Skip to main content

AOSTE : Les tisserands de Valgrisenche, l’un des plus anc…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

AOSTE : Les tisserands de Valgrisenche, l’un des plus anciens métier au monde

Un groupe d’hôteliers Valdôtains et amoureux de la vallée ont souhaité mettre leur expérience et les valeurs écologiques à disposition des visiteurs. Le défi ?

Imaginer des séjours neutres en émissions de CO2 !

Green Vallée d’Aoste – La petite histoire

Derrière cette initiative ? Andrea Celesia, un hôtelier entreprenant et idéaliste, à la tête de l’hôtel-chalet familial Notre Maison à Cogne. Bien conscient des enjeux environnementaux (et ce, bien avant la crise énergétique), Andrea investit dans une centrale de gazéification qui produit de l’électricité et de l’eau chaude à partir de bois sans grande valeur. Aujourd’hui, son hôtel est dit “écologique” grâce à son indépendance énergétique totale !

Face au succès de cette 1ere expérience, il entreprend de convaincre d’autres hôteliers et imagine une formule touristique durable intitulée “Green Vallée d’Aoste” comprenant transports, hébergements et restauration faisant la part belle aux produits locaux.

Une expérience complètement inédite qui réinvente le séjour en montagne et même l’escapade touristique au sens large !

Au cœur des Alpes jaillit naturellement de l’eau thermale… Une prouesse naturelle qui inspire les visiteurs à s’abandonner et à bénéficier de tous ses bienfaits. Embarquez dans un voyage des sens, propice à la détente et à la contemplation, pour un bien-être de l’esprit et du corps !

L’artisanat traditionnel de la Vallée d’Aoste raconte une histoire : celle des vies dans les vallées de montagne, avec des hivers froids et de longs étés passés en alpage où se développent des savoirs et des valeurs identitaires propre à un peuple. Chaque objet, en bois ou en fer forgé, a son utilité et chaque tissu, fruit d’un geste, est une mémoire collective.

LES TISSERANDES DE VALGRISENCHE

Les tisserands de Valgrisenche se transmettent encore aujourd’hui le savoirfaire d’un métier considéré comme l’un des plus anciens au monde et dont le lien avec Valgrienche remonte au moins à la fin du XVIIIe siècle. Et dans le temps, ce savoir-faire a même fini par caractériser toute une communauté, celle des Vagrézen, qui ont vu leur village devenir progressivement le Pays des tisserands. D’abord pratiqué de façon amateur, les techniques de tissage se sont ensuite professionnalisées pour finir à terme par fabriquer les vêtements et tissus en laine de toute la région. Figurant encore parmi les savoir-faire emblématiques de la Vallée d’Aoste, le tissage valdôtain est perpétué aujourd’hui par la Coopérative “les Tisserands de Valgrisenche”. Elle continue la fabrication artisanale de tissus et vêtements, donne des cours de tissage traditionnel et initie les enfants des écoles maternelle et primaire. Pour confirmer ce véritable ancrage local, la coopérative utilise, pour la confection des manteaux, écharpes ou tissus d’ameublement, une laine 100% d’origine valdôtaine (laine de mouton Rosset, mouton autochtone) et travaille sur les mêmes métiers de tissage en bois d’érable perpétuant les mêmes gestes ancestraux.