Skip to main content

AOSTE : La Vallée de Valpelline, une montagne confidentie…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

AOSTE : La Vallée de Valpelline, une montagne confidentielle et sauvage

Un groupe d’hôteliers Valdôtains et amoureux de la vallée ont souhaité mettre leur expérience et les valeurs écologiques à disposition des visiteurs. Le défi ?

Imaginer des séjours neutres en émissions de CO2 !

Green Vallée d’Aoste – La petite histoire

Derrière cette initiative ? Andrea Celesia, un hôtelier entreprenant et idéaliste, à la tête de l’hôtel-chalet familial Notre Maison à Cogne. Bien conscient des enjeux environnementaux (et ce, bien avant la crise énergétique), Andrea investit dans une centrale de gazéification qui produit de l’électricité et de l’eau chaude à partir de bois sans grande valeur. Aujourd’hui, son hôtel est dit “écologique” grâce à son indépendance énergétique totale !

Face au succès de cette 1ere expérience, il entreprend de convaincre d’autres hôteliers et imagine une formule touristique durable intitulée “Green Vallée d’Aoste” comprenant transports, hébergements et restauration faisant la part belle aux produits locaux.

Une expérience complètement inédite qui réinvente le séjour en montagne et même l’escapade touristique au sens large !

LA VALLÉE DE VALPELLINE, UNE MONTAGNE CONFIDENTIELLE & SAUVAGE

Parmi les 17 vallées latérales de la Vallée d’Aoste se trouve celle de Valpelline, qui court de Gignod à Bionaz. Confidentielle et sauvage, elle abrite de nombreux sommets et de magnifiques lacs et cascades. Antonyme du tourisme de masse, cette vallée offre un aperçu – devenu bien trop rare – de la montagne à l’état pur. Elle ne détient d’ailleurs aucune remontée mécanique ni de grande infrastructure touristique ! C’est un haut lieu de randonnée dont les itinéraires varient en difficulté, et le point de départ pour l’ascension des plus hauts sommets. À ne manquer sous aucun prétexte : la découverte du lac de Place Moulin, alimenté par les nombreux glaciers et qui doit sa formation à un des plus grands barrages d’Europe. Sa couleur turquoise contraste avec les nuances verdoyantes de la vallée. Le passé agricole, artisanal et minier sont aussi très encore présents. C’est ici qu’on affine notamment la star de la gastronomie valdôtaine : la Fontina AOP. Un musée et un centre d’interprétation lui sont consacrés, mais plus impressionnantes encore sont les caves d’affinage creusées directement dans la roche, dont l’une a été créé dans l’ancienne mine de cuivre du village. https://www.naturavalp.it/index_f.asp