Skip to main content

AUPS : La gendarmerie et la résistance en terre varoise

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

AUPS : La gendarmerie et la résistance en terre varoise

1944 – 2024. 80 ans après, le souvenir demeure.

L’année 2024 marque le 80ème anniversaire du Débarquement en Provence, moment fort pour de nombreuses collectivités, associations mémorielles, culturelles et patriotiques.
C’est à AUPS, dans le haut Var, que l’hommage a été rendu à Ernest Millet et au gendarme François Duchatel.


Ces deux résistants varois ont été assassinés par la milice, le 12 juin 1944, non loin de la villa rose, à la sortie de cette commune, sur la route qui mène au lac de Sainte-Croix.
Un hommage rendu 80 ans après, jour pour jour, en présence de l’adjoint à la commune, des familles et des associations patriotiques et mémorielles avec leurs porte-drapeaux dont le Souvenir Français, les Anciens Combattants, l’ACSPMG (Histoire et patrimoine de la gendarmerie) et le Mouvement Unis de la Résistance.

Après la lecture du rappel des faits par les intervenants, Magali Marcheval, qui est à l’origine de la création du groupe des passeurs de mémoire, a lu un texte rappelant le pèlerinage mémoriel de la route du Verdon, qu’effectuait chaque année Robert Millet (fils d’Ernest), dernier président des MUR et dernier président des fils des Morts pour la France.

JEUNE GENERATION 

La présence de la jeune génération, avec Kali et Théo, n’est pas passée inaperçue. Uniforme impeccable, arborant  le visuel des « Cadets de la gendarmerie » du  Var, issus  du SNU (phase 2- promotion 2023), ils sont engagés au sein du Souvenir Français de Hyères en tant que porte-drapeaux.
Pour rappel, la stèle, d’une forme triangulaire, érigée en 1945, fige le lieu même de la tragédie, avec le sacrifice de deux résistants varois, qui se sont battus pour la liberté de la France, alors occupée par l’ennemi. Plusieurs lieux dans le Var portent le nom de ce gendarme, affecté dès 1943 à la brigade d’Aups, qui a rejoint la résistance, comme d’autres de ses camarades de la gendarmerie du Var tels qu’Alexandre Berta, René Scheers, Henri Chevalier et Joseph Veilex.
Attachée au devoir de mémoire, l’ACSPMG a dévoilé la plaque commémorative, désormais apposée sur le flanc de la stèle. Cette plaque, en pierre de Volvic entièrement émaillée, a été réalisée avec le partenariat de l’atelier céramique de l’Institut des Invalides de la Légion Etrangère de Puyloubier. Elle reprend la symbolique de l’association, de la carte du département du Var, du label 2024 et de la mention « Pour que la flamme du souvenir ne s’éteigne pas ».

GARDIEN DE LA MEMOIRE

Gardien de la mémoire, cette association a, depuis ce début d’année 2024, la charge et l’entretien, avec l’autorisation du Conseil départemental du Var, de la stèle qui rend hommage à Ernest Millet et François Duchatel, assassinés par la milice, le 12 juin 1944.

« Cette action mémorielle entre dans la feuille de route fixée par l’ACSPMG. Quoi de plus légitime pour notre association, qui a pour but de sauvegarder et protéger le patrimoine de la gendarmerie, que de rendre hommage à celles et ceux qui se sont battus pour notre liberté, comme le gendarme François Duchatel. Le dévoilement de cette plaque met également en exergue l’action de résistance de la gendarmerie lors du Débarquement de Provence et entre dans la labellisation du 80ème anniversaire de la Libération » indique Nicolas Moulin, président de l’ACSPMG.

Il ajoute : « Il y aura à Aups, la présentation de la plaque mémorielle et la diffusion du film réalisé par Philippe Natalini , retraité de la gendarmerie, sur l’action héroïque des gendarmes varois, produit par « Provence 44 Productions » dont nous sommes partenaires. Un hommage, qui s’est voulu sobre, a également été rendu au carré militaire du Souvenir Français de La Valette-du-Var, où est inhumé le gendarme Duchatel. La flamme du souvenir a été déposée en présence du drapeau de notre association et de l’amicale de la Médaille Militaire de la commune. Il est aussi important de transmettre ce devoir de mémoire aux plus jeunes dont leur présence a été remarquée ».

« Ces prochaines semaines, l’ACSPMG  termine les préparatifs de son exposition itinérante sur « la gendarmerie du Var et le Débarquement de Provence » aux côtés de ses partenaires (Comité d’Entente des Associations Patriotiques, Souvenir Français, UNPRG, Médaille Militaire, etc.) et dont la genèse des travaux émane du lieutenant-colonel (ER) Hyvernat. Par ailleurs, le drapeau de l’association du Mouvement Unis de la Résistance est conservé au titre patrimonial par le comité du Souvenir Français d’Hyères, comité qui est aux côtés de l’ACSPMG pour l’entretien de la stèle d’Aups », conclut Nicolas Moulin.

Nicolas TUDORT (PRESSE AGENCE – LA GAZETTE DU VAR) – Photos SOUVENIR FRANCAIS – ACSPMG.