Skip to main content

BEAUNE : La Bourgogne a les cartes en mains pour rayonner…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

BEAUNE : La Bourgogne a les cartes en mains pour rayonner sur ses marchés

Avec une 2ème récolte généreuse, la Bourgogne rebondit et prépare son avenir sur les marchés nationaux et internationaux.

La Bourgogne affiche une reconstitution significative de ses stocks grâce à une deuxième récolte généreuse en 2023. Avec une augmentation de 12 % du disponible à la propriété par rapport à la moyenne des 5 dernières campagnes, la région se dote d’une marge de manœuvre importante pour anticiper les aléas futurs et conserver ses parts de marché.

Cependant, le défi persiste : relancer le développement de la Bourgogne sur les marchés. Malgré une hausse des sorties de propriété en vrac (+ 8%), la région doit faire face à des incertitudes à l’export, notamment en raison du contexte géopolitique et de l’évolution de la consommation. En 2023, les exportations ont reculé de 6% par rapport à 2022, bien que le chiffre d’affaires soit resté stable.

Sur le marché intérieur, les défis sont tout aussi présents. Si les ventes en grande distribution française ont baissé (- 5,6% pour les vins d’AOC), les circuits de distribution traditionnels ont connu une reprise dynamique. En 2022, les ventes des grossistes et Cash&Carry ont bondi de + 37% par rapport à 2021.

La Bourgogne est bien consciente des nombreux défis qu’elle doit relever : maintenir sa production sur le long terme, préserver un modèle économique qui la valorise et mettre en œuvre, collectivement, toutes les ressources à sa disposition pour rester au cœur des nouveaux modes de consommation. (cf. brève suivante)

SOURCE : Service presse des vins de Bourgogne.