Skip to main content

LA GARDE : Un Théâtre Forum sur la maltraitance des perso…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

LA GARDE : Un Théâtre Forum sur la maltraitance des personnes âgées

A l’occasion du 15 juin, Journée mondiale contre la maltraitance envers les personnes âgées, les Petits Frères des Pauvres du Coudon organisent un Théâtre Forum pour sensibiliser et alerter le plus grand nombre.

Depuis 2007, les Petits Frères des Pauvres se sont engagés contre les abus et violences envers des personnes en situation de vulnérabilité. C’est dans ce contexte général que l’équipe de bénévoles du Coudon, sensible à cette cause, a souhaité se mobiliser en organisant une action de sensibilisation via une représentation de ThéâtreForum. Cette initiative a déjà été expérimentée en juin 2022 et l’équipe a souhaité renouveler l’expérience en juin 2024.

Le 15 juin est la journée mondiale retenue par l’ONU pour sensibiliser l’opinion publique à la maltraitance envers les personnes âgées. Selon l’OMS, 95% des maltraitances (dans le monde) envers les ainés ne sont pas signalées. En France, l’étude réalisée par le Credoc montre que 70% des Français éprouvent de l’inquiétude concernant le risque de maltraitance envers les personnes vulnérables. Un niveau de sensibilité particulièrement élevé. Malgré l’engagement d’acteurs publics et associatifs depuis de nombreuses années, ce n’est qu’en février 2022, qu’une définition juridique de la maltraitance a été reconnue par la loi.

De plus, des Etats Généraux des maltraitances, organisés par le ministère des Solidarités de mars 2023 à octobre 2023, ont abouti à l’annonce d’une stratégie nationale de lutte contre les maltraitances faites aux majeurs en situation de vulnérabilité en mars 2024. Enfin, la loi « Bien Vieillir », adoptée par le Parlement en mars 2024, prévoit la centralisation des alertes de maltraitances au sein d’une cellule unique prochainement mise en place à la maille des départements. Si ces avancées sont majeures, elles récentes. Seul un travail de fond et dans la durée est nécessaire pour faire évoluer les représentations, les comportements et les conduites à tenir en cas de maltraitances. Depuis 2007, l’association a mis en place une cellule d’appui et de conseil afin de prévenir et traiter les situations de maltraitance.

Nos équipes de bénévoles et salariés ont connaissance d’une trentaine de nouveaux cas chaque année, à domicile comme en établissements. 45 % des cas sont avérés et concernent à 30 % des maltraitances financières, à 35 % des violences psychologiques et négligences et près de 9 % des maltraitances physiques. En 2018, 115 salariés et une cinquantaine de bénévoles ont été sensibilisés et formés.