Skip to main content

CHINON : À la Pause Rabelaisienne ou la gourmandise toura…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

CHINON : À la Pause Rabelaisienne ou la gourmandise tourangelle, Rainer SCHMIDT

En région Centre-Val de Loire, la Communauté de communes Chinon, Vienne et Loire compte actuellement une quinzaine de commerces florissants à reprendre.

Toute une génération de commerçants, atteignant l’âge de la retraite, cherche à transmettre magasins, restaurants ou hôtels. Dans ces communes dynamiques, les activités commerciales en attente d’un repreneur offrent la possibilité de se lancer dans l’entrepreneuriat, avec un projet solide, ou constituent tout simplement un investissement. Avec un bassin d’emploi très attrayant, le pays de Rabelais bénéficie d’un riche patrimoine culturel, gastronomique et naturel.

En 2005, Rainer Schmidt jette son dévolu sur la place du Général de Gaulle, l’une des plus belles adresses de Chinon pour créer « À la Pause Rabelaisienne ». Il transforme ainsi un salon de thé et pâtisserie centenaires, avec des fresques datant du début du XXsiècle, en bar-brasserie. Tombé amoureux de la région, cet Allemand choisit, pour nommer son commerce, l’une des figures locales les plus emblématiques. Rabelais incarnant merveilleusement l’art de vivre tourangeau. Tandis qu’il propose dès 2002, dans une cave sise sur la même place, du vin en vente à emporter, la ville de Chinon compte désormais six cavistes.

« A la brasserie, j’accueille beaucoup de touristes française et étrangers, des habitués chinonais mais également anglais et hollandais. En effet, beaucoup d’entre eux possèdent une résidence secondaire dans le coin. » Rainer Schmidt, fondateur et gérant « À la Pause Rabelaisienne ».

Âgé de 59 ans, il souhaite se lancer dans un nouveau projet à mi-temps. Le commerçant confie que le bar et la brasserie produisent la majorité du chiffre d’affaires et la plus grande marge. Jouissant d’un emplacement très touristique, Rainer Schmidt ferme son commerce trois mois par an et deux jours par semaine, même en pleine saison.

À la Pause Rabelaisienne en quelques chiffres

Objectifs du CA pour 2024 : 500 000 € TTC

Équipe : deux CDI à l’année ainsi que 4 ou 5 saisonniers

Budget à prévoir : 300 K€