Skip to main content

CAVALAIRE SUR MER : Philippe LEONELLI : « 2024, une étape…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
13 Jan 2024

Partager :

CAVALAIRE SUR MER : Philippe LEONELLI : « 2024, une étape essentielle pour Cavalaire-sur-Mer »

C’est avec beaucoup d’émotion que Philippe Leonelli a accueilli ses invités au gymnase Henry Gros afin d’honorer la tradition, à la fois joyeuse et sérieuse, de la cérémonie des vœux.

En 2024, Philippe Leonelli poursuivra la dynamique d’une ville toujours en mouvement et indique les projets à venir : « 2024, ce sont des projets qui avancent, un territoire où l’on vit bien et où l’on se sent bien, si je me fie à la récente enquête de l’INSEE qui place notre département du Var en tête des départements les plus attractifs de notre région Sud. Avec plus d’1 million d’habitants, le Var se démarque avec une augmentation moyenne de sa population de 0,7% entre 2015 et 2021, et ce sont les communes comme Cavalaire entre 5 000 et 10 000 habitants qui sont les plus dynamiques (…). Dynamisme qui a été confirmé par les résultats de la grande enquête sur l’attractivité de notre territoire réalisée par l’Institut de sondage Syntagme car je souhaitais mieux connaître les attentes et les besoins des Cavalairois et de nos visiteurs en matière d’animations. Cette enquête, riche d’enseignements nous a suggéré aussi quelques pistes d’amélioration qui nous permettront de repenser en 2024 notre politique événementielle à Cavalaire (…) ».

LES DELAIS DU PORT SERONT TENUS

Cavalaire se réalise, s’accomplit et change constate le premier magistrat qui cite le projet du port en exemple de cette transformation : « Que n’ai-je entendu depuis des mois de la part d’esprits bien intentionnés ! Le projet ne verra jamais le jouril a été abandonné…. C’est l’Arlésienne… Rien n’a été fait…. C’est un gouffre financier ! Alors, je vais encore une fois rassurer les esprits chagrins et remettre l’église au milieu du village, comme on dit par chez nous, car j’en ai un peu assez que certaines associations racontent tout et n’importe quoi à propos de ce projet.

Où en sommes-nous ?

En mars dernier, à l’issue d’une nouvelle consultation, nous avons désigné un maître d’œuvre, TPF ingénierie, qui a repris les études dès le mois d’avril, terminé les diagnostics des ouvrages existants et proposé un premier plan d’aménagement paysager ainsi que plusieurs esquisses (…).

Si tout va bien donc, nous devrions tenir les délais et engager les travaux à l’hiver 2024.

Quant au financement de l’opération, nous avons fait estimer en 2022 le coût du projet (30 millions d’€) en tenant compte de l’inflation et des ouvrages déjà réalisés depuis 2015.

Par ailleurs, l’équipe projet a déposé des dossiers de demandes de subvention et plusieurs institutions se sont déjà engagées.

C’est le cas de la Région Sud, à hauteur de 1,2 millions d’€ et de l’État qui, avec l’appel à projets « Ports d’avenir », confié au CEREMA (Centre d’Études et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement), nous a accordés près d’1 million d’€ (…) ».

DE NOUVEAUX AMENAGEMENTS

Pour le maire, 2024 constituera une étape essentielle dans la ville qu’il veut pour demain en marquant le démarrage des travaux du port mais aussi l’entrée dans la phase opérationnelle du projet Cœur de ville, avec le démarrage du diagnostic préventif archéologique sur la place du marché dès le début du mois de janvier : « Ce dernier causera des perturbations pendant quelques semaines mais, comme on a coutume de dire, « on n’a rien sans rien » (…).

Ce projet Cœur de ville est le fruit d’une réflexion engagée depuis 2014 avec l’ensemble de la population qui a été associée au projet. Situé au cœur de notre commune, sur l’ancien stade municipal en friche, il redynamisera notre centre-ville en regroupant tous les services publics et la culture en un même lieu (…).

En 2024, Cavalaire va se réaliser. Elle va s’embellir, se transformer et de nouveaux équipements vont émerger. Changer, évoluer grâce aussi à la révision de nos PLU dont l’enquête publique, qui s’est achevée fin octobre, a rendu ses conclusions. Notre commissaire enquêteur a émis un avis favorable avec une seule réserve qui conforte nos choix et c’est une bonne nouvelle. Néanmoins, le quartier des 2 écoles, où un périmètre de ZAC et une OAP avaient été définis, a fait l’objet de remarques de la part des riverains qui vont nous conduire à retravailler ce quartier pour y revoir les modalités constructibles. Nous allons relancer une phase de concertation et une enquête publique aura lieu durant le premier semestre 2024, ce qui devrait nous conduire à valider un nouveau PLU d’ici la fin de l’année. Une grande première puisque rien n’avait été révisé depuis 2008 avec l’impact des lois SRU et Alur.

Voilà, ce qui nous attend pour 2024 » !

Photo Olivier BAUDRY.