Skip to main content

BERLIN : Le système de surveillance à distance des patien…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
14 Déc 2023

Partager :

BERLIN : Le système de surveillance à distance des patients d’Isansys fait partie d’une étude de santé en Allemagne

Des patients de la ville allemande d’Attendorn se voient prescrire une surveillance des données vitales dans le cadre d’une étude sur la façon dont la télémédecine peut soutenir les soins de santé pour relever le défi des soins ambulatoires ruraux à l’avenir dans le contexte de l’évolution démographique et des pénuries de personnel.

L’étude Telemed@ATN est actuellement en phase de test, avec 20 patients participant à une surveillance à distance des données vitales dans le confort de leur foyer.

La recherche, approuvée par le comité d’éthique de l’Université de Witten/Herdecke, est une initiative cruciale dans le contexte de la médecine des données pour évaluer l’impact des approches numériques et télémédicales sur les soins de santé à Attendorn. Dans le cadre du projet de recherche, les participants soigneusement sélectionnés, répartis à parts égales entre deux cabinets médicaux – Laufenberg & Schulze MD et Rustemeyer & Falke MD – se voient prescrire une surveillance des données vitales.

La ville d’Attendorn cofinance l’étude dans le but de réduire la charge de travail du personnel médical dans les cabinets médicaux locaux et de maintenir des services de santé de haute qualité. Le chef de projet et la supervision scientifique de l’évaluation sont assurés par la Digitale Modellregion Gesundheit Dreiländereck (DMGD) de l’Université de Siegen.

Avant le début de la surveillance des données vitales, le professeur Nabeel Farhan, MD, a mené des entretiens individuels avec les patients afin de garantir une approche personnalisée de leurs besoins en matière de soins de santé. L’objectif principal n’est pas seulement d’améliorer la prise en charge des médecins généralistes, mais aussi d’évaluer la transmission sans faille des données et le confort du patient pendant la période de surveillance.

Tous les participants ont reçu une tablette pour le suivi des données vitales. En fonction de leur prescription, les participants ont emporté chez eux un patch cardio, un oxymètre de pouls et/ou un tensiomètre, tous fournis par Isansys Lifecare Europe GmbH (Teltow, Allemagne ; siège social à Oxford, Royaume-Uni) pendant toute la durée du test.

Les appareils, homologués en tant que dispositifs médicaux, facilitent le transfert automatique des données vitales vers la tablette, qui est ensuite transmise au cabinet de médecin généraliste concerné via une application. Ce transfert de données transparent permet de reconnaître rapidement les anomalies, contribuant ainsi à une prise en charge plus efficace des patients.

Keith Errey, cofondateur et PDG d’Isansys, a déclaré : « Nous sommes ravis de faire partie de ce projet révolutionnaire qui met en valeur le potentiel de la surveillance à distance des patients dans l’amélioration des soins de santé pour les patients dans n’importe quel contexte. Le moteur de l’état du patient est conçu pour fournir des informations exploitables en temps réel, et son rôle dans cette étude souligne sa capacité à contribuer à l’avenir de la prestation des soins de santé.

Les participants donneront un aperçu du processus de test par le biais de questionnaires, les commentaires des cabinets médicaux étant également pris en compte dans l’analyse.

D’autres mises à jour sur les progrès et les résultats de l’étude seront bientôt disponibles. L’article actuel peut être consulté iciLe site web du projet peut être consulté ici.

À propos d’Isansys :

Isansys Lifecare est une société de technologie de santé numérique de premier plan qui a développé et mis sur le marché une plateforme intelligente de surveillance à distance des patients, le Patient Status Engine. La plateforme permet un suivi continu et en temps réel des patients en milieu hospitalier et à domicile, fournissant aux professionnels de la santé des données précieuses pour améliorer les résultats pour les patients.