Skip to main content

AOSTE : La Vallée d’Aoste, riche d’un patrimoine naturel …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

AOSTE : La Vallée d’Aoste, riche d’un patrimoine naturel d’une rare beauté

Un groupe d’hôteliers Valdôtains et amoureux de la vallée ont souhaité mettre leur expérience et les valeurs écologiques à disposition des visiteurs. Le défi ?

Imaginer des séjours neutres en émissions de CO2 !

Green Vallée d’Aoste – La petite histoire

Derrière cette initiative ? Andrea Celesia, un hôtelier entreprenant et idéaliste, à la tête de l’hôtel-chalet familial Notre Maison à Cogne. Bien conscient des enjeux environnementaux (et ce, bien avant la crise énergétique), Andrea investit dans une centrale de gazéification qui produit de l’électricité et de l’eau chaude à partir de bois sans grande valeur. Aujourd’hui, son hôtel est dit “écologique” grâce à son indépendance énergétique totale !

Face au succès de cette 1ere expérience, il entreprend de convaincre d’autres hôteliers et imagine une formule touristique durable intitulée “Green Vallée d’Aoste” comprenant transports, hébergements et restauration faisant la part belle aux produits locaux.

Une expérience complètement inédite qui réinvente le séjour en montagne et même l’escapade touristique au sens large !

La Vallée d’Aoste est riche d’un patrimoine naturel d’une rare beauté, comprenant des zones protégées, des sites appartenant au réseau écologique Natura 2000 et des jardins botaniques de montagne. Elle axe aujourd’hui son développement touristique vers la préservation de la biodiversité et de ses paysages grâce notamment à dix réserves naturelles nichées au cœur des parcs naturels : le Parc du Mont-Avic (depuis 1989) et le Parc national du Grand Paradis, créé en 1922.

Ce patrimoine est aujourd’hui réuni sous le label VIVA, (système Vallée d’Aoste Nature), afin de promouvoir l’ouverture au tourisme, sur des principes d’éco-durabilité. VIVA est un territoire, un réseau et un style de vie authentique d’une région naturellement unique. C’est aussi la découverte et l’étude de l’environnement, ainsi que la mise à jour continue des informations qui sont recueillies par l’Observatoire régional de la biodiversité.