Skip to main content

AIX EN PROVENCE : Mesurer la teneur en eau des végétaux p…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

AIX EN PROVENCE : Mesurer la teneur en eau des végétaux pour évaluer le danger météorologique d’incendie

Durant tout l’été, des mesures sont faites par les agents de l’ONF pour connaitre le degré de sècheresse des végétaux.

Ceci afin de compléter les données de Météo France et de calculer un niveau de risque incendie. Ces mesures sont effectuées par des dizaines d’opérateurs du réseau hydrique répartis sur la zone de défense et de sécurité sud, suivant un protocole développé par l’INRA et mis en œuvre par l’ONF depuis 1996. Il consiste à prélever des feuilles (pousses de l’année) sur deux espèces végétales par site, les peser, les mettre à l’étuve à 60 ° pendant 24 heures pour les sécher, les peser à nouveau pour en déduire la quantité d’eau perdue et donc la teneur en eau avant séchage.

Les prélèvements ont lieu sur une 50aine de sites répartis sur l’ensemble de la zone sud.

Les mesures sont faites tous les mardis et les résultats sont disponibles les mercredis dans l’après-midi. Ils sont centralisés par l’agence Défense des Forêts Contre l’Incendie (DFCI) de l’ONF qui en fait l’analyse et diffuse un bulletin via une plateforme internet au Centre Zonal Opérationnel de Crise (CeZOC) de Marseille, ainsi qu’à de nombreux partenaires dans les DDT(M) et SDIS de la zone.

Cette opération est entièrement financée par le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire sur le budget affecté au Conservatoire de la Forêt Méditerranéenne.

Depuis 2023, ce réseau existe également en zone de défense Sud-Ouest et depuis 2024 en zone de défense Ouest.