Skip to main content

DIGNE LES BAINS : La Dalle aux Ammonites, le site phare d…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
14 Mai 2024

Partager :

DIGNE LES BAINS : La Dalle aux Ammonites, le site phare du Géoparc de Haute-Provence

La Haute-Provence se distingue comme une destination culturelle de premier plan, qui attire ceux qui cherchent à s’immerger dans un patrimoine authentique.

Le réseau mondial des UNESCO Géoparcs a été crée à Digne-les-Bains, cette ville est un point de découverte entre rencontres humaines, récits uniques, et une culture façonnée par la géologie et l’histoire. En 2024, l’intérêt pour une immersion culturelle s’intensifie ; les visiteurs recherchent des expériences significatives qui enrichissent leur compréhension du monde à travers les merveilles naturelles et historiques du territoire.

La variété des découvertes culturelles disponibles, au carrefour de la Provence et des Alpes, attire les touristes du monde entier, faisant du tourisme un accès privilégié à des pratiques culturelles profondes et diversifiées. Seul, en famille ou entre amis, venez explorer en mode déconnexion les innombrables trésors de la Haute-Provence, où chaque visite se transforme en un voyage enrichissant et inoubliable.

DÉCOUVERTE DU 1ER GÉOPARC AU MONDE RECONNU PAR L’UNESCO

Inauguré en 2000, le Géoparc de Haute-Provence a été le premier au monde à recevoir cette reconnaissance de l’UNESCO. Ce territoire exceptionnel, niché au coeur des Alpes de Haute-Provence, s’étend sur 1989 km² et compte 67 communes. Son patrimoine géologique, qui date de plus de 300 millions d’années, offre une riche diversité de sites qui mettent en valeur les aspects naturels, culturels, matériels et immatériels de la région. Cette collection unique de patrimoines a permis à l’UNESCO de créer un label spécifique, « l’UNESCO Géoparc », faisant de ce site un modèle pour les 195 autres Géoparcs mondiaux.

DES SITES GÉOLOGIQUES D’EXCEPTION

La Dalle aux Ammonites se distingue comme le site phare du Géoparc de Haute-Provence. Ce lieu unique au monde abrite plus de 1.500 fossiles d’ammonites, de nautiles et de pentacrines répartis sur une superficie de 320m². Tellement remarquable que les Japonais ont créé un moulage de la dalle, désormais exposé à Kamaïshi. En 2020, le conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence a entrepris des travaux pour sécuriser ce site d’exception, en améliorant le parcours des visiteurs tout en préservant son intégrité.

Le Vélodrome d’Esclangon, autre joyau du Géoparc, est un paysage étonnant formé par la rencontre des dépôts marins et la surrection des Alpes il y a une vingtaine de millions d’années. Étant autrefois une plage bordée de reliefs imposants, le Vélodrome continue de captiver les géologues. Nombreux sont ceux qui ont exploré ce site à pied, admirant des formations telles que la Lame de Facibelle, un prodige d’équilibre sculpté par l’érosion.

Site internet