Skip to main content

LA VALETTE DU VAR : Exposition « À vue déployée », jusqu&…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
9 Mai 2024

Partager :

LA VALETTE DU VAR : Exposition « À vue déployée », jusqu’au vendredi 24 mai

Rien de tel qu’une bonne programmation pour préparer l’arrivée de l’été.

« C’est donc avec joie que je vous présente les évènements concoctés pour cette fin de printemps 2024, qui feront la part belle à deux Objectifs de Développement Durable qui me tiennent particulièrement à cœur : « Éducation de qualité » et « Santé – Bien-être ». Offrir, notamment aux écoliers en attente des vacances, des occasions d’apprendre et de s’émerveiller, tout en pensant à l’épanouissement de tous, voilà bien un axe adapté au renouveau porté par cette saison printanière !

Au programme : du grand air, du patrimoine, de la culture, de la bonne humeur ! Nous célébrerons le fruit emblématique de notre ville avec la Fête de la fraise, découvrirons les pratiques artistiques actuelles avec le Street art, vibrations urbaines, fêterons les mamans et les voisins, explorerons les richesses de notre massif avec Coudon Sports Nature. Sans oublier, la réflexion avec les expositions, spectacles, rencontres philo et la table ronde consacrée au cinquantenaire de la mort du peintre Willy Eisenchitz. Ni, nos ainés avec les après-midis dansants et les 50 ans de mariage. Ni encore l’avenir de notre belle ville avec la réunion publique consacrée à « La Valette de demain ». Autant d’occasions de savourer la vie au cœur de notre chère commune. Bonne fin de printemps à tous » !

Thierry Albertini, maire de La Valette-du-Var,

Vice-président du Conseil départemental,

Vice-président de la Métropole Toulon Provence Méditerranée.

Exposition « À vue déployée »

Jusqu’au vendredi 24 mai 2024

La peinture de Lisa Jacomen est conduite, déterminée, motivée par son propre processus de création. « Chaque étape détermine son évolution maîtrisée, ou accidentelle qui autorise des changements de perspectives tout au long de l’expérimentation. Ainsi la démarche reste volontairement déconstruite pour que le spectateur puisse s’approprier un chemin mental, créer son propre assemblage, son propre lien organique influencé par sa propre expérience». (Lisa Jacomen) Les réflexions de l’artiste abordent « les relations souvent débattues et qui à [s]on sens sont interconnectées entre le support et la peinture, entre les couches de peinture, entre profondeur et plan, entre représentation et présentation, entre la peinture et le peintre, entre le spectateur et la peinture, entre la peinture et l’image, entre réalité et perception, entre optique et haptique….». www.lisajacomen.com

Renseignements : Galerie d’art « Le Moulin » – 04 94 23 36 49