Skip to main content

DRAGUIGNAN : Marguerite MAEGHT et ses artistes au musée d…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

DRAGUIGNAN : Marguerite MAEGHT et ses artistes au musée des Beaux-Arts

Le musée des beaux-arts de Draguignan propose en ce moment, une exposition toute particulière et dont l’histoire est incroyable.

En effet, originaire du sud de la France, Marguerite Maeght connait bien l’histoire de Sainte Roseline dont les miracles sont célèbres dans cette région. Elle décide alors de lui demander un petit-fils (elle a déjà plusieurs petites-filles). Son vœu exaucé, la collectionneuse et mécène se sentant redevable, fait appel à ses plus proches amis artistes pour s’attaquer à la restauration de la chapelle dédiée à la sainte, située aux Arcs-sur-Argens. Giacometti, Chagall, Bazaine et Ubac participeront à ce chantier et donneront à cet édifice une dimension céleste.

Le vœu de Marguerite Maeght est présenté au MBA de Draguignan jusqu’au 22 septembre.

Marguerite Maeght et ses artistes

À partir d’un face-à-face – portraits de sainte Roseline, par Nicolas Mignard et de Marguerite Maeght, par Alberto Giacometti – l’exposition explore, à travers le vœu personnel, intime et familial de la mécène, sa commande atypique passée aux artistes amis que sont Bazaine, Ubac, Giacometti et Chagall pour matérialiser sa reconnaissance à la sainte, à l’instar d’un ex-voto. Cette connivence née de longues années passées au contact des artistes, au sein de la galerie Maeght, fondée à Paris après la guerre, renforcée lors de la création de la Fondation de Saint-Paul de Vence, est évoquée par une douzaine de numéros de la revue Derrière le miroir et des archives audiovisuelles inédites traduisant la vision commune du couple sur l’art et la création de son temps. Ces documents et témoignages rappellent également qu’Aimé et Marguerite Maeght, avant d’être marchands, n’ont jamais oublié leur première activité d’imprimeurs et d’éditeurs d’art.