Skip to main content

LA GARDE : Bénédiction des fruits de la terre à la messe …

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
6 Mai 2024

Partager :

LA GARDE : Bénédiction des fruits de la terre à la messe des horticulteurs

Le dimanche 5 mai à La Garde, une messe a été donnée pour la fête des horticulteurs et des maraîchers.

Elle fut  célébrée par le Père Louis Marie Guitton et le Père Charles. Max Bauer, président de la Coordination Rurale du Var et de PACA, était à l’initiative de cette cérémonie de bénédiction des fruits de la terre.

Cette messe correspond à la période des rogations, qui vient du latin rogare, c’est-à-dire demander « en priant » pour une moisson abondante et la prospérité pour la saison à venir.

Tout au l’année, les paysans sont à la merci des gelées de printemps, d’aléas climatiques, des maladies des ravageurs, etc.

Ainsi, les paroissiens et les élus ont partagés cet instant, touchés par la prière universelle : « Que le pape François, porte une attention particulière à la protection de la création, que la paysannerie du monde entier l’écoute avec le souci de la préservation de l’environnement. Que les dirigeants de tous les pays, prennent conscience qu’une personne sur huit dans le monde souffre de la faim. Prions pour qu’ils s’engagent avec force et courage à prendre les bonnes décisions pour les productions et leur répartition. Qu’en ce jour de bénédiction des fruits de la terre, nous te louons pour le travail des agriculteurs sur tous les continents. Ensemble, nous appelons de tous nos vœux, de meilleures et justes conditions de travail, donne leur espérance, courage, persévérance. Quand le mal être engendré par la fatigue, les soucis découragent nos paysans et qu’ils perdent la foi, mets sur leur chemin des personnes qui les aident, les soutiennent et leur montre ton amour. Que l’Esprit Saint apporte réconfort et espoir aux familles et aux proches qui ont perdu un être cher ».

A la fin de la messe, le Père a remercié les « petites mains » qui ont mis place les compositions florales, en comparant le cœur de l’église au jardin d’Eden. Il a invité ses paroissiens à partager un moment de convivialité sur le parvis. Un temps d’échanges autour des difficultés des agriculteurs par rapport à leur métier et leur devenir. Bref, une conversation en phase avec l’actualité qui a mis en lumière les difficultés de la profession agricole.

Photos PRESSE AGENCE.