Skip to main content

CAVALAIRE SUR MER : Philippe LEONELLI : « Ne laissons jam…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
28 Avr 2024

Partager :

CAVALAIRE SUR MER : Philippe LEONELLI : « Ne laissons jamais l’oubli triompher » !

A l’occasion de la cérémonie de la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, le 28 avril, Philippe Leonelli, a rappelé la nécessité de se souvenir « de celles et ceux qui ont été privés de leur liberté, de leur dignité, de leurs droits, de leur vie même pour beaucoup d’entre eux ».

« En ce jour du 28 avril, un jour chargé de sens et d’émotion, nous nous réunissons pour nous souvenir et pour rendre hommage aux victimes et aux héros de la Déportation.
C’est un devoir sacré que nous honorons en nous rassemblant aujourd’hui, une responsabilité que nous portons avec solennité et respect ». 

Le premier magistrat a ajouté : « Nous nous souvenons de leurs souffrances inexprimables, de leur courage face à l’indicible, de leur humanité face à l’inhumain, aux atrocités. Nous nous souvenons de ceux qui ont péri dans les camps de la mort, de ceux qui ont enduré l’innommable dans les ghettos et les camps de concentration, de ceux qui ont connu l’enfer de la Déportation, dans le froid et l’humiliation, la peur et les violences récurrentes d’un quotidien devenu banal, malheureusement ».

Philippe Leonelli a repris : « Permettez-moi tout simplement de partager avec vous cette parole poignante d’un déporté :

Il s’appelait Antonin Kalina et il a écrit : « Dans les ténèbres de l’horreur, j’ai découvert la lumière de l’humanité. Dans la souffrance et la solitude, j’ai trouvé la force du lien, de la solidarité, de la résistance ».
Ces mots résonnent avec une terrible vérité, une vérité forgée dans le feu des épreuves les plus atroces de cette période de l’Histoire.
 Ils nous rappellent que même au cœur de l’opacité la plus épaisse, l’humanité peut briller de tout son éclat, que la solidarité peut triompher de la haine, que la résistance morale peut défier la barbarie et l’inacceptable ».

« En ce jour de commémoration, engageons-nous à perpétuer la mémoire des victimes et des héros de la Déportation, à transmettre aux générations futures l’histoire de ces hommes et femmes qui ont fait preuve d’un courage incroyable, d’une force morale inébranlable. Engageons-nous à lutter sans relâche contre toutes les formes d’intolérance, de racisme, d’antisémitisme, pour que les horreurs du passé ne se répètent jamais, plus jamais ! En nous rappelant le passé, en honorant la mémoire des déportés, en écoutant les récits de ceux qui ont survécu, nous renouvelons notre engagement à combattre la folie des hommes et à édifier un monde de paix, de justice, de solidarité. Nous nous engageons à faire de la mémoire un rempart contre l’oubli, un socle sur lequel bâtir un avenir meilleur », a insisté le maire.

« Je vous remercie pour votre présence aujourd’hui, pour votre engagement envers la mémoire et la justice. N’oublions jamais. Ne laissons jamais l’oubli triompher. Honorons leur mémoire, pour que la lumière de l’humanité brille à jamais. Et, comme dirait Antonin Kalina : « Dans la nuit des camps, j’ai vu briller les étoiles de l’humanité », a conclu Philippe Leonelli.

Photos PRESSE AGENCE.

En présence de :

Olivier Corna, premier adjoint,
Philippe Vandevelde, maître de cérémonie,
Sylvie Brunet, adjointe au maire de Gassin,
Stéphanie Mechin, adjointe au maire de La Croix-Valmer,
Les élus de La Croix-Valmer, de Gassin et de Cavalaire,
Lieutenant Vincent Schwalm, chef du centre de secours de Cavalaire-sur-Mer,
Les porte-drapeaux,
Les représentants des associations patriotiques,
Les enfants du Conseil Municipal des Jeunes (CMJ).