Skip to main content

AVIGNON : Kizeo ouvre ses portes aux lycéens pour favoris…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
14 Avr 2024

Partager :

AVIGNON : Kizeo ouvre ses portes aux lycéens pour favoriser l’accès au monde professionnel

L’entreprise Kizeo, engagée en faveur de l’accession au monde de l’entreprise, a ouvert ses portes à des lycéens professionnels.

Le 2 avril, la société avignonnaise KIZEO a ouvert ses portes à 16 élèves du lycée professionnel Les Alpilles (Miramas). Lors de cette journée, organisée en partenariat avec l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), les lycéens ont eu un aperçu du monde professionnel et des opportunités à l’international. Au programme : découvertes de parcours inspirants et riches en expériences, rencontre avec des étudiants étrangers en stage de six mois au sein de l’entreprise et conseils pratiques pour partir à l’étranger dans le cadre d’une formation professionnelle.

La revalorisation de l’apprentissage incombe aussi aux entreprises

Quand ils rentrent sur le marché du travail, les jeunes voient défiler des offres d’entreprises cherchant des profils juniors, mais diplômés, et bénéficiant souvent d’une première expérience significative. Certains recruteurs ne tiennent même pas comptent des stages et apprentissages. Les pratiques des entreprises en matière de recrutement représentent donc généralement le premier obstacle à l’insertion professionnelle des jeunes et alternants.

En cherchant à gagner du temps sans prendre celui de former les jeunes, ces sociétés bloquent l’insertion professionnelle de nombreux talents et ratent, en outre, une opportunité de dynamiser leurs activités.

Le temps de formation est un investissement qui, à long terme, profite à l’entreprise. En effet, celles qui ouvrent leurs portes aux jeunes tirent profits des nouvelles idées, perspectives et compétences fraîches qu’ils apportent. Cela peut aider les entreprises à rester compétitives en s’adaptant aux tendances et aux besoins changeants du marché.

Patricia Derigon, Market Developement Officer chez Kizeo, en est convaincue  « C’est en investissant dans la jeunesse qu’on pourra avancer différemment et se remettre en question.»

Le recrutement des jeunes, notamment issus de parcours de formation professionnelle, contribue à renouveler et à dynamiser le marché du travail en introduisant de nouveaux talents. En ouvrant leurs portes aux jeunes et aux alternants, les entreprises rendent accessible le marché du travail, œuvrent pour la valorisation des formations professionnelles et participent à la viabilité de leurs activités, de leur secteur ainsi qu’à la solidité du tissu économique régional.

Une journée portes ouvertes pour échanger, rassurer et donner de l’ambition

À 16 ou 17 ans, il n’est pas rare qu’un jeune manque de connaissance sur le monde de l’entreprise et rencontre des difficultés à se projeter. Il est donc difficile pour eux d’imaginer leur avenir professionnel. Le phénomène n’est pas récent comme le souligne un employé de Kizeo

« Venant d’un milieu dans lequel nous avions peu d’informations, peu de visibilité sur l’avenir, j’ai fait mes choix de vie plutôt à l’instinct et je me dis que ce genre d’initiative quand tu as 16 ou 17 ans, c’est forcément une chance que certains sauront saisir. »

Pour les lycéens, la journée portes ouvertes était non seulement l’occasion de découvrir les métiers de Kizeo mais aussi d’échanger avec les collaborateurs sur leur parcours.

À travers cette initiative, Kizeo, qui a fait le choix du recrutement sans CV, voulait également souligner l’importance de la diversité, mais surtout de l’inclusion. Au-delà des mots, leur mise en pratique nécessite une réelle ouverture d’esprit. Cela commence par l’intégration des jeunes, des personnes en reconversion ou en insertion. Or, force est de constater que nombre d’alternants peinent à trouver un employeur. La voie de l’apprentissage, par exemple est encore perçue comme une voie de rattrapage en France.

« Nous voulions leur faire comprendre qu’ils ont le droit d’être ambitieux. » Kurt Carpels, Directeur Commercial chez Kizeo.

De nouvelles perspectives : saisir les opportunités à l’étranger

Organisée en coopération avec le Club d’Affaires Franco-Allemand de Provence (Cafap) et l’entreprise J’aime l’Allemagne, plusieurs intervenants extérieurs étaient présents pour présenter leurs structures et répondre aux questions des lycéens. Tous se sont mobilisés pour encourager les élèves à oser l’expérience à l’international pour apprendre et /ou approfondir une langue étrangère.

Dans des pays tels que l’Allemagne, les apprentis sont des profils prisés et valorisés. Le pays propose de nombreuses  opportunités d’apprentissage et d’avancement, ce qui favorise le développement professionnel des jeunes. Pour les saisir, la maîtrise de la langue est un atout, mais n’est pas indispensable.

« Beaucoup d’élèves ne partent pas par peur de ne pas parler suffisamment bien la langue du pays. Lors de mon stage d’un mois chez Madeleine de France4Fans (l’agence de voyage qui organise des stages pour les jeunes Allemands en France et vice versa), j’ai constaté que c’était exactement cet argument-là qui était mentionné par la plupart des jeunes pour ne pas partir. Alors que, comme nous avons vu lors de la journée découverte, il faut oser.  En effet, il n’y a rien de tel qu’être dans un contexte professionnel, sur place, pour apprendre. » Ruby Fischer, stagiaire en Digital Marketing chez Kizeo.

Kizeo est une entreprise multiculturelle comptant une dizaine de nationalités. En discutant avec certains collaborateurs, les élèves du lycée Les Alpilles ont pu faire le même constat : pour partir à l’étranger ou pour faire un stage dans une entreprise étrangère, l’ouverture d’esprit est plus importante que la maîtrise de la langue.

Le coût financier est le deuxième frein le plus fréquemment cité. Pour encourager les jeunes à faire l’expérience de l’étranger, les intervenants ont voulu les informer des différentes aides et bourses, mais aussi les rassurer sur les démarches.

« Le but de cette journée était d’ouvrir des perspectives et d’élargir leurs horizons et de leur faire comprendre qu’un parcours professionnel est plein de rebondissements. De fait, il est important d’avoir l’esprit ouvert pour apprendre tout au long de sa carrière. Cette journée fera sans doute germer des graines dans leurs têtes » Soizic Carrée, CAFAP.

Kizeo se félicite pour l’impact de cette journée auprès de ces jeunes. Certains d’entre eux franchiront un nouveau cap dès l’année prochaine et feront un échange de trois semaines avec un lycée professionnel allemand pour découvrir une autre vision de l’apprentissage.

Désireuse de renforcer les liens entre le monde estudiantin et celui de l’entreprise, et ce, dès le lycée, Kizeo œuvre au quotidien pour faire bouger les lignes et permettre de changer le regard de chacune des parties sur le monde du travail comme celui de l’apprentissage.