion Intégrée du Trait de Côte (SLGITC) ; prenant aussi en compte, la préservation des banquettes de Posidonie sur les plages.

A propos de la ZMEL, le Préfet a déclaré :

« Parmi différents sujets abordés lors de cette visite, la ZMEL a été le gros sujet. Une initiative du maire du Lavandou (ndlr : Egalement président du Syndicat des communes du littoral varois) que je salue. Il faut savoir innover, expliquer et arbitrer ce que nous faisons ensemble. Sur ce sujet, de l’amarrage au mouillage, le maire est un expert et ce qui est fait au Lavandou est reconnu au niveau national. Ce que l’on va faire pour la ZMEL doit être exemplaire dans une volonté politique et celle des élus du département de montrer à d’autres communes, ce qu’il est possible de faire ici ou ailleurs. En mai prochain nous devrions être à même de signer et d’expliquer ces échanges constructifs entre le Préfet du Var et le maire du Lavandou. Il est important de franchir les étapes progressivement car ce sont des sujets délicats ».

Et au sujet de l’érosion de plage …

Le Préfet du Var a ensuite affirmé le même état d’esprit dans un apport de pédagogie à transmettre pour le projet de lutte contre l’érosion de la plage du centre ville. Un dossier de mise en place d’une digue sous-marine (brise-lames) couplée à un rechargement en sable sur la plage centrale, entre le poste de secours et l’épi. « En ayant conscience que des tempêtes peuvent entraîner des risques humains et des risques pour les habitations de proximité, nous avons donc la volonté d’être à l’écoute et surtout être réactifs» a-t-il ajouté le représentant de l’Etat très impliqué.

Texte et photos Francine MARIE