Skip to main content

CALVI : A La Villa Calvi, Léa FANCHON une cheffe pâtissière

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
10 Avr 2024

Partager :

CALVI : A La Villa Calvi, Léa FANCHON une cheffe pâtissière

La Villa Calvi Epicurienne, Arty et Sportive.

C’est une institution sur les hauteurs de la cité Semper Fidelis. L’une de ces aventures familiales qui voient défiler les jours heureux, et les souvenirs de générations reconnaissantes. Les étés ont ici l’odeur de l’immortelle avec un goût prononcé pour l’art contemporain, et pour toile de fond la vision d’une citadelle éternelle et la chaîne de montagnes du Monte Grosso. Au-delà de ce panorama à couper le souffle, des lignes contemporaines et d’un sens de l’hospitalité devenu légendaire, la Villa Calvi est surtout l’une des rares adresses emblématiques qui sort de sa zone de confort avec enthousiasme et curiosité. Arty, épicurienne et de plus en plus sportive, la famille Pinelli cultive le sens de l’immuable mais n’a pas son pareil pour flairer l’air du temps..

Léa Fanchon, une cheffe pâtissière à la Villa Calvi

Elle est la première à signer la toute nouvelle légitimité sucrée de la maison, du petit-déjeuner aux fins de repas. Passée par les plus belles brigades du Sud de la France en matière de pâtisserie « boutique » et de desserts à l’assiette, cette antiboise décline une offre gourmande et légère, désucrée et la moins « riche » possible de l’autre côté de la Méditerranée. Dès le matin, son expertise du tourage alimente la corbeille de viennoiseries ultra feuilletée tandis que les granolas et gâteaux de voyage font ici partie du starter quotidien. S’ensuit un chariot de pâtisseries au déjeuner, qui rappelle la grande tradition des « desserts à la parisienne »…

Si les classiques rythment le début de saison – Millefeuille, SaintHonoré, etc… – ce sont les tartes aux fruits et agrumes de Corse ainsi que les glaces et sorbets « maison » qui ponctuent les longues journées en pleine saison. A la table gastronomique, place aux desserts à l’assiette, aux dressages délicats et créations originales comme avec cette glace au lait de chèvre d’une productrice voisine, ses morceaux de brocciu, un miel du maquis et dés de brioche caramélisés. Une signature ? « Les saisons changent, et le soufflé s’adapte. Une gourmandise légère comme une caresse, un plaisir non coupable même au plus fort de l’été » promet l’artiste.